Live Japon: "low tech" à tous les rayons

04 janvier 2015 à 10h36
0
Depuis des décennies, le Japon a la réputation d'être un pays de hautes technlologies, une renommée qu'il entend bien conserver et même amplifier. Il voudra encore une fois le démontrer lors des jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Mais d'un autre côté, lorsque l'on vit au Japon (comme c'est le cas de l'auteur de ces lignes), on ne se laisse pas d'être surpris par les pratiques et objets "low tech" qui continuent d'être utilisés à profusion.

0226000007837009-photo-live-japon-04-01-2015.jpg



Le premier d'entre eux est le fax: tous les foyers ou presque en ont un, et s'en servent fréquemment, qui pour passer des commandes, qui pour envoyer un dessin aux grands parents, pour envoyer un message manuscrit à des amis ou que sais-je encore. Les entreprises aussi emploient encore très souvent les fax et, en tant que journaliste, il est très fréquent que les sociétés ou institutions me demandent d'envoyer par télécopie les demandes d'interview ou bien envoient également par fax leurs communiqués de presse. Si bien que dans les commerces d'électronique, le rayon des fax est généralement bien rempli, que ce soient des modèles Sharp, Panasonic ou Pioneer.

0226000007837011-photo-live-japon-04-01-2015.jpg


Dans un registre voisin, on trouve toujours en quantité au Japon des calculatrices: les vendeurs en utilisent systématiquement, de même que nombre de salariés: tous considèrent que c'est plus pratique que la fonction calculette d'un smartphone ou d'une tablette: pas d'appli à lancer, pas besoin de recharger, touches réelles qui permettent la frappe à l'aveugle à toute vitesse, etc. Donc, le rayon des calculatrices est lui aussi bien plein: les marques sont essentiellement Sharp, Casio, Canon.

0226000007837013-photo-live-japon-04-01-2015.jpg

Ce sont les mêmes aussi qui fabriquent des encyclopédies électroniques: là encore, on peut s'en passer en ayant un dictionnaire ou plusieurs dans son smartphone, mais pour nombre de Japonais, rien ne vaut l'encyclopédie dédiée, à clavier et/ou écran tactile, qui donne rapidement le renseignement voulu, à commencer par le sens ou l'écriture des kanji (idéogrammes). C'est Casio qui domine, mais Sharp, le spécialiste des écrans LCD tactiles se distingue avec des modèles haut de gamme en couleur.

0226000007837015-photo-live-japon-04-01-2015.jpg

Toujours au rayon bureautique on trouve, encore chez Sharp, un bloc-note électronique: cela ressemble à une liseuse, avec un écran monochrome, mais la fonction première est d'enregistrer des mémos écrits à la main avec un stylet. Ce peut être pratique pour un journaliste, mais là encore en acceptant de transporter un objet de plus, qui n'ait grosso modo qu'une fonction. Ce handicap n'a pas empêché la société King Jim de vendre des dizaines de milliers de son Pomera, un bloc-note à clavier pliant cette fois. Il en existe désormais une version un peu plus grande, améliorée, avec transmission par Bluetooth.

0226000007837017-photo-live-japon-04-01-2015.jpg

Le même King Jim, fabricant d'accessoires de papeterie et bureautique, a aussi créé un intéressant enregistreur de cartes de visites: il prend une photo de la carte que l'on pose dessus et la conserve dans sa base de données, ce qui permet de transporter aisément des milliers de cartes dans un petit boîtier plus petit qu'un smartphone. L'engin est doté d'un logiciel de reconnaissance de caractères, ce qui autorise le partage des données avec d'autres applications sur ordinateur. A plus de 200 euros, c'est un peu cher quand même, mais compte tenu du nombre de cartes de visite qu'échangent les Japonais, cela a quand même son utilité a priori, surtout pour les classer !

0226000007837019-photo-live-japon-04-01-2015.jpg



Le classement est justement une des obsessions des Nippons, sutout en fin d'année et avant d'entamer la suivante: il faut alors faire "le grand ménage" et tout mettre en ordre. D'où une certaine manie de l'étiquetage: pour ce faire, se vendent des dizaines de modèles de machines à ruban adhésif d'étiquetage, de toutes les formes et toutes les couleurs.

0226000007837021-photo-live-japon-04-01-2015.jpg


Il existe aussi des équivalents semi-électroniques d'ardoises noires ou de post-it, à poser dans une pièce commune d'une famille pour se laisser des messages, et toutes sortes d'autres appareils plus ou moins gadgets comme l'appareil Pomrie de Casio servant à fabriquer des tampons personnels à partir d'une photo ou autres données numériques.

0226000007837023-photo-live-japon-04-01-2015.jpg
0226000007837025-photo-live-japon-04-01-2015.jpg

King Jim, encore lui, a aussi imaginé une toute petite imprimante pour smartphone qui imprime ce qui est affiché à l'écran (scroll compris).

Sur ces considérations hautement technologiques, bonne année à tous.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes

Sur le même sujet

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top