Live Japon : Sony va mieux (suite), 10 millions de PS4

16 août 2014 à 20h12
0
0226000007563653-photo-live-japon-16-08-2014.jpg


Un cours de Bourse qui grimpe pendant cinq séances d'affilée: Sony n'avait pas connu si bonne fortune depuis belle lurette, mais cette semaine, les bonnes nouvelles ou perspectives encourageantes se sont enchaînées, qu'elles émanent du fleuron nippon de l'électronique ou de la presse.

01C2000007563245-photo-live-japon-16-08-2014.jpg

Sony, qui avait fait état récemment de bons résultats financiers grâce à la PlayStation 4, a confirmé cette semaine que sa dernière console de jeu de salon plaisait vraiment: dix millions ont été vendues dans le monde en moins de neuf mois, un exploit inédit qui souligne encore plus l'échec de la Wii U du concurrent Nintendo. Oui, il y a encore un marché de joueurs de salon qui ne se contentent pas de se déchaîner avec des jeux pour smartphones.

Pus de 10 millions de PS4 à la date du 10 août, alors que cette nouvelle "bête de course" a été mise sur le marché le 15 novembre 2013 aux Etats-Unis et le 29 du même mois en Europe ainsi que dans une partie de l'Asie, c'est un score plus qu'honorable, un record. Disponible au Japon depuis le 22 février dernier, la PS4 est actuellement proposée dans une centaine de pays et régions du monde.

012C000007563247-photo-live-japon-16-08-2014.jpg

Pour Andrew House, le patron japophone de Sony Computer Entertainment, "c'est un événement que nous devons saluer". Selon lui, cette "plate-forme multimédia" fait un carton grâce à la richesse de ses fonctions qui ne la limitent pas, loin s'en faut, à une machine de jeu. C'est aussi un terminal d'accès au PlayStation Network, un espace de partage et de contenus audiovisuels en ligne. 

Outre que cette PS4 emploie des composants et technologies au top niveau, elle a d'emblée été proposée avec une logithèque attractive, principal facteur de réussite pour une nouvelle machine. Sony le savait d'expérience et avait même volontairement retardé la commercialisation dans l'archipel pour être certain d'offrir simultanément un nombre suffisant de titres puissants.

01C2000007563249-photo-live-japon-16-08-2014.jpg

C'est une fois encore grâce aux sagas-vedettes comme Final Fantasy, Metal Gear Solid, Mighty, etc., que la PlayStation 4 s'est imposée face à l'Xbox one de Microsoft tandis que la Wii U, elle, n'est déjà plus du tout une menace, du moins auprès des joueurs exigeants.

Et ce n'est pas fini, promet M. House: "nous allons continuer de proposer des jeux forts et ajouter des nouvelles fonctionnalités en réseau, pour donner des sensations inédites".

"Il s'était écoulé une longue période (7 ans) depuis la précédente version, PS3, ce qui a attisé l'envie des joueurs d'avoir un matériel nouveau", expliquait M. House dans une récente interview accordée au site japonais AV Watch.
Et M. House d'ajouter que "les possibilités de partage en ligne et d'interactivité via les réseaux sociaux ont apparemment séduit les acheteurs au-delà des espérances de Sony".

01C2000007563251-photo-live-japon-16-08-2014.jpg

De plus, "la stratégie a changé, comparée à celle qui a accompagné la sortie des précédentes consoles, avec une coopération plus en amont des différentes équipes de développement afin de rendre plus aisée la création des jeux dédiés".

La migration de la PS3 vers la PS4 se fait, selon lui, à très grande vitesse en Amérique du Nord, grâce à un environnement de services multimédias très avancé qui favorise l'adoption rapide de ce nouveau produit. Ce n'est pas tout: la population des accros du jeu y grossit.

01C2000007563253-photo-live-japon-16-08-2014.jpg

En Europe aussi, l'élan est bon et, sans s'en réjouir ouvertement, M. House suppose que l'affaiblissement de la gamme de consoles de salon de Nintendo n'est pas pour rien dans le succès de la PS4.

Le triomphe de la PS4 est d'autant plus marquant que d'aucuns auraient pu croire exténué le marché des consoles de salon, à en juger en effet par le peu d'enthousiasme suscité par la machine rivale de Nintendo. Sortie un an plus tôt, la Wii U est encore loin de pouvoir revendiquer 10 millions d'exemplaires écoulés, même si s'est amorcé un léger mieux au printemps..

