Google plante des arbres dans Google Earth 6

30 novembre 2010 à 13h05
012C000003789838-photo-san-francisco-google-earth.jpg
Google Earth se met au vert ! La nouvelle version du logiciel de Google permettant d'explorer le monde sous toutes ses coutures s'enrichit de nouvelles fonctionnalités avec sa sixième mouture.

Le programme intègre ainsi de nouveaux contenus en 3D, et pas des moindres, puisque pas moins de 80 millions d'arbres virtuels ont été plantés à différents endroits du globe. Athènes, Berlin, San Francisco, Tokyo ou encore New York bénéficient désormais de nouveaux reliefs boisés qui permettent aux environnements déjà proposés en relief dans le service de gagner en réalisme. Cerise sur le gâteau, les différentes espèces d'arbres ont été modélisées une à une : Google propose de les découvrir en détail via une page dédiée.



Autre ajout majeur de cette version 6, l'intégration au programme de Street View. Limité jusque-là à Google Map, le service qui permet de « visiter » les rues numérisée par les Google Cars fait ainsi son arrivée dans Earth, de deux manières : la première, celle que l'on connaît, permet de naviguer à travers les rues photographiées. Il suffit de faire glisser Pegman, le petit personnage jaune situé à droite de la navigation aux endroits surlignés en jaune. L'autre possibilité, quand le lieu choisi n'a pas encore été photographié, consiste à se promener dans les rues modélisées en 3D. Une fonction qui rappelle celle du « simulateur de vol » mais cette fois-ci au ras du sol.



Enfin, le programme intègre désormais des images satellites anciennes permettant de découvrir l'évolution de certaines villes au fil des années. Il suffit pour cela de zoomer et de cliquer sur la date située en bas au centre de l'image, à côté de l'icône horloge qui apparaît lorsque l'option est disponible. Notons que dans certaines villes - Paris, par exemple - un zoom rapproché permet d'accéder à des photos aériennes qui ont plusieurs décennies.



En somme, Google Earth continue favorablement son évolution mais se montre néanmoins toujours aussi gourmand en ressources : espérons, pour le bien des ordinateurs les moins puissants, que cette version 6 se montrera un peu plus stable et optimisée au fil de ses améliorations.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Renault Clio 5 hybride : tout ce que l’on sait de la future citadine au losange
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La gamme Intel
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
scroll top