Facebook : un bouton "Je n'aime pas" ? Pas tout à fait...

16 septembre 2015 à 15h25
0
Le fondateur et PDG de Facebook Mark Zuckerberg a annoncé que de nouvelles options feront leur apparition aux côtés du fameux bouton « J'aime ». Un message qu'il semble judicieux d'éclaircir.

Pendant des années, bon nombre d'utilisateurs de Facebook ont pris l'habitude de cliquer sur le bouton « J'aime » afin de manifester leur appréciation vis-à-vis d'une publication de leur contact ou un fait d'actualité. Au fil des années, certains ont réclamé la présence d'un bouton « Je n'aime pas », soit pour lancer une pique à un utilisateur ou pour affirmer plus clairement leur point de vue sur un sujet spécifique.

Jusqu'à présent, Facebook s'est toujours refusé d'introduire une telle option... A tel point que certaines personnes malveillantes en ont profité pour déployer leurs malware via l'insertion de faux boutons. Mais hier, interrogé sur le sujet lors d'une session questions-réponses, Mark Zuckerberg a déclaré :

« Cela fait plusieurs années que les gens nous demandent un bouton « Je n'aime pas ». Plusieurs centaines nous ont posé la question et aujourd'hui est un jour spécial parce que nous pouvons vous dire que nous travaillons dessus et nous sommes très proches de l'expérimenter. »




Mais l'homme s'est empêché de préciser qu'il ne s'agissait pas d'introduire un système de votes positifs ou négatifs sur chacune des publications de son réseau. L'objectif est de permettre aux utilisateurs de partager plus naturellement leur sentiment. « Ce que les gens veulent réellement c'est de pouvoir exprimer de l'empathie », explique M. Zuckerberg en affirmant qu'on ne peut réellement cliquer sur le bouton « J'aime » lorsqu'un de nos contacts annonce une triste nouvelle et qu'il est nécessaire d'introduire de nouvelles options.

En octobre 2013, à l'occasion d'un hackathon organisé par Facebook, un développeur avait précisément conçu un bouton « Je compatis ». Dans ce concept de développement, ce dernier n'apparaît pas tout le temps, mais seulement lorsque le contact a préalablement choisi un état d'esprit spécifique (déprimé, triste) dans la liste des émotions proposées lors de la publication d'un contenu.

Reste surtout à connaître la manière dont Facebook exploitera ces données pour affiner le ciblage publicitaire...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top