Rumeurs, hacking : la Chine compte mieux contrôler le Web

31 août 2011 à 11h43
0
En Chine, deux orientations majeures sont actuellement mises en avant en matière de régulation du Web. D'un côté, la justice compte renforcer ses sanctions pour les cas d'intrusion dans un réseau informatique. De l'autre, l'agence officielle de presse Chine nouvelle souhaite que les acteurs du Net chinois puissent mettre fin aux « rumeurs toxiques » véhiculées par certains sites.

00FA000003051660-photo-espion-chine.jpg
Afin de se prémunir contre les risques d'intrusions dans certains systèmes d'information, la Cour suprême de Chine ainsi que des procureurs ont indiqué que de nouvelles mesures viendront prochainement renforcer les sanctions pour ce type d'infraction. Selon l'agence Xinhua (Chine nouvelle), dès le 1er septembre prochain, la Chine qualifiera de crime le fait « de prendre illégalement le contrôle d'un réseau afin d'obtenir, vendre ou dissimuler des données ».

Les défenseurs de ce renforcement du contrôle mettent en avant plusieurs arguments pour soutenir leur position. Ils estiment que le fait de mettre en danger la sécurité des réseaux d'information fait non seulement courir une menace pour le réseau lui-même mais également pour « l'intérêt public », précise Xinhua.

Cette volonté d'accentuer la pression sur les hackers va de pair avec une autre bataille menée par la même agence, Chine nouvelle. Cet organe de presse officiel vient d'envoyer un message fort en direction des opérateurs Internet mais également du régulateur et de la police du pays afin qu'ils puissent mettre fin plus rapidement aux « rumeurs toxiques » diffusées sur le Web.

Selon l'information publiée par Xinhua et reprise par Reuters, l'utilisation massive des plateformes de microblogging aurait comme conséquence de faire propager nombre de rumeurs. « Afin d'entretenir un Internet sain, nous devons éradiquer totalement le sol sur lequel croissent ces rumeurs », indique Chine nouvelle.

Pour rappel, la Chine possède environ 485 millions d'internautes. Selon les observateurs, certains services de micro-blogging comme Weibo sont désormais utilisés par une grande partie de la population afin d'exprimer ses opinions. Face à cette critique grandissante, Weibo a donc envoyé une notification à ses 200 millions de membres pour leur signifier que deux informations publiées (dont l'une concernait le meurtre d'une adolescente de 19 ans) étaient fausses. Le service à également tenu à préciser que deux comptes d'utilisateurs avaient été temporairement fermés.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top