Les service secrets américains planchent sur leur smartphone

27 septembre 2011 à 16h41
0
008C000004615264-photo-nsa.jpg
Comment protéger les données transitant depuis et vers le smartphone ? Tels semblent être les travaux en cours de réflexion au sein de la NSA, l'agence de sécurité des Etats-Unis.

Le site Internet TheAge.com rapporte en fait que Troy Lange, chargé de l'affaire au sein de l'agence gouvernementale, est précisément en train de concevoir un smartphone capable d'accéder aux dossiers confidentiels lorsque les agents sont en mission. S'il est interdit d'entrer dans le bâtiment muni d'un téléphone portable, M. Lange reste cependant persuadé que l'usage d'un terminal sécurisé pourrait augmenter la productivité de chacun.

De la NSA au département de la défense en passant par les différentes branches gouvernementales, le smartphone en question, d'apparence très banale, serait proposé à tous les employés ayant accès à des documents confidentiels, une idée qui cependant « ferait déjà trembler de peur le responsable de la sécurité ». Ce projet devrait démarrer en fin d'année ou début d'année prochaine..

Dans un entretien recueilli par Reuters, M. Lange explique qu'il s'agit d'abandonner les certifications de sécurité permettant de distinguer un appareil sécurisé d'un téléphone classique . « Finalement c'est l'information qui est confidentielle donc il s'agit de savoir comment je peux y accéder en situation de mobilité ». Selon lui un tel smartphone serait en mesure de renvoyer des informations en temps réel, notamment avec la caméra, et donc de permettre des prises de décision plus rapides par exemple pour un soldat souhaitant recevoir des ordres immédiats de son supérieur.

04615260-photo-obama-t-l-phone-s-curis-actuel.jpg

Le téléphone sécurisé du Président Obama


Si le gouvernement disposerait bien de téléphones sécurisés, ces derniers seraient cependant limités à la fonction d'appel. D'après un représentant de l'état, trop frustrés les généraux auraient finalement changé pour revenir sur leur smartphone personnel dans le cadre de leur travail. « La seule manière d'accéder à mes données - email, calendrier... - est de m'assoir à mon bureau », déclare M. Lange. Et d'ajouter : « je ne suis jamais à mon bureau ». A ce projet pourrait également s'ajouter un kiosque d'applications confidentielles mais également un mécanisme via lequel il serait possible de basculer d'un réseau téléphonique public vers une ligne sécurisée.

Ce projet pourrait sans doute rejoindre les précédents travaux effectués sur la plateforme Android par la société MITRE pour l'armée américaine..
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Covid-19 : Dyson (aussi) va produire des respirateurs durant la crise
scroll top