Fire TV VS Apple TV VS Roku VS Chromecast, les meilleures solutions anti Android TV

Alexandre Schmid Contributeur
22 octobre 2019 à 17h32
0
Fire TV YouTube Prime Video Chromecast

Les consommateurs ont aujourd'hui un choix pléthorique de solutions Plug & Play pour visionner des contenus vidéo en streaming sur leur téléviseur. Il n'est pas forcément aisé de comprendre les différences entre les produits disponibles et de faire le tri entre toutes les offres. Ce comparatif vous aidera à y voir plus clair pour choisir votre plateforme en toute connaissance de cause.

Entre le Fire TV d'Amazon, l'Apple TV, le Chromecast de Google et Roku, votre coeur balance ? Il faut dire que ces quatre services sont très bons et couvrent chacun l'essentiel de ce dont peut avoir besoin un utilisateur qui souhaite streamer de la vidéo sur son téléviseur. Mais ils ont aussi toutes leurs particularités qui font pencher la balance. Regardons tout cela de plus près.

Facilité d'installation : Fire TV d'une courte tête

Cela peut être un critère important pour un utilisateur qui n'est pas habitué à installer ce genre de setup. Mais dans ce cas, les solutions proposées par Roku, Google, Amazon et Apple sont toutes assez simples à mettre en place.

amazon fire tv.png

Il suffit de brancher l'appareil sur le bon port (quasi systématiquement HDMI, une prise présente sur presque tous les téléviseurs aujourd'hui), basculer la source (l'entrée) vers le port sélectionné et suivre les instructions à l'écran. N'oubliez pas de brancher l'alimentation des dongles ou boîtiers, il ne suffit pas de les connecter au téléviseur pour qu'ils soient en état de marche.

Jusqu'ici, la manipulation est à peu près similaire, quel que soit le produit sélectionné. Ensuite, chaque constructeur a sa propre procédure. Avec Chromecast, vous devez obligatoirement créer un compte Google (ou utiliser votre profil déjà existant) et utiliser l'application Google Home, disponible sur Android et iOS, sur votre smartphone ou tablette. On y reviendra, le contrôle et la navigation passent systématiquement par un appareil tiers avec Chromecast.

De son côté, Apple laisse le choix aux utilisateurs. S'ils sont familiers de l'écosystème, alors ils peuvent utiliser leur iPhone ou leur iPad ainsi que leur identifiant pour le paramétrage, ce qui facilite la configuration d'Apple TV, notamment pour la connexion au réseau WiFi. Ils peuvent également effectuer un paramétrage manuel sans passer par un appareil tiers.

Le Fire TV est peut-être le service le plus aisément et rapidement configurable. Si la télécommande ne se jumelle pas automatiquement avec le dongle TV, restez appuyer sur le bouton Accueil pendant une dizaine de secondes. Une fois cela effectué, il ne reste qu'à suivre les courtes étapes affichées à l'écran.

Pour Roku, sachez que le modèle Ultra possède un port Ethernet, il est donc possible de se connecter à internet par ce moyen plus stable et efficace plutôt que par WiFi. Un peu à la manière de Chromecast, la configuration du compte s'effectue après réception d'un code et nécessite un appareil tiers qui peut accéder au web.
Au final, même si aucune plateforme n'est vraiment difficile d'accès, il semble que la plus simple et la plus pratique à mettre en état de fonctionnement est Fire TV. L'obligation de se connecter avec un autre device pour Chromecast et Roku constitue un (léger) moins.

