Google : les requêtes gouvernementales en hausse concernant les données utilisateurs

26 octobre 2011 à 10h43
0
00FA000004701502-photo-requetes-gouvernement-google.jpg
Google vient de mettre à jour son rapport de transparence recensant les demandes d'informations effectuées par les organismes gouvernementaux du monde entier, notamment au sujet des données utilisateurs. Les nouveaux chiffres montrent une hausse significative des requêtes en question.

Les nouvelles données concernent la période allant de janvier à juin 2011, et dénote donc d'une augmentation considérable des demandes de renseignements concernant les utilisateurs dans plusieurs pays, dont la France : « Le nombre de demandes de renseignements sur les utilisateurs que nous avons reçues a augmenté de 27 % par rapport à la période de référence » explique Google au sujet de l'Hexagone, ajoutant que « Une seule ordonnance de tribunal a entraîné la suppression de 180 éléments de Google Groupes, relatifs à un cas de diffamation à l'encontre d'un homme et de sa femme ». 1 300 demandes de renseignements sur les utilisateurs ont ainsi été réalisées durant les 6 premiers mois de 2011, contre 1021 entre juillet et décembre 2010.

Si cette hausse française est considérable, elle n'est pas la seule, et pas la plus élevée. En Allemagne, « Le nombre de demandes de renseignements sur les utilisateurs que nous avons reçues a augmenté de 38 % par rapport à la période de référence » indique Google, qui dénote également une hausse des demandes de 28% en Espagne, 29% aux Etats-Unis et 36% en Corée du Sud.

Hausse des demandes de suppression de contenu

En marge des demandes d'informations, les demandes de suppression ne sont pas en reste. La hausse la plus conséquente se situe aux Etats-Unis avec 70% d'augmentation : 92 demandes de suppression ont ainsi été effectuées durant la première moitié de 2011, contre 54 durant la seconde moitié de 2010. Néanmoins, le nombre d'éléments dont la suppression a été demandée a quant à lui été divisé par deux, passant de 1421 à 757 - une demande peut en effet concerner plusieurs éléments. La même dynamique s'opère au Royaume-Uni, dont les demandes de suppression de contenu ont connu une hausse de 71%, mais où le nombre d'éléments à supprimer est passé de 93.518 à 333.

En somme, ces chiffres témoignent surtout de l'augmentation conséquente des démarches judiciaires à l'encontre des sites à tendances sociales : en se penchant sur la répartition des demandes, ont en trouve un nombre conséquent lié à des cas de diffamations, notamment sur les groupes Google, sur Youtube, et sur Blogger : en France, 8 requêtes sur 9 concernent ce type de situation, qui fait intervenir le tribunal. Une dernière, concernant un problème de confidentialité, a été réglé par le « pouvoir exécutif » du pays. Concernant les demandes de données d'utilisateurs, Google reste évasif sur la nature des requêtes.

La totalité des chiffres est disponible sur le site dédié au Transparency Report.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Les trottinettes électriques, plus polluantes que les transports en commun
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Biocarburant : les vols long-courriers bientôt tous concernés ?
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top