YouTube : 1 milliard versé aux musiciens et des critiques

08 décembre 2016 à 11h37
0
La première plateforme de visionnage de vidéos en ligne, le géant YouTube propriété de Google, est régulièrement sous le coup de critiques de la part des artistes, notamment des artistes musicaux, pour les royalties que la plateforme leur reverse et qui sont considérées trop basses.

Le dossier, toujours très chaud, n'a pas manqué d'être remis sur le devant de la scène par l'IFPI, la Fédération Internationale de l'Industrie Phonographique, le 6 décembre 2016, lorsque YouTube a annoncé le montant versé aux artistes pour 2016.

YouTube a versé 1 milliard de dollars aux chanteurs et musiciens



Dans un post sur son blog officiel, le géant de la vidéo en ligne s'est félicité des résultats de sa plateforme dans l'écoute musicale. Le site estime qu'il faut se féliciter d'une nouvelle augmentation des revenus en ligne de l'industrie musicale et avoir été l'un des acteurs majeurs de ce renouveau.

YouTube annonce qu'en publicité uniquement, sur l'ensemble de l'année et à l'ensemble des musiciens et chanteurs dont les productions sont présentes sur le site, le site a reversé 1 milliard de dollars aux ayants-droit. Une bonne nouvelle selon le site... Mais l'IFPI ne voit pas les choses de la même manière.

08481086-photo-youtube.jpg

Pas d'explication et des revenus inférieurs aux concurrents



Dans un communiqué de presse en réponse à l'annonce de YouTube, publié par l'IFPI le 7 décembre 2016, la Fédération juge que le montant payé par YouTube est très bas. L'IFPI considère que quelque 800 millions d'internautes utilisent YouTube dans le monde et que tous peuvent potentiellement écouter de la musique sur le site.

1 milliard de dollars en un an, ça ne représente qu'environ 1 dollar par utilisateur par an. L'IFPI prend Spotify, dont le business model est complètement différent de celui de YouTube, en exemple : le service a reversé 18 dollars par utilisateur en 2015, soit 2 milliards à lui tout seul.

Selon l'IFPI, YouTube ne protège pas assez les créateurs permettant aux utilisateurs de mettre en ligne toutes les musiques qu'ils veulent, ce à quoi YouTube répond qu'en cas de demande de suppression pour violation de droit d'auteur (DMCA), la plateforme agit rapidement. Les rapports entre l'industrie musicale et le géant de Google ne sont clairement pas près d'être plus cordiaux...



Télécharger :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top