Lisez les conditions d’utilisation ou vous finirez par laver des toilettes

22 juillet 2017 à 09h37
0
Tout service sur Internet, ne serait-ce que le plus petit des sites Internet réalisé conformément à la législation en vigueur, a des conditions générales d'utilisation, les célèbres CGU. Il en est de même pour, par exemple, les hotspots Wi-Fi publics ou les sites de vente en ligne. En règle générale, malgré les avertissements qui nous sont donnés régulièrement, on ne lit pas ces CGU et on ne fait que cocher la case « j'accepte ».

La société Purple, qui fournit des accès Wi-Fi publics au Royaume-Uni, a décidé de jouer un mauvais tour à ses utilisateurs peu regardants des conditions d'utilisation de ses services.

Un changement sournois dans les conditions générales d'utilisation



L'idée n'est pas nouvelle : déjà en 2010 l'éditeur de jeux vidéo GameStation avait, pour le 1er avril, ajouté une clause particulière à ses conditions générales d'utilisation. En réalisant une transaction sur le site, les utilisateurs acceptaient littéralement de « vendre leur âme » à l'entreprise qui pouvait la « réclamer ». 7 500 personnes étaient alors tombées dans le panneau.

Mais si GameStation a joué la carte de l'absurde, Purple a décidé de jouer la carte du réel. L'entreprise a rajouté, dans les conditions d'utilisation de son réseau Wi-Fi, que tout utilisateur s'engageait à réaliser 1 000 heures de travaux d'intérêt général à la discrétion de Purple. Parmi les exemples donnés il y avait « nettoyer les toilettes mobiles », « ramasser les déjections canines » ou encore « peindre les coquilles des escargots pour améliorer leur quotidien ».

01F4000008120028-photo-toilettes-sans-bride-directflush-odeon-up-rimove.jpg

Une campagne de communication réussie et une leçon donnée



L'opération a duré deux semaines. Pendant ce laps de temps, plus de 22 000 Britanniques ont accepté les nouvelles conditions générales d'utilisation des services de Purple sans se douter de quoi que ce soit ni s'en soucier. Un seul utilisateur, selon l'entreprise, a découvert l'entourloupe.

Si les signataires peuvent se rassurer, Purple ayant déclaré qu'elle n'allait pas faire valoir son droit ni réclamer les 1 000 heures de travaux d'intérêt général, la leçon a été bonne. Purple a voulu ainsi annoncer à ses clients qu'elle sera la première entreprise de services Wi-Fi à adopter la nouvelle législation britannique qui entrera en vigueur en mai 2018 et qui prévoit que l'entreprise demande le consentement « non ambigu » à l'utilisateur pour ce qui est de l'utilisation de ses données personnelles ou comportementales.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top