Insolite : quand le groupe De La Soul offre sa musique piratée sur Internet

18 février 2014 à 18h23
0
Pour fêter les 25 ans de son album-phare, le groupe De La Soul a mis en ligne l'ensemble de sa discographie à disposition gratuitement sur son site Internet, sous la forme d'une archive à télécharger. Détail d'importance : la source des fichiers MP3 menait tout droit vers des sites pirates.

00FA000007170620-photo-de-la-soul-pirate.jpg
L'anecdote prête à sourire : pour récompenser leurs fans de leur fidélité, les membres du groupe De La Soul ont mis en ligne vendredi 14 février, pour une durée de 24 heures, l'ensemble de leur discographie en libre accès. Une initiative généreuse, lancée pour fêter les 25 ans de l'album 3 Feet High and Rising. « Cela fait longtemps que nos fans n'ont pas eu accès à notre catalogue dans sa totalité. C'est notre manière de leur montrer qu'on les aime » expliquait alors le groupe en marge de cet élan de partage. En effet, la discographie du groupe n'est pas disponible sur les plateformes de téléchargement légal, notamment en raison d'un conflit légal avec Warner Music, l'ancien label du groupe.

Seulement, outre cette mise à disposition gratuite, c'est l'origine des MP3 proposés qui a fait parler d'elle. En effet, dans les métadonnées de certains morceaux, en particuliers dans l'espaces commentaires, on trouve des références à des adresses de sites pirates, notamment la plateforme russe Rappalata. Un détail qui ne se retrouve cependant pas sur tous les albums du groupe, mais qui laisse néanmoins penser que du côté de De La Soul, la solution pour disposer de versions numériques de leurs propres morceaux a été différente de celle consistant à ripper des CD et autres disques vinyles.

Le site Recode, qui s'est intéressé à la question, souligne que la démarche du groupe n'a entraîné aucune contestation de la part de Warner ou d'autres ayants-droit. Dans la mesure où la discographie de De La Soul n'est pas proposée à la vente au format numérique, le manque à gagner est difficile à mettre en avant. « Si Bruno Mars avait fait la même chose, la réaction aurait été différente » ajoute, à juste titre, le média.

Cette générosité temporaire aura néanmoins eu l'occasion de refaire parler du groupe et d'aider à la mise en circulation, sur la Toile, d'une nouvelle archive de leur discographie complète, remplie de MP3 vraisemblablement glanés sur des sites de téléchargements illégaux. Et la boucle est ainsi bouclée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top