01C2000007563255-photo-live-japon-16-08-2014.jpg

De facto, comme Clubic vous l'a indiqué la semaine passée dans cette même chronique, cette différence s'est reflétée dans les comptes des deux sociétés japonaises: Sony va financièrement mieux grâce à la PS4 (qui n'est pourtant qu'une petite partie de toutes ses activités), et Nintendo va plus mal à cause des méventes de la Wii U et de la console de poche 3DS qui représentent le coeur de ses affaires au côté des jeux eux-mêmes.


Les analystes financiers et acteurs de la Bourse de Tokyo se sont réjouis de ce succès de la PS4 de même qu'ils ont apprécié d'autres informations concernant le groupe, notamment le fait que, d'apès le quotidien économique Nikkei, Sony s'apprête à produire en série des capteurs d'images spécialement conçus pour devenir les "yeux" de voitures à conduite autonome. Sony est déjà le spécialiste des capteurs CCD et CMOS pour appareils photo, caméscopes ou encore smartphones, mais il pourrait effectivement bénéficier d'un nouveau débouché qui devrait devenir énorme dans les prochaines années.

01C2000007563261-photo-live-japon-16-08-2014.jpg

Selon le Nikkei, Sony devrait lancer dans la deuxième partie de 2015 la fabrication de ces capteurs optimisés pour ce type d'application. Il utiliserait pour cela son usine de Kumamoto (sud-ouest). Et ces yeux électroniques seraient installés l'année suivante sur des véhicules de grands constructeurs.

D'après le journal, Sony a développé des capteurs de sensibilité dix fois supérieure à celle des modèles actuellement employés comme caméras de véhicules, de sorte qu'ils seront capables de percevoir précisément des obstacles de nuit comme de jour.

A raison de 6 exemplaires par voiture, les capteurs d'images seront des composants-clefs des automobiles de demain, des "smart cars" capables de rouler de façon autonome, même s'il y aura toujours une personne à la place du conducteur, tout comme un avion peut être mis en mode "pilote automatique" pour alléger la tâche du commandant de bord.

Le développement de tels véhicules intelligents est une chance pour les Japonais, champions de l'automobile et de l'électronique, notamment des systèmes de radionavigation et des composants (capteurs, microcontrôleurs, etc.).
Selon le Nikkei, même si des entreprises américaines sont déjà sur les rangs, Sony vise une part de marché mondiale de 50% sur ce type de capteurs visuels.

Si les investisseurs à la Bourse de Tokyo voient d'un si bon œil cette évolution de Sony, c'est que comparé à son "éternel rival" et compatriote Panasonic, le groupe a jusqu'à présent eu plus de mal à se rétablir des années de crise financière (2008/2009) et des dégâts provoqués par l'accentuation de la concurrence asiatique. 

012C000007563257-photo-live-japon-16-08-2014.jpg

Or, si Panasonic s'en tire mieux, c'est qu'il s'est tourné plus vite vers des secteurs porteurs, à commencer par les automobiles pour lesquelles il fournit nombre de composants et systèmes électroniques. 

Sony a d'ailleurs annoncé à la fin du mois dernier qu'il allait encore dépenser 35 milliards de yens (255 millions d'euros) pour élever ses capacités de production de capteurs d'images CMOS destinés à équiper des appareils nomades, afin de consolider sa position de tête.

Cet investissement est prévu sur la période allant d'octobre 2014 à septembre 2015 et concerne en majorité une usine de semi-conducteurs située à Nagasaki (sud-ouest du Japon) ainsi que, dans de moindres proportions, celle de Kumamoto (sud-ouest). 

Cette augmentation de moyens de production permettra à Sony de totaliser à partir d'août 2015 d'une capacité mensuelle de façonnage de 68.000 galettes de silicium de 30 centimètres de diamètre sur lesquelles sont gravés des capteurs, contre 60.000 actuellement. Le but est de monter ultérieurement à 75.000 par mois.

01C2000007563259-photo-live-japon-16-08-2014.jpg

En agissant de la sorte, le champion nippon dit "vouloir renforcer sa position de tête sur le marché de ce type de composants" de plus en plus réclamés par les fabricants de téléphones multifonctionnels (smartphones) et tablettes numériques. Les capteurs CMOS offrent une résolution d'image de plus en plus élevée tout en étant de plus en plus petits. "Nous pensons que la demande va continuer d'augmenter", a justifié le groupe.

Sony avait déjà injecté près de 200 milliards de yens (1,5 milliard d'euros au cours actuel) entre avril 2011 et septembre 2013 dans la même usine de Nagasaki dont il avait repris le contrôle intégral après un transfert de la part initialement détenue par son compatriote Toshiba. Sony avait par ailleurs consacré plusieurs dizaines de milliards de yens à l'extension des capacités des lignes distinctes de son usine de Kumamoto.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Une
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Google admet écouter certaines de vos requêtes vocales pour améliorer ses services
scroll top