Insolite : un développeur d'une entreprise faisait sous-traiter son travail en Chine

16 janvier 2013 à 18h11
0
L'entreprise de télécom américaine Verizon a découvert, à l'occasion d'un audit de ses clients, que l'un des développeurs de ce dernier sous-traitait les tâches incombant à son poste par une entreprise chinoise, à laquelle il reversait une partie de son salaire. Objectif : se la couler douce au bureau.

00FA000002045174-photo-iphone-verizon.jpg
C'est une étude de cas, publiée sur le blog de Verizon Business, mais supprimée depuis, qui met en avant le fait divers insolite : un développeur travaillant dans une entreprise cliente de Verizon, surnommé Bob par le rapport, faisait sous-traiter son travail par une entreprise chinoise. L'employé, un quadragénaire disposant pourtant de solides bagages - 7 langages de programmation à son actif, notamment - ne ratait jamais une journée de travail et semblait s'atteler activement à ses tâches quotidiennes. Pourtant, les principales activités de Bob se résumaient à traîner sur Reddit, Facebook, eBay et LinkedIn.

Durant l'audit de l'entreprise, Verizon a détecté d'étranges connexions à l'un de ses VPN, issues de Chine : une situation anormale pour une entreprise basée aux USA. Comme tous les employés disposent de leurs propres accès, la firme a rapidement identifié le compte posant problème : celui du fameux Bob, qui, bien qu'installé dans son bureau américain, s'identifiait chaque jour depuis les serveurs d'une entreprise basée à Shenyang.

Verizon a tout d'abord pensé à un malware affectant le poste de travail de l'employé, avant de découvrir que ce dernier avait une activité peu commune au travail, à base de forums et de réseaux sociaux, avec un petit temps en milieu d'après-midi pour envoyer des mails à la direction, de sorte à l'informer de l'avancée de son travail... réalisé par des employés chinois. Ces derniers étaient rémunérés grâce à moins d'un cinquième du salaire à 6 chiffres du développeur, qui envoyait les données d'identifications au VPN par courrier FedEx à ses sous-traitants.

Bien qu'ingénieux, Bob le roi des fainéants a été viré de son emploi de développeur. Ce que l'histoire ne dit pas, si c'est l'entreprise a réembauché un employé similaire à la place de ce dernier, ou a continué à faire sous-traiter son travail en Chine...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Crysis Remastered revient en vidéo et annonce déjà son report
scroll top