Kickass Torrents : l’équipe originale relance le site

16 décembre 2016 à 16h42
0
Alors que la réouverture de Zone Téléchargement, fermée après une opération de la gendarmerie, soulève des questions, un autre site bien connu des pirates semble avoir fait son grand retour sur la toile : Kickass Torrents.

Le site Kickass Torrents n'était autre que l'un des sites de partage illégal de fichiers les plus visités du monde. Il se basait sur la plateforme de peer-to-peer bittorrent et les divers programmes permettant de télécharger ce type de fichiers. En juillet 2016 le fondateur, Artem Vaulin, a été arrêté et le site avait disparu.

0226000008505952-photo-kickass-torrents.jpg

Plusieurs copies sur le web et un nouveau projet

Comme toujours, dans ces affaires de sites illégaux, lorsqu'un site tombe plusieurs naissent de leurs cendres. Ce fut le cas avec Zone Téléchargement, ce fut le cas également avec KickassTorrents. Certains survivent dans le temps, d'autres disparaissent. Mais ce nouveau site a une teneur particulière : comme le rapporte le site TorrentFreaks, il s'agit d'un véritable nouveau projet.

Hébergé à l'adresse katr.co, le nouveau projet est développé par des anciens administrateurs de KickassTorrents ce qui en fait, de fait, l'héritier direct du site original. L'équipe ayant survécu à la fermeture du premier KickassTorrents reprend donc le flambeau pour continuer de partager des fichiers, au plus grand dam des ayants-droit qui devront recommencer la même bataille.

Kickass Torrents repart de zéro

Le nouveau projet ne peut pas se fonder sur l'ancien site, rendu inopérant. Mais les administrateurs, les modérateurs de KickassTorrents et du nouveau projet peuvent faire appel à la communauté, mondiale, qui alimentait le partage de fichiers dans la première version du site. Il faudra attendre pour savoir si katr.co redeviendra une référence du piratage illégal ou si le projet fermera avant de n'être devenu une menace pour la propriété intellectuelle.

C'est donc un nouveau coup dur pour la lutte contre le piratage illégal et une nouvelle preuve que la fermeture d'un site de partage ne stoppe pas la pratique.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
scroll top