Insolite : un développeur d'une entreprise faisait sous-traiter son travail en Chine

16 janvier 2013 à 18h11
0
L'entreprise de télécom américaine Verizon a découvert, à l'occasion d'un audit de ses clients, que l'un des développeurs de ce dernier sous-traitait les tâches incombant à son poste par une entreprise chinoise, à laquelle il reversait une partie de son salaire. Objectif : se la couler douce au bureau.

00FA000002045174-photo-iphone-verizon.jpg
C'est une étude de cas, publiée sur le blog de Verizon Business, mais supprimée depuis, qui met en avant le fait divers insolite : un développeur travaillant dans une entreprise cliente de Verizon, surnommé Bob par le rapport, faisait sous-traiter son travail par une entreprise chinoise. L'employé, un quadragénaire disposant pourtant de solides bagages - 7 langages de programmation à son actif, notamment - ne ratait jamais une journée de travail et semblait s'atteler activement à ses tâches quotidiennes. Pourtant, les principales activités de Bob se résumaient à traîner sur Reddit, Facebook, eBay et LinkedIn.

Durant l'audit de l'entreprise, Verizon a détecté d'étranges connexions à l'un de ses VPN, issues de Chine : une situation anormale pour une entreprise basée aux USA. Comme tous les employés disposent de leurs propres accès, la firme a rapidement identifié le compte posant problème : celui du fameux Bob, qui, bien qu'installé dans son bureau américain, s'identifiait chaque jour depuis les serveurs d'une entreprise basée à Shenyang.

Verizon a tout d'abord pensé à un malware affectant le poste de travail de l'employé, avant de découvrir que ce dernier avait une activité peu commune au travail, à base de forums et de réseaux sociaux, avec un petit temps en milieu d'après-midi pour envoyer des mails à la direction, de sorte à l'informer de l'avancée de son travail... réalisé par des employés chinois. Ces derniers étaient rémunérés grâce à moins d'un cinquième du salaire à 6 chiffres du développeur, qui envoyait les données d'identifications au VPN par courrier FedEx à ses sous-traitants.

Bien qu'ingénieux, Bob le roi des fainéants a été viré de son emploi de développeur. Ce que l'histoire ne dit pas, si c'est l'entreprise a réembauché un employé similaire à la place de ce dernier, ou a continué à faire sous-traiter son travail en Chine...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top