Bluetooth 5 : cap sur la publicité géolocalisée

20 juin 2016 à 12h43
0
Les consommateurs seront de plus en plus sollicités sur leur smartphone lorsqu'ils feront leurs courses en magasin. Le Bluetooth 5 prévoit effectivement des évolutions en matière de marketing géolocalisé.

Le Bluetooth Special Interest Group, l'organisation qui supervise la norme pour le compte de membres tels qu'Apple, Intel ou Microsoft, a officialisé une nouvelle version de la technologie sans fil.

Premier enseignement, cette nouvelle version est le Bluetooth 5. Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, il ne s'agit pas de l'évolution majeure que la numérotation laisse entendre. Adoptant la tendance initiée par Google pour son navigateur internet, le Bluetooth SIG passe à des numéros de version entiers, pour simplifier la communication auprès du grand public.

Certes, la nouvelle version apporte des évolutions techniques significatives. Elle promet en particulier une portée doublée et un débit quadruplé des transmissions basse consommation Bluetooth Low Energy, utilisées avec les objets connectés. Mais le Bluetooth 5 n'en demeure pas moins qu'une mise à jour itérative du Bluetooth 4.2.

0230000006035868-photo-web-to-store-retail.jpg

Précédemment :
Bluetooth 4.0 : des mois d'autonomie avec une pile bouton
Bluetooth 4.1 : plein cap sur l'Internet des objets
Bluetooth 4.2 : paré pour l'essor de l'Internet des objets


Le Bluetooth au service de la publicité

Mais l'apport le plus notable est d'un autre ordre. Le Bluetooth 5 apporte d'« importantes nouvelles fonctionnalités pour les services sans connexion », tel que pour les informations localisées et la navigation.

Depuis quelques temps, le Bluetooth est utilisé à des fins marketing. Cette technologie sans fil d'une portée d'une dizaine de mètres permet de remplacer la géolocalisation par satellite (GPS) en magasin. Les commerces installent des balises (aussi appelées beacon) qui portent un identifiant unique et qui sont détectées par l'application du commerçant. Une chaîne de supermarché peut ainsi vous solliciter via votre mobile lorsque vous approchez d'un rayon en promotion, ou retracer votre parcours et vos habitudes pour vous envoyer dans un second temps les coupons de réduction qui auront le plus de chance d'influencer vos prochains achats.

À lire aussi : Géolocalisation : les grands magasins se réveillent

Le Bluetooth 5 ajoutera bien plus de possibilités aux transmissions publicitaires. Il devrait ainsi « propulser » le déploiement de balises et de services localisés dans le monde.

La nouvelle norme permettra aux balises de diffuser un ensemble d'informations « huit fois plus riche ». Cette nouveauté permettra à tous les objets connectés, et en particulier aux balises publicitaires, de moins dépendre d'une application spécifique ou d'avoir moins besoin de connecter l'application aux appareils.

On peut ainsi imaginer qu'un service financé par la publicité tel que Facebook diffusera des annonces encore mieux ciblées, en fonction des magasins voire des rayons que vous fréquentez. L'application constamment exécutée en arrière-plan sur votre téléphone aura effectivement capté les balises des magasins dans lesquels vous vous serez rendus.

La norme Bluetooth 5 sera ratifiée début 2017 et pourra intégrer des appareils dans la foulée.

035C000006636838-photo-estimote-retail.jpg
Exemple d'usages des balises Bluetooth
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La guerre des prix refait rage dans le mobile
Microsoft Groove s'enrichit de recommandations musicales personnalisées
Blockchain : la loi aussi s'y met
Wiko Robby : un grand écran de 5,5 pouces pour 130 euros
Once, le site de rencontres sérieuses qui monte
Smart Boy : transformez votre smartphone en Game Boy avec cet étui
L'ancien patron de Twitter se fait pirater son compte
GoToMyPC : l'outil d'accès à distance victime d'un piratage
La livraison en une heure d'Amazon déplaît fortement à la mairie de Paris
138 vulnérabilités découvertes sur les sites du gouvernement américain
Haut de page