Google publie son rapport semestriel concernant les demandes de suppressions gouvernementales

28 juin 2011 à 12h02
0
00FA000004394290-photo-rapport-google-maps.jpg
Google a mis à jour hier son « rapport de transparence » visant à présenter les requêtes gouvernementales en matière de demande de suppression de contenu ou de renseignement sur les utilisateurs. Le bilan dressé fait part d'une hausse générale des demandes de suppression de résultats.

En avril 2010, Google lançait une carte des requêtes gouvernementales : « Nous croyons qu'une plus grande transparence permettra de réduire la censure » expliquait à l'époque David Drummond, chef des affaires juridiques de la firme. Un peu plus d'un an après, l'idéalisme de l'entreprise se vérifie difficilement, les chiffres ayant globalement augmenté.

La France dans le top 5 des demandeurs d'infos utilisateurs

Le nouveau bilan publié le 27 juin par Google donne des informations concernant les requêtes effectuées entre juillet et décembre 2010, et compare les chiffres avec ceux relevés entre juillet et décembre 2009. Pour la grande majorité des pays listés, le pourcentage de requête a explosé. Le top 5 des pays les plus demandeurs de renseignements sur les utilisateurs se compose des USA (4601), du Brésil (1804), de l'Inde (1699), du Royaume-Uni (1162) et enfin de la France (1021). Pour ce qui est des demandes de suppression de contenu, le Brésil tient le haut du pavé avec 263 requêtes - principalement sur le réseau social Orkut - suivi par la Corée du Sud (139), l'Allemagne (118), la Libye (68) et l'Inde (67).

A noter que chaque demande concernait différentes informations : ainsi, si le Royaume-Uni n'a déposé que 38 requêtes, ce sont au final pas moins de 93 518 éléments qui ont été supprimés des services de Google, principalement des « annonces frauduleuses qui conduisaient à des sites d'escroquerie » dans ce cas précis. La France arrive 10e avec 23 requêtes concernant 116 éléments.

Google indique également de plusieurs pays ont « pour la première fois », soumis un nombre important de requêtes, notamment concernant la suppression de contenu. C'est le cas entre autres de la Croatie, du Danemark ou de la Hongrie. En Israël, les demandes de renseignements concernant les utilisateurs ont augmenté de 80% selon Google.

Un rapport précis et détaillé

Initialement consultable uniquement à l'état de carte, le Transparence Report propose désormais une fiche détaillée par pays qui permet de visualiser les services visés par les requêtes de chaque pays, et les motifs. En France, on constate par exemple que la diffamation est la motivation principale des demandes de suppression. La mappemonde, qui exploite Google Maps, permet quant à elle d'avoir un aperçu rapide des pays les plus demandeurs, ainsi que le pourcentage des requêtes satisfaites.

0280000004394288-photo-rapport-google-france.jpg


La totalité du dernier rapport, ainsi que des précédents, est disponible sur le site dédié.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Le directeur créatif d'Assassin's Creed Valhalla licencié par Ubisoft
scroll top