La Syrie a retrouvé le Net après deux jours de coupure

03 décembre 2012 à 11h54
0
Après 2 jours de blackout, la Syrie a récupéré son accès à Internet le samedi 1er décembre. Une coupure expliquée d'un côté par des « travaux de maintenance » et, de l'autre, par des actes « terroristes ».

00FA000005585413-photo-retour-internet-syrie.jpg
Le jeudi 29 novembre au matin, le service de surveillance Renesys soulignait que 92% des blocs d'adresses IP attribués à la Syrie étaient inaccessibles : très rapidement, c'est 100% du Net qui était coupé dans le pays dont la capitale, Damas, a été le théâtre de nouveaux affrontements violents la semaine dernière.

Samedi, c'est encore Renesys qui a rapporté et confirmé la restauration du réseau en Syrie, après 2 jours de blackout total. La situation a été rétablie vers 14h30, heure locale, et les fournisseurs d'accès ont progressivement repris du service - Turk Telekom a accusé un retard de près d'une heure par rapport à ses principaux concurrents.

Concernant les raisons de la coupure, plusieurs explications : d'un côté, l'agence officielle SANA (Syrian Arab News Agency) a simplement expliqué que la coupure avait été nécessaire en raison de « travaux de maintenance » sur le réseau national. Mais de son côté, le ministre syrien de l'information a quant à lui déclaré que l'origine de la coupure n'était pas due à l'origine à une action de l'Etat mais par des actions « terroristes » des rebelles. « Il n'est pas vrai que l'Etat a coupé Internet. Les terroristes visaient les lignes Internet, ce qui a entraîné des coupures dans certaines régions » a-t-il expliqué sur la chaîne de télévision d'Etat Al-Ikhbariya, qui a précisé que cette situation a entraîné des opérations de maintenance. Le gouvernement de Bashar El-Assad joue la carte de la propagande d'Etat, mais il est possible que les combats de Damas aient endommagé certains éléments du réseau.

Néanmoins, pour Renesys, le retour du Net en Syrie s'est fait « proprement », « comme si un interrupteur avait été enclenché ». Difficile de savoir où se trouve précisément la vérité, d'autant que les coupures d'Internet sont monnaie courante dans les pays conflictuels, où la rétention d'information est une arme comme une autre, depuis plusieurs années.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top