GG Removals : contrôler les requêtes de suppression d'un site sur Google

01 juin 2018 à 15h36
0
En réponse à la page de Google permettant de visualiser les demandes de suppression de pages dans son moteur de recherche, une page Web a été mise en place pour vérifier si un site est soumis ou non à une telle requête.

GG Removals offre une méthode très simple pour vérifier si un domaine fait partie de ceux évoqués dans le rapport de transparence de Google en matière de demandes de suppressions de pages de ses résultats de recherche. Pour rappel, la firme de Mountain View a annoncé la semaine dernière la modification de son algorithme de résultats, visant à déclasser les sites étant visés par un trop grand nombre de demandes de ce type, pour cause de piratage.

01F4000005363480-photo-gg-removals.jpg

Le site, très sobre, permet d'effectuer une recherche dans la liste des sites visés par des requêtes de suppression. Il évite ainsi d'éplucher les quelque 131 000 pages d'URL mises à disposition sur Transparency Report. Néanmoins, on remarque qu'il est possible d'effectuer une recherche rapide sur le site en changeant tout simplement le nom du domaine à la fin de l'URL contenue dans la barre d'adresse : de fait, GG Removals n'est pas forcément nécessaire, mais il peut s'avérer être une porte d'entrée pratique, d'autant qu'on est immédiatement informé si un site n'est pas présent dans la base.

Gageons que les plus curieux n'hésiteront pas à tester des adresses de sites connus pour savoir lesquels sont éventuellement fâchés avec des ayants-droit...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Synaptics : trackpad sensible à la pression et claviers physiques capacitifs
Affaire Google / Oracle : les deux parties réfutent avoir payé des journalistes
Facebook et Apple bâtissent de nouveaux Data Center en Oregon
L'action Facebook casse le support des 19 dollars et plonge à 18,75 dollars (màj)
Sharp pourrait finalement supprimer jusqu'à 10 000 emplois
HTC perd 40 millions à cause d'Onlive mais investit dans le mobile
Samsung Galaxy S Duos : double SIM et Ice Cream Sandwich à l'honneur
Motorola permet de déverrouiller ses smartphones et tablettes
Recherches locales : la concurrence cherche des crosses à Google
HP crée une nouvelle division mobilité avec un ancien de Nokia chargé de MeeGo
Haut de page