🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Royaume-Uni : arrestation d'un troll dans la Police

01 juin 2018 à 15h36
0
Au Royaume-Uni, on ne plaisante pas avec les trolls du Web, en particulier quand ces derniers s'adonnent au harcèlement en ligne. L'originalité de la dernière arrestation en date d'un troll britannique, c'est ce que dernier n'était autre qu'un policier.

00FA000005386305-photo-troll-face1.jpg
L'Angleterre prend le harcèlement en ligne très au sérieux : une proposition de loi a récemment été faite pour faciliter l'accès aux informations de leurs harceleurs aux victimes. Des démarches judiciaires simplifiées qui ont permis à Nicola Brookes, une femme de 45 ans résidant à Brighton, de gagner en juin dernier devant les tribunaux la levée de l'anonymat de ses bourreaux sevissant sur Facebook.

Le combat de Nicola Brookes a été très médiatisé en Grande-Bretagne : cette mère de famille, après avoir posté un commentaire de soutien à un candidat d'une émission musicale sur le réseau social, s'est vue harcelée par des trolls. Outre des commentaires désobligeants à son encontre, ces derniers sont allés jusqu'à créer de faux comptes à son image, en la faisant passer tantôt comme une prostituée, tantôt comme une pédophile ou une toxicomane.

La Britannique a beaucoup souffert de la situation, d'autant qu'elle avait lieu sans raison réelle : elle a saisi la justice et est devenue la première personne à obtenir au Royaume-Uni la levée de l'anonymat d'utilisateurs de Facebook.

Il y a quelques jours, un nouveau rebondissement a eu lieu dans l'affaire lorsque la police comté de Sussex a mis la main sur l'un des harceleurs présumés, qui s'avère être... un policier de 32 ans résidant à Birmingham. Il s'agit du premier suspect arrêté dans l'affaire.

Les autorités ont précisé que l'enquête était encore en cours et que, a priori, le suspect n'aurait pas utilisé les ordinateurs de la police pour réaliser ses méfaits en ligne. « L'officier n'a pas été suspendu » a précisé un porte-parole au Guardian, qui ajoute qu'il ne s'agit pas « d'un agent de première ligne. »

Une information étonnante qui tend à prouver que les trolls sont partout. On relèvera également la dimension médiatique de la situation au Royaume-Uni, qui n'hésite pas à communiquer sur l'arrestation de harceleurs en ligne de manière conséquente : une tendance qui risque de se développer de plus en plus dans la mesure où les victimes de « cyberbullying » ont de plus en plus de recours outre-Manche pour faire valoir leurs droits.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page