Interface et navigation : Chromecast est largué

C'est l'un des principaux points à prendre en compte, car c'est sur cet aspect que l'on retrouve beaucoup de différences entre ces quatre services. On peut séparer les quatre entités en deux catégories : celles disposant d'une interface TV propre avec télécommande pour la navigation, qui comprend Fire TV, Roku et Apple TV, et de l'autre côté Chromecast avec lequel tout passe par un smartphone ou une tablette.

interface streaming

Il est difficile de définir un vainqueur entre Fire TV, Roku et Apple TV, car la manière dont ont été construites les UI sont relativement proches. Les différences existent, mais on s'habitue et s'accommode des particularités de chaque plateforme. Fire TV prend tout son potentiel si vous êtes abonné et utilisateur récurrent d'Amazon Prime Video, avec les contenus associés qui sont mis en avant sur la page d'accueil. Roku est quant à lui plus neutre dans les contenus qu'il affiche, l'interface est vraiment très intuitive, toutes les informations importantes sont sur la home... Simple, mais efficace.

Apple TV met quant à lui en avant les contenus et applications de la firme de Cupertino et constitue une excellente solution si vous êtes familier avec l'écosystème mis en place par la marque à la pomme. Bien organisée et agréable à l'oeil, l'interface fait partie des points forts de la plateforme. La marque à la pomme prouve encore une fois son savoir-faire en la matière, elle qui est déjà portée aux nues pour son software avec iOS, iPadOS et macOS. Le SoC A10X Fusion du modèle 4K fait des merveilles en termes de performance, tout est fluide et rapide. Mais l'A8 d'Apple TV HD fait aussi très bien le travail.

Les appareils donnant accès à ces trois services viennent tous avec une télécommande, ce qui rend la navigation bien pratique. Pour Fire TV, un micro permet de lancer des commandes vocales avec Alexa. Idem chez Apple TV, dont la télécommande embarque Siri. Les commandes et recherches vocales sont malheureusement indisponibles en français sur Roku, qui ne comprend que l'anglais à ce jour (sur Roku Ultra). La plateforme se rattrape avec une application mobile Android ou iOS très bien faite. Il est plus simple de taper le nom d'un contenu recherché via smartphone ou tablette qu'avec la télécommande. A noter une fonctionnalité de recherche universelle vraiment pratique : entrez le nom d'une série ou d'un film, et la plateforme affiche sur quels services il est possible de les visionner et le prix d'achat le cas échéant.

Autre point fort de Roku : une option vraiment intéressante baptisée “Écoute privée”. Elle est activable via l'application mobile et permet de changer la sortie audio, qui bascule alors vers le smartphone ou la tablette. L'intérêt est alors de brancher ou d'appareiller un casque ou des écouteurs et vous pouvez continuer à profiter du contenu vidéo sur un grand écran TV sans gêner personne avec le bruit (ou pour éviter d'être gêné par les autres). Utile quand d'autres personnes sont dans la pièce ou quand quelqu'un dort à proximité, tout le monde ne pouvant pas se brancher directement à son téléviseur.

Parlons de Chromecast maintenant. Google, pourtant à l'origine d'Android TV qui équipe de nombreuses smart TV et box multimédia, a misé sur une stratégie bien différente avec ses dongles TV. Chromecast ne propose pas d'interface à proprement parler. L'utilisateur doit absolument tout faire via son smartphone, sa tablette ou son ordinateur : chercher les contenus, les lancer, mettre pause, passer un générique sur Netflix, passer à l'épisode suivant... Ce sont en fait les applications installées sur nos appareils tiers qui font office de plateforme de contrôle. Au quotidien, la différence se fait vraiment sentir : Chromecast est l'outil le moins confortable présenté dans ce dossier.

L'un des problèmes posés avec ce système est que la communication entre le smartphone (ou autres devices) et le Chromecast doit être parfaite, sous peine de devoir supporter quelques bugs, jamais bien méchants, mais qui suffisent à détériorer l'expérience. Sur l'application Amazon Prime Video par exemple, qui est récemment devenue compatible, il est fréquent de constater que le contenu en cours de lecture est décalé entre l'appareil émetteur et la TV.

