Les efforts de Marissa Mayer pour relever Yahoo! encore vains

01 juin 2018 à 15h36
0
La croissance n'est pas encore de retour pour le portail américain Yahoo!, en pleine phase de mutation. Et si les bénéfices ont bondi de plus d'un tiers ce trimestre, il s'agit en fait d'un effet mécanique.

00C8000005306864-photo-marissa-mayer.jpg
Marissa Mayer, p-dg de Yahoo!
Refonte de la page d'accueil, rachat de start-up innovantes ou import de la culture Google, les tentatives de Marissa Mayer, la p-dg, pour relancer Yahoo! ne portent pas encore leurs fruits. Le portail américain commence l'année fiscale 2013 avec un chiffre d'affaires en déclin de 7% à 1,1 milliard de dollars. Si c'est en ligne avec ce que prévoyait la société, ce bilan est en-deçà des anticipations du marché, qui tablait sur une hausse de 2%.

Sur le plan des bénéfices, Yahoo! s'est amélioré de 36% sur un an, à 390 millions de dollars. Une performance que la banque Jefferies pondère toutefois dans une note, citée par l'AFP. « Les bénéfices meilleurs que prévu s'expliquent en partie par des charges fiscales moindres qu'anticipé et des rachats d'actions auxquels Yahoo!, qui a hérité d'une grosse cagnotte en réduisant l'an dernier sa participation dans le groupe chinois Alibaba, a consacré 775 millions de dollars sur le trimestre », souligne-t-elle.

Ces trois derniers mois, Yahoo! a vu ses recettes liées à la publicité display décliner de 11% alors que le nombre de bannières vendues a reculé lui de 7%. Au total, cette activité a rapporté à l'américain 455 millions de dollars, soit 40% de son chiffre d'affaires. Quant au search, les recettes ont également perdu du terrain, atteignant 425 millions de dollars sur la période, en baisse annuelle de 10%.

Marissa Mayer se dit « déterminée à faire progresser les activités centrales » de Yahoo! et affirme être « convaincue que les améliorations des produits vont positionner l'entreprise pour la croissance sur le long terme ». Elle s'est également félicitée d'un meilleur engagement de ses utilisateurs, nourrissant des espoirs de monétisation accrus. Sur le mobile, le nombre de visiteurs mensuels est passé de 200 millions en décembre à 300 millions en mars, « et la croissance mobile s'accélère », signale la p-dg.

Dans son communiqué de presse, la société ne donne aucune estimation pour le second trimestre. Mais la p-dg a rappelé auprès des analystes que le retour à la croissance espérée prendrait « plusieurs années ». Selon certains analystes, le chiffre d'affaires en juin stagnerait à 1,1 milliard de dollars.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

WhatsApp revendique plus d'utilisateurs que Twitter
Concurrence déloyale : l’Europe enquêterait sur les aides reçues par Huawei et ZTE
Windows 8.1 : nouvelle version en fuite pour nouvelles révélations
Travail de nuit : Apple Retail France perd aux prud'hommes
Dell : Carl Icahn change de stratégie et limite sa part à 10%
DRM : Ultraviolet sera lancé en France fin septembre
Nec P242W : un écran haut de gamme à colorimétrie fidèle
Facebook 6.0 pour iOS accueille les
AF Press : Air France lance son offre de presse numérique sur iPad
Richard Williamson, le
Haut de page