🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Hipstamatic se sépare de près de la moitié de son équipe

01 juin 2018 à 15h36
0
L'application de photo Hipstamatic est en mauvaise posture. Synthetic, la société chargée de son développement, a licencié trois développeurs, un designer et un rédacteur.

00B4000004485002-photo-hipstamatic-vertical.jpg
Utilisée par 4 millions de personnes qui prennent 48 millions de clichés par mois, l'application de photo vintage pour iPhone Hipstamatic semblait en bonne forme. Son éditeur, Synthetic, s'attendait même à doubler son chiffre d'affaires cette année pour atteindre les 22 millions de dollars. Jeudi, un ancien développeur, Jonathan Wight, annonçait sur Twitter le licenciement de trois développeurs, d'un designer et d'un rédacteur. Soit cinq personnes sur une équipe de onze.

Contacté par TechCrunch, l'éditeur Synthetic a confirmé qu'il était engagé dans une restructuration, sans s'étendre davantage sur la question. Selon une source interrogée par le site d'information, « toute l'équipe serait finalement concernée par ces suppressions de postes, y compris l'équipe managériale ».

Une information qui n'a pas été confirmée par la directrice de la communication de Hipstamatic, Molli Sullivan. Dans un e-mail adressé à Mashable, elle insiste sur le fait que ces licenciements font bien partie d'une restructuration plus large, et que l'application de photo « est là pour rester ». Elle confirme par ailleurs que l'équipe continuera à développer son magazine gratuit pour iPad sur la photographie lancé récemment, baptisé Snap. Elle assure en outre que l'application de photomaton IncrediBooth ne sera pas abandonnée.

Hipstamatic a conclu plusieurs partenariats

Le départ du noyau de l'équipe est à mettre en contraste avec les récents partenariats noués par la société. La semaine dernier, Hipstamatic se rapprochait ainsi du magazine de mode W, afin de lancer un concours de photographie.

En mars dernier, Synthetic nouait un accord avec Instagram afin que les utilisateurs de Hipstamatic puissent partager leurs photos sur le réseau de leur nouveau partenaire. Lucas Buick, le cofondateur de la start-up, se félicitait de conclure un tel accord avec « la plus grande plateforme d'échanges de photographies ». Ce dernier ne souhaitant pas transformer son application en réseau social disait alors préférer « laisser les utilisateurs profiter des réseaux existants ».

Avec une base d'abonnés triplée ces six derniers mois, Instagram est plus que jamais devenu le leader des applications photo sur Smartphone. La société a été acquise par Facebook en avril dernier pour 1 milliard de dollars. Avec seulement 13 employés au moment de son rachat, Instagram a réussi à séduire 30 millions d'utilisateurs inscrits qui envoient plus de 150 millions de photos par mois. Le service de partage de photos s'est renouvelé jeudi avec l'intégration notable de la géolocalisation.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Numericable augmente de 2 euros ses tarifs avec une offre TV à la rentrée
Twitter : plus d'homogénéité au détriment des clients alternatifs avec l'API 1.1
Procès Apple/Samsung : la juge pointe une
Mike Klayko, p-dg de Brocade quitte un groupe en croissance
HP externalise WebOS au sein de sa nouvelle filiale Gram
Antivirus : BitDefender dévoile sa gamme 2013
Accès aux fourreaux fibre : des soupçons d’abus de position dominante pour Orange ?
Skype pour Windows 8 : premières images et informations
Hacking Chrome : Google annonce les récompenses du prochain Pwnium 2
HM5100 : un kit mains libres en forme de stylet Bluetooth chez Samsung
Haut de page