Burn Note : cet email s'autodétruira dans 60 secondes !

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000004919832-photo-burn-note.jpg
« Cet email s'autodétruira dans 60 secondes » : c'est le concept très « mission impossible » que propose Burn Note, un service en ligne inauguré hier qui propose la suppression définitive d'un message électronique une fois que ce dernier a été lu par son destinataire. Un moyen de protéger les informations sensibles transmises numériquement.

Burn Note est un service créé par Jacob Robbins, un entrepreneur new-yorkais qui craignait d'envoyer par mail des informations sensibles, comme des mots de passe, à ses collaborateurs. « Je ne voulais pas que le mot de passe persiste dans un mail, quelque part. J'ai commencé à me demander « et si un service me permettait de détruire définitivement ce message ? » » a-t-il expliqué dans une interview. Il lui a fallu quelques mois pour mettre sur pied ledit service, en ligne depuis peu.

Très minimaliste et chiffré en SSL, Burn Note propose tout simplement, après inscription, d'écrire un message et de l'envoyer à un correspondant. Ce dernier, en ouvrant le mail, sera aiguillé sur le site et pourra y lire le message plusieurs fois, mais durant une seule et unique session de 60 secondes au terme de laquelle la missive est « brûlée » et n'est plus accessible par personne. De plus, la vitesse de défilement du message empêche d'avoir le temps d'en réaliser un copier-coller.

01F4000004919834-photo-burn-note-1.jpg

Le service précise qu'il ne stocke et ne sauvegarde rien : il exploite un système de fichiers sous-jacent qui relève les métadonnées, mais par le contenu des messages. Actuellement, Burn Note accepte les liens, mais pas les fichiers joints : une fonction qui est actuellement en projet.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google optimise Docs sur smartphones et tablettes Android
Etats-Unis : vers un encadrement des logiciels mouchards pour mobiles ?
Films X : des pirates doivent dévoiler leurs noms... pour garder l'anonymat !
Panasonic Lumix SZ7 : un zoom 10x dans 21 mm d'épaisseur
HTC comble une vulnérabilité du WiFi dans plusieurs smartphones Android
WD Sentinel : NAS professionnel sous Windows Storage Server 2008
Pour la FFT, les opérateurs sont victimes d’une
The Pirate Bay : appel rejeté, nom de domaine transféré
Face aux navigateurs modernes, IE6 persévère
DeathTaker : nouvelle souris pour joueurs chez Genius
Haut de page