Autre soucis : dans la plupart des cas, l'utilisateur dans son canapé est amené à utiliser son smartphone pour le cast, qui sert finalement de télécommande et de hub. Mais si vous décidez d'entrer dans d'autres applications sur le mobile pendant le cast (aller voir Twitter, répondre à un message sur WhatsApp, lancer un jeu...), l'application de streaming en cours peut se fermer si le téléphone manque de RAM. La lecture de la vidéo ne s'arrête pas pour autant, le Chromecast prend le relais. Mais cela signifie qu'ensuite, pour mettre pause, changer de contenu ou arrêter le cast, il faut de nouveau ouvrir l'app en question. Une perte de quelques secondes qui s'avère assez frustrante.

Pour résumer : Chromecast est très largement en dessous des autres solutions en termes d'interface, de navigation et de facilité d'utilisation. Ensuite, les trois autres se valent. Fire TV propose logiquement la meilleure intégration d'Amazon Prime Video, Apple TV se fond parfaitement dans l'écosystème Apple et les deux proposent une télécommande avec commandes et recherche vocales. Mais si vous n'est ni abonné Prime Video, ni consommateur de produits et services Apple, Roku se distingue à cet égard avec une UI simple, intuitive et complète.

Connectique : Apple TV bien sûr

Un appareil Plug & Play pour le streaming, ce n'est pas seulement un câble HDMI à brancher sur son téléviseur, il y a d'autres subtilités qui peuvent changer la donne, notamment avec les prises Ethernet.

apple tv connectique.jpg

Comme nous vous le mentionnions un peu plus haut, tous les produits Fire TV, Roku, Chromecast ou Apple TV doivent être connectés à un téléviseur via HDMI, un standard très populaire qui permet de diffuser une qualité d'image et de son en Haute Définition sans altération du signal. Tous les téléviseurs récents, et même moins récentes, à moins qu'ils soient particulièrement entrée de gamme, disposent d'au moins un port HDMI, souvent plus. Un câble HDMI (inclus) est donc nécessaire pour les boîtiers (box), alors qu'il fait partie intégrante de l'appareil sur les clés (dongle). On retrouve ensuite une connectique USB pour le branchement sur secteur et l'alimentation.

Pour les dongles, cela ne va pas plus loin en termes de connectique. Mais Roku et Apple proposent tous deux des box, qui ont droit à un choix plus large en la matière. Roku est celui qui offre le plus de choix aux consommateurs et commercialise pas moins de trois boîtiers : Premiere, Premiere+ et Ultra. Ces trois modèles sont compatibles HDMI HDCP 2.2 pour la vidéo 4K. Roku Premiere+ et Ultra offrent aussi un port Ethernet pour se brancher au réseau domestique en filaire, d'un emplacement pour carte microSD et d'une prise jack intégrée à la télécommande pour l'écoute discrète. Roku Ultra est même équipé d'un port USB et d'une sortie audio numérique optique. Malheureusement les boîtiers ne sont pas disponibles dans l'hexagone si vous souhaitez vous équiper, il faudra passer par l'import.

Sur l'Apple TV HD, on retrouve un port HDMI 1.4, une prise Ethernet 10/100BASE-T, un port USB‑C et un bloc d'alimentation intégré. A noter une compatibilité Bluetooth 4.0 et Wi‑Fi 802.11ac avec MIMO. La version premium, l'Apple TV 4K, a droit à un port HDMI 2.0a, à un port Gigabit Ethernet ainsi qu'également à un bloc d'alimentation. On est un peu mieux doté niveau technologie sans fil avec un support du Bluetooth 5.0 et Wi‑Fi 802.11ac avec MIMO bi‑bande simultanée (2,4 GHz et 5 GHz). Attention, le câble HDMI est vendu séparément chez Apple.

En ce qui concerne la connectique, c'est simple : les boîtiers, plus haut de gamme et plus volumineux que les clés, sont bien mieux pourvus. Apple et Roku tirent ici leur épingle du jeu grâce à leurs box.

