L'action Facebook casse le support des 19 dollars et plonge à 18,75 dollars (màj)

01 juin 2018 à 15h36
0
Le réseau de Mark Zuckerberg s'exposait à une revente massive de ses actions lors de la fin de la période de lock-up, terminée jeudi dernier. Peu après l'ouverture de Wall Street lundi, le titre cotait à 18,75 dollars, un nouveau plus bas, avant de remonter pour finir à 20,01 dollars en fin de séance.

00B4000003602216-photo-facebook-logo1.jpg
Jeudi dernier, le jour de la levée du lock-up, le cours de l'action Facebook passait sous les 20 dollars. Le weekend n'a pas arrangé les choses pour le réseau social, qui a atteint ce lundi un nouveau plus bas, perçant le support des 19 dollars pour plonger à 18,75 dollars peu de temps après l'ouverture de la Bourse.

Introduit le 18 mai à une valeur de marché de 38 dollars par action, Facebook a perdu la moitié de sa valorisation. Une tendance qui pourrait s'accroître cette année avec l'afflux de 1,5 milliard d'actions au terme de la prochaine période de lock-up. À titre de comparaison, la levée du blocage à la vente de jeudi dernier concernait seulement 271 millions d'actions.

05363646-photo-facebook-action-18-75-dollars.jpg

La revente éventuelle de 1,5 milliard de parts fera peser une pression supplémentaire sur l'action Facebook, précise un analyste cité par Reuters. L'abondance d'actions rendrait le cours très liquide, favorisant les spéculations à la baisse ce qui éroderait davantage le titre, et « affecterait la croissance, la rentabilité et la confiance des investisseurs », explique Barclays Capital au site Boursorama.

Un cercle vicieux potentiel pour le réseau social, qui souffre déjà d'un manque de confiance en son modèle économique.

Mise à jour, 21 août, 9h30 : Parmi les investisseurs clés de Facebook, Peter Thiel, le fondateur de PayPal, a retiré 20 millions d'actions sur un total de 25,6 millions, apprend un document de la SEC (Securities and Exchange Commission) relayé par Cnet. Acquises en 2004 pour 500 000 dollars, les actions de Peter Thiel ont été cédées à un prix compris entre 19,69 et 20,70 dollars, apprend-on. L'opération lui aurait ainsi permis de dégager une plus-value de 400 millions de dollars.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sharp pourrait finalement supprimer jusqu'à 10 000 emplois
L'ADN incarne-t-il l'avenir de l'archivage ?
Windows Home Server 2011 se met à jour pour Windows 8
L'offre de mise à jour Windows 8 à 15 euros est disponible
Apple/Samsung : les PDG des deux firmes se passent un ultime coup de fil (màj)
Facebook et Apple bâtissent de nouveaux Data Center en Oregon
Affaire Google / Oracle : les deux parties réfutent avoir payé des journalistes
Synaptics : trackpad sensible à la pression et claviers physiques capacitifs
GG Removals : contrôler les requêtes de suppression d'un site sur Google
HTC perd 40 millions à cause d'Onlive mais investit dans le mobile
Haut de page