Un État allemand veut obliger les pseudos sur Facebook (màj)

Un organisme allemand spécialisé dans la protection de la vie privée des internautes a demandé l'introduction des pseudonymes sur le réseau social de Mark Zuckerberg.

00DC000005620956-photo-facebook-vie-priv-e.jpg
Depuis ses débuts, le réseau Facebook encourage les internautes à faire usage de leur nom réel plutôt que des pseudonymes. La société a même publié certaines règles d'usage et se réserve le droits de fermer les comptes utilisateurs ne respectant celles-ci. Facebook justifie ce choix en expliquant que ce dernier « aide à garantir la sécurité de notre communauté ». Cependant, certains spécialistes en sécurité expliquent qu'au fil des années le site de Facebook a connu plusieurs vulnérabilités permettant de récupérer certaines informations personnelles et de les associer à des noms réels.

L'État allemand Schleswig-Holstein estime, via l'une de ses agences gouvernementales, que cette politique va à l'encontre des lois locales (Telemedia Act) autorisant l'usage des pseudonymes sur Internet ; un moyen permettant de mieux sécuriser sa vie privée. Une plainte a donc été déposée contre le géant communautaire. Dans un communiqué officiel, Thilo Weichert, responsable du centre indépendant à la vie privée affirme : « il est inacceptable qu'un portail américain comme Facebook viole la loi allemande de protection de données ».

Il ajoute que cette politique n'a pas empêché les internautes de publier impunément des messages à caractère insultant sur le réseau. Si l'agence en question obtient gain de cause, il se pourrait que les autres États allemands lui emboîtent le pas. Interrogé par nos confrères de ITWorld.com, Facebook déclare pour sa part que cette plainte n'a aucun fondement.


Mise à jour du mardi 8 janvier 2013 à 17:22

Dans une lettre envoyée à Mark Zuckerberg en Californie, ainsi qu'une autre expédiée au siège européen de Facebook en Irlande, Thilo Weichert menace le réseau social d'une amende de 20 000 euros s'il n'autorise pas l'utilisation de pseudonymes pour ses membres situés en Allemagne, rapporte The Guardian. « Il est inacceptable qu'un portail américain comme facebook viole les lois de protection des données personnelles allemandes », y est-il écrit.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Apple annonce les AirTags, ses alternatives à Tile et aux SmartTag
Apple : l'iPad Pro passe au Mini-LED et se la joue M1
Apple : l'iMac fait peau neuve avec 7 nouvelles couleurs et intègre la puce M1
Apple TV 4K : une seconde génération qui s'accompagne d'une nouvelle télécommande
Discord ne sera finalement pas racheté par Microsoft
Keynote Apple : tout ce qu'il faut retenir de l'événement du 20 avril
L'Alliance FIDO dévoile une nouvelle norme pour sécuriser l'Internet des objets
Apple : comment suivre la Keynote en direct à partir de 19H ?
Notre sélection des meilleurs Hack'n slash en attendant Diablo IV (2021)
Forfait mobile : deux offres 5 Go à prix mini chez RED by SFR et B&You
Haut de page