La Syrie a retrouvé le Net après deux jours de coupure

03 décembre 2012 à 11h54
0
Après 2 jours de blackout, la Syrie a récupéré son accès à Internet le samedi 1er décembre. Une coupure expliquée d'un côté par des « travaux de maintenance » et, de l'autre, par des actes « terroristes ».

00FA000005585413-photo-retour-internet-syrie.jpg
Le jeudi 29 novembre au matin, le service de surveillance Renesys soulignait que 92% des blocs d'adresses IP attribués à la Syrie étaient inaccessibles : très rapidement, c'est 100% du Net qui était coupé dans le pays dont la capitale, Damas, a été le théâtre de nouveaux affrontements violents la semaine dernière.

Samedi, c'est encore Renesys qui a rapporté et confirmé la restauration du réseau en Syrie, après 2 jours de blackout total. La situation a été rétablie vers 14h30, heure locale, et les fournisseurs d'accès ont progressivement repris du service - Turk Telekom a accusé un retard de près d'une heure par rapport à ses principaux concurrents.

Concernant les raisons de la coupure, plusieurs explications : d'un côté, l'agence officielle SANA (Syrian Arab News Agency) a simplement expliqué que la coupure avait été nécessaire en raison de « travaux de maintenance » sur le réseau national. Mais de son côté, le ministre syrien de l'information a quant à lui déclaré que l'origine de la coupure n'était pas due à l'origine à une action de l'Etat mais par des actions « terroristes » des rebelles. « Il n'est pas vrai que l'Etat a coupé Internet. Les terroristes visaient les lignes Internet, ce qui a entraîné des coupures dans certaines régions » a-t-il expliqué sur la chaîne de télévision d'Etat Al-Ikhbariya, qui a précisé que cette situation a entraîné des opérations de maintenance. Le gouvernement de Bashar El-Assad joue la carte de la propagande d'Etat, mais il est possible que les combats de Damas aient endommagé certains éléments du réseau.

Néanmoins, pour Renesys, le retour du Net en Syrie s'est fait « proprement », « comme si un interrupteur avait été enclenché ». Difficile de savoir où se trouve précisément la vérité, d'autant que les coupures d'Internet sont monnaie courante dans les pays conflictuels, où la rétention d'information est une arme comme une autre, depuis plusieurs années.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

AMD prépare le renouvellement des Brazos 2.0 pour netbooks
Bientôt de la musique en streaming sur Skydrive ?
Instagram sur iOS : une vulnérabilité permet de prendre le contrôle du compte
Interview Outlook.com : les utilisateurs de Gmail migreront-ils ?
Red lance un lecteur 4K et un service de VOD pour cinéphiles fortunés
Facebook Photo Sync : synchronisez automatiquement vos photos depuis Android et iOS
HTTP 2.0 : l'IETF retient le protocole SPDY pour former le prochain standard
Le SMS fête ses 20 ans aujourd'hui
Google rachète BufferBox, spécialiste du point relais sécurisé
Asus collabore au lancement d'une nouvelle Google TV, Qube
Haut de page