Amazon : le CAPTCHA remplacé par un test à échouer ?

le 10 août 2017
 0
Tout le monde connaît le CAPTCHA ou Completely Automated Public Turing test to tell Computers and Humans Apart. On passe ce test plusieurs fois par jour pour peu qu'on traîne sur Internet et qu'on fasse des commandes en ligne : il permet de dire si vous êtes un humain ou si c'est un robot qui est sur la page. Une première sécurité pour les entreprises.

Le CAPTCHA semble toutefois avoir fait son temps : les robots, de plus en plus complexes, sont en mesure de tromper cette mesure de sécurité. Amazon anticipe le moment fatidique où le CAPTCHA ne servira plus à rien.

Nouveau CAPTCHA : un test de Turing imaginé pour être échoué



Le CAPTCHA est un test de Turing : en vous faisant identifier des lettres ou des images, il permet de différencier un humain d'un robot. Il s'agit néanmoins d'un test très basique que les robots sont déjà en mesure de passer : mais sont-ils en mesure de faire des erreurs ? Amazon pense tout simplement que non : la logique des robots les empêcherait de se tromper.

Dans un brevet accordé à Amazon le 1er août 2017, il est justement question d'un nouveau type de test de Turing. Un test basé sur les erreurs classiques des humains, des erreurs que les robots ne peuvent pas faire puisqu'elles se basent sur l'imperfection de notre pensée. Certains exemples utilisés par Amazon sont bien connus : « le tetxe où les letrets des mots snot dnas le muaavis ordre mias qu'il est mglaré tout psoisble de lire » en fait partie.

01F4000003760036-photo-captcha.jpg


Lorsque l'échec est la preuve de l'Humain



Amazon semble croire que l'Homme est en fait condamné à ne pas réussir certains tests, alors que les robots n'auraient aucune difficulté à trouver la bonne réponse. Devoir compter rapidement le nombre d'occurrences d'une lettre dans une phrase induit l'Homme en erreur, alors que le robot va y parvenir sans problèmes.

Les illusions d'optique, les associations de pensées, les biais cognitifs... Autant de possibles tests que l'Homme risque fort d'échouer. Et autant de possibilités pour Amazon d'améliorer ses CAPTCHA pour différencier les Hommes des robots, au moment où les robots deviennent de plus en plus proches des humains.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Le Sri Lanka bloque les principaux réseaux sociaux après la vague d'attentats
GTX 1650 : sortie le 24 avril à partir de 150€
Galaxy Fold : Samsung retarde officiellement la sortie de l'appareil, voici pourquoi
Les moules de l’iPhone XI confirment la présence d’un trio d’APN disposé en triangle
Bose annonce la compatibilité de trois de ses enceintes avec AirPlay 2
Pour le patron de Toyota, aucun constructeur ne rentabilise ses véhicules électriques
Quand le machine learning permet de donner un sérieux coup de jeune à de vieux jeux vidéo
Après le meurtre d'une étudiante, Uber et Lyft renforcent leurs mesures de sécurité
Projet BlackHoles@Home : prêtez la puissance de calcul de votre ordinateur à la science
Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
Pourquoi YouTube a-t-il tant de mal à modérer ses contenus ? La CEO répond à la question
Grâce à ses IA, Microsoft veut aider à lutter contre le changement climatique
Tencent envisagerait de produire son propre smartphone gaming
scroll top