Facebook, YouTube, Twitter et Microsoft unis contre les contenus terroristes

06 décembre 2016 à 13h52
0
La propagande djihadiste fonctionne beaucoup sur Internet, que ce soit par des vidéos Youtube ou des contenus partagés sur les réseaux sociaux, déjà accusés d'être des lieux de recrutement pour les terroristes islamistes mais pas seulement.

Les géants du web ont donc toutes les cartes en main pour bloquer ces contenus dangereux, comme le leur demandent les autorités depuis des mois. Une alliance s'est donc formée dans la Silicon Valley pour répondre à ce problème croissant.

Une banque de données commune des contenus terroristes

Pour lutter efficacement contre les contenus terroristes sur Internet, la réponse des géants du web se devait d'être commune et, surtout, partagée. Impossible d'effacer une vidéo sur un site, sans supposer qu'elle se retrouverait immédiatement sur un autre site... et ainsi de suite. Du coup, une réponse limitée à un seul site ne suffisait pas.

Il aura fallu du temps, mais c'est chose faite : les réseaux sociaux Facebook et Twitter, le site de partage de vidéos Youtube et le géant Microsoft, ont annoncé une alliance pour lutter contre les contenus liés à la propagande terroriste. Pour ce faire, ils vont lancer une base de données commune, afin de permettre une identification rapide des contenus déjà supprimés.

0320000008463424-photo-facebook-reseaux-sociaux-pistage.jpg

Pas de suppression automatique pour éviter les critiques sur la censure

Le projet part d'une idée simple : dès lors qu'un contenu est supprimé d'une plateforme d'un des membres de l'alliance, que ce soit un post, une vidéo ou une photo, l'empreinte numérique unique du contenu est envoyée dans cette base de données commune. Ainsi, dès lors que ce même contenu apparaît sur une autre plateforme, il est rapidement identifié. Mais il ne sera pas automatiquement censuré.

Chaque plateforme aura le choix de supprimer, ou non, les contenus visés, tout comme de partager, ou non, les données avec les autres membres de l'alliance. Pas de censure automatique, donc, et pas d'algorithme, mais un travail de jugement mené par les équipes de Facebook, Twitter, Youtube et Microsoft.

Et, bien évidemment, la plateforme de partage pourrait être ouverte à d'autres entreprises à l'avenir, bien que l'alliance ne sache pas encore réellement comment procéder.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top