Insolite : quand le groupe De La Soul offre sa musique piratée sur Internet

18 février 2014 à 18h23
0
Pour fêter les 25 ans de son album-phare, le groupe De La Soul a mis en ligne l'ensemble de sa discographie à disposition gratuitement sur son site Internet, sous la forme d'une archive à télécharger. Détail d'importance : la source des fichiers MP3 menait tout droit vers des sites pirates.

00FA000007170620-photo-de-la-soul-pirate.jpg
L'anecdote prête à sourire : pour récompenser leurs fans de leur fidélité, les membres du groupe De La Soul ont mis en ligne vendredi 14 février, pour une durée de 24 heures, l'ensemble de leur discographie en libre accès. Une initiative généreuse, lancée pour fêter les 25 ans de l'album 3 Feet High and Rising. « Cela fait longtemps que nos fans n'ont pas eu accès à notre catalogue dans sa totalité. C'est notre manière de leur montrer qu'on les aime » expliquait alors le groupe en marge de cet élan de partage. En effet, la discographie du groupe n'est pas disponible sur les plateformes de téléchargement légal, notamment en raison d'un conflit légal avec Warner Music, l'ancien label du groupe.

Seulement, outre cette mise à disposition gratuite, c'est l'origine des MP3 proposés qui a fait parler d'elle. En effet, dans les métadonnées de certains morceaux, en particuliers dans l'espaces commentaires, on trouve des références à des adresses de sites pirates, notamment la plateforme russe Rappalata. Un détail qui ne se retrouve cependant pas sur tous les albums du groupe, mais qui laisse néanmoins penser que du côté de De La Soul, la solution pour disposer de versions numériques de leurs propres morceaux a été différente de celle consistant à ripper des CD et autres disques vinyles.

Le site Recode, qui s'est intéressé à la question, souligne que la démarche du groupe n'a entraîné aucune contestation de la part de Warner ou d'autres ayants-droit. Dans la mesure où la discographie de De La Soul n'est pas proposée à la vente au format numérique, le manque à gagner est difficile à mettre en avant. « Si Bruno Mars avait fait la même chose, la réaction aurait été différente » ajoute, à juste titre, le média.

Cette générosité temporaire aura néanmoins eu l'occasion de refaire parler du groupe et d'aider à la mise en circulation, sur la Toile, d'une nouvelle archive de leur discographie complète, remplie de MP3 vraisemblablement glanés sur des sites de téléchargements illégaux. Et la boucle est ainsi bouclée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top