Catalogue de contenus : Apple TV et Chromecast en pôle (pour la France)

Le nerf de la guerre avec la question de l'interface. Soyez bien vigilant, il y a parfois des surprises à ce niveau.

apple tv

En attendant l'arrivée de nouveaux acteurs (Disney+, Apple TV+), les quatre plateformes permettent d'accéder aux applications de streaming vidéo les plus importantes, à savoir Netflix, Amazon Prime Video et YouTube. Après une longue guerre entre Google et Amazon, Prime Video est enfin compatible Chromecast et YouTube est supporté par Fire TV.

Mais ce dernier a tout de même quelques manques. S'il est très complet aux États-Unis, c'est une tout autre histoire en France, où les utilisateurs sont privés d'OCS ou myCanal par exemple. Heureusement, Kodi et Plex fonctionnent à merveille. Molotov est également de le partie. A noter que si Fire TV est basé sur Android, de nombreuses applications Google manquent à l'appel. Si une détente entre Amazon et Google est en train de s'opérer, cela risque de prendre du temps avant de voir des services de la firme de Mountain View autres que YouTube débarquer sur Fire TV.

C'est mieux chez Apple TV : toutes les applications majeures de SVOD sont bien là, dont les Français OCS, Molotov et myCanal. On peut streamer sur son téléviseur des épisodes ou films achetés ou loués via une plateforme Apple, mais il n'est pas possible de caster ce genre de contenus s'ils ont été acquis chez un concurrent. Pour les possesseurs d'iPhone, sachez que l'intégration d'AirPlay est très bien pensée. Il est extrêmement simple de lancer des contenus audio ou vidéo sur sa TV directement depuis son mobile via WiFi, un peu à la manière du fonctionnement de Chromecast. Enfin, Apple TV permet d'accéder au service de streaming vidéo maison Apple TV+.

Acteur historique de ce segment des solutions Plug & Play pour le streaming, Roku n'est pas dépassé par les géants de l'industrie qui sont arrivés plus tard sur ce créneau. Mais à l'instar de Fire TV, s'il est une référence outre-Atlantique, il a plus de mal à s'imposer en France. Si en plus des indispensables, on compte Google Play Films, Dailymotion, Rakuten TV, VideoFutue, France 24, Arte ou Deezer, d'autres applications importantes sur notre marché manquent encore à l'appel : Molotov, myCanal, les chaînes de sport type beIN Sports ou RMC Sport ou encore OCS sont aux abonnés absents. C'est sans doute le plus gros défaut de Roku chez nous.

Si vous êtes friand des services Google, c'est peut-être vers un Chromecast qu'il faut se tourner. YouTube fonctionne parfaitement et il est possible d'ajouter des vidéos à une liste d'attente pour les enchaîner sans avoir besoin de reprendre en main son smartphone. Pouvoir caster ses onglets Chrome est aussi une fonctionnalité vraiment intéressante pour certains usages. Chromecast donne aussi la possibilité de dupliquer l'écran de son smartphone Android sur l'écran de la télévision. Dans ce dernier cas, la latence peut cependant donner un résultat assez peu convaincant.

Le jeu vidéo n'est pas en reste. Les options efficaces permettant de jouer en streaming sur sa TV sont encore assez peu nombreuses. La technologie n'est pas encore mature et ni Steam, ni Microsoft ou Sony n'ont encore commercialisé la solution parfaite. Jusqu'ici, la meilleure box multimédia dans le domaine est sans doute la Nvidia Shield TV. Mais avec le lancement du service de cloud gaming Google Stadia, plus besoin de console ni de dépenser plus de 200 euros dans un boîtier haut de gamme pour jouer sur son téléviseur. Il suffira d'un simple dongle Chromecast (et d'une manette Stadia Controller) pour jouer dans de bonnes conditions (si la connexion WiFi est performante) sur le grand écran de son salon ou de sa chambre. Bien utile pour les consommateurs qui ne sont pas encore équipés.

En ce qui concerne les contenus, c'est vraiment à l'utilisateur de voir en fonction des services auxquels il a recours. Fire TV et Roku sont décevants en termes de catalogue d'applications françaises, mais ce n'est pas gênant si vous ne les utilisez pas. Apple TV et Chromecast sont plus complets et offrent chacun des fonctionnalités supplémentaires sur les apps de leur écosystème.

