Sorti en 1996, Adobe Flash Player mourra en 2020

26 juillet 2017 à 09h38
0
Décidément le mois de juillet 2017 est celui où l'industrie de la high-tech tourne le dos aux années 1990. Après l'annonce de Microsoft sur la fin des mises à jour de Microsoft Paint, sorti en 1985 (et finalement sauvé in extremis), c'est au tour d'Adobe d'annoncer la mort de son plugin Flash. Une annonce qui n'étonne pas, en réalité, puisque les géants de l'industrie du web sont déjà passés à autre chose.

La fin de Flash Player, le plugin d'Adobe ayant longuement été utilisé pour afficher des animations, va causer quelques problèmes : les sites vont devoir se mettre à jour.

Adobe Flash Player : mort programmée en 2020

Adobe Flash Player aura marqué l'histoire d'Internet, surtout dans les années 2000 : les sites en usaient et en abusaient mettant des animations un peu partout, souvent avec un succès mitigé en termes de design et non sans rencontrer des bugs régulièrement. Adobe Flash Player était aimé autant qu'il était détesté.

Les hackers s'en sont également amouraché : les failles critiques de Flash Player ont permis plusieurs attaques majeures ce qui a commencé à signer son déclin. Doucement mais sûrement les géants de l'industrie ont réfléchi à de nouvelles manières d'afficher animations et vidéos. Cette réflexion a donné lieu à la dernière version du langage Html, Html 5, sortie en 2014. Adobe Flash Player est totalement devenu obsolète à ce moment-là.

01F4000008692184-photo-adobe-flash-player.jpg


2 ans et demi pour procéder à la transition

Depuis 2014 Adobe Flash Player est mal aimé et le conseil donné aux internautes est de le désactiver pour des raisons de sécurité, les failles critiques se multipliant. Finalement, le message est passé : 94 % des sites Internet ont abandonné Flash Player pour des solutions plus légères et, surtout, « mobile-friendly ».

Reste le cas des 6 % qui utilisent encore Flash Player. Ils ont jusqu'à 2020 pour évoluer. Cette année-là, selon le plan d'Adobe, plus aucune mise à jour de Flash Player ne sera distribuée, laissant les sites et les utilisateurs à la merci des hackers et des problèmes de compatibilité.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top