Facebook F8 : connexion anonyme, interaction entre applications et nouveaux outils de développement

01 juin 2018 à 15h36
0
Deux ans après sa dernière conférence dédiée aux développeurs, Facebook lance à nouveau cette année son F8 avec plusieurs annonces pour les internautes et les développeurs.

Le PDG et fondateur de Facebook Mark Zuckerberg centre d'emblée la conférence sur les usages mobiles avec trois objectifs : le développement, la croissance et la monétisation. La société souhaite répondre aux besoins des utilisateurs, des développeurs et des annonceurs et dévoile ainsi quelques nouveautés.

Davantage de flexibilité pour les utilisateurs

Après une brève introduction, Mark Zuckerberg aborde la délicate question de la vie privée et des inquiétudes des internautes ne souhaitant pas se connecter à un service faisant usage de Facebook Connect. L'objectif est donc de gagner la confiance des utilisateurs afin qu'ils adoptent les applications proposées par les éditeurs tiers partenaires de Facebook. Désormais, lorsqu'il authentifiera son compte, l'internaute obtiendra une liste plus claire des permissions à autoriser pour cette application tierce.

01F4000007335440-photo-f8.jpg


Facebook présente en outre la fonctionnalité Anonymous Login, un mécanisme permettant d'essayer un service sans devoir nécessairement entrer ses informations personnelles. Il suffira simplement de cliquer sur un bouton. Une fois de plus, Facebook tente de rassurer l'internaute. Mark Zuckerberg estime qu'après une connexion complètement anonyme permettant de prendre en main un service, l'utilisateur sera plus enclin à créer un vrai compte en se connectant cette fois avec son profil de Facebook.

01F4000007335442-photo-f8.jpg


Davantage de flexibilité pour les développeurs

Pour les développeurs, Facebook introduit tout d'abord une garantie de stabilité de deux ans pour ses API, ce qui signifie qu'une version de la plateforme sera supportée durant 24 mois même si celle-ci est mise à jour entre-temps. Par ailleurs, en cas de problème majeur, Facebook s'engage à corriger les bugs en 48 heures.

En avril 2013, Facebook avait effectué l'acquisition de la plateforme de développement mobile Parse. Un an plus tard, celle-ci aurait enregistré une croissance de 250% et aurait permis de concevoir 260 000 applications. Ces douze derniers mois, Parse a accueilli 140 000 nouveaux développeurs. Facebook annonce une nouvelle grille tarifaire avec des requêtes illimitées pour les services Parse Core, Parse Push et Parse Analytics et introduit Parse Local Datastore pour la mise en cache des données lorsque le smartphone est en mode avion.

01F4000007335470-photo-f8.jpg


Facebook présente également AppLinks, un kit de développement open source permettant de mieux gérer les interopérabilités entre diverses applications mobiles. L'idée est de permettre au mobinaute de revenir facilement vers une application lorsqu'il a cliqué sur un lien le dirigeant vers un autre service. Parmi les partenaires ayant adopté AppLinks notons Quip, Spotify, Pinterest, Hulu, Songkick, Rhapsody, Mailbox, Mixcloud ou encore Rdio. A partir de Mailbox, le mobinaute cliquant sur un email contenant un lien vers Spotify retrouvera une zone colorée en haut de l'écran pour revenir vers le gestionnaire de courriers.

Les développeurs seront également en mesure d'ajouter diverses nouvelles fonctionnalités comme le bouton J'aime qui fait son apparition sur les sites mobiles. Côté publicité, Facebook présente ses Engagment Ads, des publicités permettant aux développeurs de mieux cibler ses utilisateurs n'ayant pas fait usage de leurs applications après leur installation.

Facebook Audience Networks

Le secteur du mobile génère aujourd'hui 60% des revenus de Facebook. La société disposerait actuellement d'un million d'annonceurs tirant déjà parti des données du réseau afin de mieux cibler les utilisateurs. Cette édition de F8 est alors l'occasion pour le géant communautaire de lever le voile sur le Facebook Audience Network, un ensemble d'outil facilitant la monétisation des applications pour les développeurs

Les éditeurs disposeront de publicités davantage ciblées qu'il sera possible d'insérer au sein de leurs applications via quelques lignes de code. Trois formats sont proposés : la bannière, l'interstitiel ainsi que le native advertising. Face aux solutions concurrentes, Facebook promet que le mécanisme répondra mieux à leurs besoins en proposant des messages sponsorisés mieux intégrés.


Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Infos US de la nuit : forte hausse des ventes de Yelp, Zuckerberg abandonne le hoodie
Sony A77 II : autofocus à 79 collimateurs pour ce vrai-faux reflex modernisé
Étendre le stockage d’un smartphone ou d’une tablette dépourvus de carte SD.
Infos US de la nuit : ATT discute avec Direct TV, Foursquare va se diviser en deux apps
Sur Android Google Now propose de retrouver sa voiture garée
Zappiti Streaming : accéder à ses vidéos à distance, sans abonnement
En progression, TomTom rachète un spécialiste de la géolocalisation automobile
La Xbox One bientôt commercialisée en Chine
Red Hat rachète le spécialiste du stockage Inktank
Chromecast se dote d'une compatibilité avec Google Drive
Haut de page