Meilleur lecteur pour contenus 4K

Toutes les plateformes de ce comparatif sont compatibles 4K sous condition. Alors, quelles différences ?

shutterstock_1324195928.jpg

Avant tout, reposons les bases : il est tout à fait inutile d'avoir un équipement Plug & Play 4K ou de payer plus cher un abonnement d'une plateforme de SVOD pour avoir de la 4K si votre téléviseur n'est pas compatible 4K. Une précision que nous jugeons utile, car ceci n'est pas forcément clair pour les novices.

Ceci dit, sachez que la définition 4K, comme la HDR (une technologie offrant une meilleure luminosité et un meilleur contraste à l'image), sont proposés aussi bien sur Fire TV, Chromecast, Apple TV ou Roku. Il suffit d'acheter le bon produit. Amazon commercialise un Fire TV Stick 4K, Apple son Apple TV 4K, Google le Chromecast Ultra et Roku la box Premiere (4K sans HDR), Premiere+ (4K avec HDR) et Ultra (4K avec HDR).

Voici donc les modèles compatibles. Difficile de les départager sur cette caractéristique à part en comparant leur prix. On peut donner un léger avantage à Roku qui propose une section dans son interface qui regroupe tous les contenus 4K disponibles pour les retrouver rapidement.

Conclusion

Alors, quelle solution est faite pour vous ?

Fire TV : Avec son interface efficace, sa facilité de prise en main et sa télécommande pratique, Fire TV constitue une bonne option pour le streaming vidéo, surtout si vous êtes abonné Amazon Prime Video, forcément très bien intégré. Le fait de pouvoir choisir entre un Stick entrée de gamme et un autre plus premium est aussi un point fort. Mais en France, le manque de certaines applications importantes est dommageable.



Apple TV : Grâce à des boîtiers performants, un logiciel au poil et son catalogue d'applications et services bien fourni, Apple TV offre une expérience premium aux utilisateurs. Mais comme tous les produits hardware Apple, le coût est élevé et ce n'est pas forcément l'option optimale si vous ne faites pas déjà partie de l'écosystème Apple.



Roku : Acteur historique du secteur, Roku reste une pointure et propose des produits pour tous les budgets. Il s'agirait certainement de la meilleure solution pour quiconque souhaite profiter au mieux de tous les contenus et toutes les fonctionnalités sans être contraint par un écosystème plus vaste autour s'il n'y avait pas ce manque rédhibitoire d'applications françaises.


Chromecast : Il s'agit de la plateforme la moins pratique parmi celles citées dans ce comparatif. L'avantage : elle est accessible sans se ruiner, mais Fire TV et Roku ne sont pas très chers non plus. La solution de Google reste par contre très compétitive en France, car elle propose un catalogue de contenus plus étoffés que chez Amazon et Roku.



Chaque service ici présenté fait très bien les bases de ce qu'on lui demande, c'est donc dans les détails que tout se joue. Au final, les écosystèmes auxquels vous êtes habitués jouent un rôle primordial. Malgré ses défauts, Fire TV reste la référence si vous êtes abonné à Amazon Prime Video. De même, Apple TV est la meilleure solution si vous êtes déjà équipés en produits de la firme de Cupertino. Pour les autres, Roku est une solution complète tout en étant abordable, mais souffre du manque de Molotov, OCS, myCanal et autres. Chromecast est en dessous de ses concurrents en termes de confort et de performance, mais constitue une alternative à bas prix qui va permettre de jouer via le service de cloud gaming Stadia. C'est aussi un bon compromis si vous avez besoin des applications de streaming vidéo françaises majeures et que vous êtes réfractaires à Apple.
Modifié le 23/10/2019 à 11h29
6 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

Clubic.com est noté 4.5/5 selon 40 avis clients Trustpilot
scroll top