Blog contre marque déposée : quand Mme Figaro se fait menacer par Madame Figaro (màj)

28 juin 2012 à 17h47
0
00FA000005269944-photo-mme-figaro.jpg
Une institutrice possédant un blog baptisé selon son nom propre, à savoir Figaro, a récemment subi les foudres du quotidien du même nom et en particulier de son alternative magazine féminine, Madame Figaro. Une histoire ubuesque que l'enseignante a confiée à Rue89.

Mme Figaro contre Madame Figaro : voici la façon la plus simple de résumer la situation qui oppose une institutrice ayant le même patronyme que le célèbre journal. Jusqu'à il y a peu, l'enseignante possédait un blog nommé « La classe de Madame Figaro » sur lequel elle publie, depuis un an, du contenu éducatif à destination de ses collègues enseignants : un travail personnel et bénévole pour une fréquentation limitée.

Figaro-ci, Figaro-là

« Au début du mois de mai, je reçois un courriel plutôt sec du Figaro : “L'usage non autorisé et répété de MADAME FIGARO constitue une atteinte aux droits de propriété intellectuelle [...]. Je vous remercie donc de bien vouloir cesser immédiatement tout usage de cette marque dans votre blog.” » explique l'institutrice dans une lettre adressée au site Rue89. Estimant être dans son bon droit, Mme Figaro refuse en premier lieu de céder, puis, face à l'instance du service juridique du quotidien, elle consent à changer le « Madame » du titre de son blog en « Mme », pour « lever toute confusion ». Mais ça ne suffit pas : « Pas satisfait, Le Figaro trouve que mon modeste blog est “très gênant” et “banalise la marque”. » explique-t-elle. Finalement, face aux menaces de poursuites en justice - les avocats du magazine lui expliquent que les sanctions d'une contrefaçon de marque peuvent « atteindre trois ans d'emprisonnement et 300 000 euros d'amende » - l'enseignante cède.

« Je n'ai pas la carrure ni les moyens d'affronter ces gens en justice, j'ai donc pris la décision de modifier le nom de mon blog. » conclut-elle.

Solidarité sur la Toile

Renommé « Les chantiers de l'apprentissage », le site pourrait néanmoins reprendre son nom initial très bientôt : en effet, alors que l'institut national de la propriété intellectuelle assurait hier à Rue89 que les menaces du groupe Figaro étaient infondées, les internautes se sont très rapidement saisis de l'affaire, en publiant un grand nombre de commentaires sur les pages Facebook du Figaro et de Madame Figaro. Rapidement modérés, ces messages ont néanmoins fait mouche : mercredi soir, la page communautaire de Madame Figaro affichait le message suivant :

« Engrenage quand tu nous tiens... Comme tout un chacun, nous sommes très attentifs à la protection de notre marque. Dont acte. Nous prenons contact directement avec Mme Figaro pour trouver, nous en sommes sûrs, le moyen de vivre notre homonymie dans la bonne humeur ! »

Un rétropédalage confirmé sur le site de l'institutrice : « j'ai reçu un mail de l'éditrice de Madame Figaro qui me laisse penser que je vais bientôt pouvoir reprendre mon pseudo, voir mon nom de blog ! Le mail commence en effet par "Madame Figaro bonjour", avec Madame en toutes lettres ! »

Une histoire qui devrait donc se conclure positivement au final, principalement grâce au soutien des internautes qui démontrent une fois encore que ce n'est pas toujours le pot de fer qui gagne contre le pot de terre quand la solidarité prend le dessus.

Mise à jour : comme attendu, la fin de l'histoire semble avoir pris une tournure favorable pour Mme Figaro. Madame Figaro, le magazine cette fois-ci, a publié sur son site un document dans lequel il explique regretter « le malentendu survenu entre le groupe et Madame Elise Figaro. » Le site explique que « La Direction juridique du Groupe a pour mission de protéger la marque Figaro dans toutes ses utilisations ainsi que les contenus de ses publications. » Une démarche effectuée avec l'institutrice, avec beaucoup de maladresse néanmoins.

Au final, le groupe du Figaro s'excuse et ajoute avoir « pris contact dès hier avec Madame Elise Figaro pour trouver une solution qui permette aux deux marques homonymes de cohabiter sereinement. ». « Si Madame Elise Figaro le souhaite, nous serons heureux de lui ouvrir une tribune libre sur notre site. » conclut Madame Figaro.

Publication initiale : le 28 juin 2012 à 8h42.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top