A peine rétabli en Turquie, Youtube est de nouveau censuré

03 novembre 2010 à 12h37
0
00FA000000467248-photo-drapeau-turc-turquie.jpg
Quelques jours seulement après la réouverture de l'accès à Youtube en Turquie, le service se retrouve de nouveau bloqué dans le pays : en refusant de supprimer les vidéos responsables de la censure initiale et en laissant la porte ouverte à d'autres contenus provoquant la frilosité des autorités, le service de vidéo en streaming retourne à la case censure.

Youtube s'était en effet retrouvé bloqué en mai 2008 en Turquie suite à la publication de vidéos jugées insultantes pour Mustafa Kemal Atatürk, le premier président pays. La Turquie se révèle en effet très sévère envers qui s'en prend à Atatürk, les attaques à son encontre faisant partie d'une liste de 8 critères pouvant entrainer le blocage d'un site.

Néanmoins, si la censure de Youtube trouvait un sens dans les textes de loi, l'actuel dirigeant turc Abdullah Gul y était farouchement opposé depuis plusieurs mois et avait demandé qu'une procédure de déblocage soit mise en place en juin dernier. Le service est revenu sur le Web turc samedi, a priori délesté des 4 vidéos ayant entrainé sa censure en 2008.

Mais selon le Wall Street Journal, la suppression de ses vidéos ne serait pas du fait de Google, mais d'un « groupe de soi-disant volontaires travaillant en étroite collaboration avec le gouvernement » qui aurait utilisé le système automatique de protection du droit d'auteur de Youtube pour les faire disparaître du service. Lundi, Google a annoncé que lesdites vidéos n'avaient aucune raison de disparaître du site : « Lorsque nous les avons examiné, nous avons constaté que les vidéo n'enfreignaient pas le droit d'auteur et nous devions donc les rétablir malgré la réglementation turque » a déclaré le service dans un communiqué.

Si le chef de la direction de la transmission et des télécommunications turques avait annoncé en début de semaine un rendez-vous avec les dirigeants de Youtube « dans les prochains jours », il semblerait que la situation se soit accélérée hier, puisqu'un tribunal d'Ankara a réinstauré le blocage du site.

Les raisons de cette nouvelle censure ne porteraient cependant pas sur les vidéos caricaturant Mustafa Kemal Atatürk, mais sur une autre vidéo concernant Deniz Baykal, l'ancien président de l'opposition du pays : ce dernier avait été filmé clandestinement il y a quelques mois dans une chambre d'hôtel, en compagnie d'une femme qui n'était pas la sienne. Une vidéo qui avait provoqué sa démission en mai dernier et qui semble avoir refait surface ces derniers jours sur Youtube, donnant une raison suffisante au tribunal pour mettre un terme à la (courte) disponibilité du site en Turquie et réglant par la même occasion la question des vidéos du premier président du pays.

Retour à la case départ pour le service, donc, qui sera revenu en Turquie en tout et pour tout un long week-end.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top