Etude : 17% des télétravailleurs américains travaillent à peine 1 heure par jour

22 septembre 2011 à 11h58
0
00FA000004603402-photo-etude-t-l-travail.jpg
Selon étude dévoilée par le site Career Builder, 17% des télétravailleurs américains travailleraient une heure ou moins lorsqu'ils sont chez eux. De quoi refroidir les entreprises qui seraient tentées par la mise en place de ce type de méthode.

L'enquête, menée auprès de 5 299 employés, révèle que le télétravail n'est pas vraiment synonyme d'investissement et de concentration, du moins aux Etats-Unis. 35% des personnes interrogées indiquent travailler de chez eux 8 heures ou plus dans la journée, 40% entre 5 et 7 heurs, 8% entre 2 et 4 heures, et 17% 1 heure ou moins.

Paradoxalement, la tendance affichée est, d'un certain point, meilleure qu'en 2007, année où une étude similaire dévoilait que seulement 18% des télétravailleurs pouvaient être assidus 8 heures ou plus chez eux. 24% indiquaient également ne travailler qu'entre 2 et 4 heures. Par contre, Le pourcentage d'employés travaillant à peine une heure a, quant à lui, augmenté de 2%.

0258000004603398-photo-etude-t-l-travail.jpg

« Pour éviter les situations où les télétravailleurs ne sont pas efficaces dans les temps impartis, les managers ont besoin d'être clairs sur leurs attentes et établir des objectifs quotidiens. L'autonomie du travail à domicile peut être très enrichissante, tant qu'elle ne diminue pas la productivité » a commenté Rosemary Haefner, en charge de l'étude.

Les études se focalisant sur la relation qu'entretiennent les employés avec leur travail lorsqu'ils sont chez eux montrent un comportement variable. Une étude de Xobni dévoilée l'année dernière indiquait de son côté que la consultation de sa boîte mail professionnelle à domicile était très rependue chez les américains et les britanniques, estimant « devoir fournir une réponse rapide même en dehors des heures de travail ».

Une dévotion qui n'est visiblement pas la même lorsque tout le temps de travail est réalisé à domicile, où les tentations sont grandes : étonnamment, le premier élément de distraction des télétravailleurs serait les travaux ménagers à 31%, suivis par la télévision (26%) et les animaux de compagnie (23%), les enfants n'arrivant qu'en sixième position (15%).

0258000004603400-photo-etude-t-l-travail.jpg

Malgré ce constat, l'adoption du télétravail aux USA s'est étendue depuis 2007 : 10% le pratiquent au moins une fois par semaine aujourd'hui, contre 8% il y a 4 ans. « L'adoption massive des smartphones et des technologies de réseaux avancées font que les télétravailleurs sont connectés à leur bureau comme jamais auparavant. Par conséquent, les entreprises offrent de plus en plus la possibilité de travailler chez soi » ajoute Rosemary Haefner.

Il ne faudrait cependant pas perdre de vu l'attrait mis en avant par 30% des personnes interrogées : le télétravail, c'est aussi le moyen de travailler en pyjama. Mais il n'est pas certain que les entreprises retiennent cet argument en comparaison d'une perte de productivité...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Accusée d'avoir hébergé des contrefaçons, Cdiscount est protégée par son statut d'hébergeur

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top