Avertisseurs de radars : Coyote, Inforad et Wikango s'allient contre leur interdiction

01 juin 2018 à 15h36
0
Branle-bas de combat chez les fabricants d'avertisseurs de radars, ou plutôt devrait-on dire d'appareils d'« aide à la conduite ». Coyote, Inforad et Wikango se sont effectivement réunis ce matin pour réagir hâtivement à l'annonce hier par le gouvernement de la volonté d'interdire prochainement les avertisseurs de radars.

00F0000003658500-photo-mini-coyote-plus-alertant-d-une-perturbation.jpg

Les trois principaux acteurs de ce marché ont d'ailleurs profité de l'occasion pour créer l'AFFTAC, l'association française des fournisseurs et utilisateurs de technologies d'aide à la conduite, dont l'objet est de « promouvoir et défendre l'ensemble des technologies embarquées permettant l'aide à la conduite et un usage serein et sécurisé de la route ».

Les membres de l'AFFTAC dénoncent pour commencer le fait que le gouvernement ait pris ces mesures sans concertation, mesures qui mettent en péril cette expertise technologique typiquement française, revendiquant 2 000 emplois directs et 4,7 millions d'utilisateurs, alors qu'ils estiment répondre déjà aux aspects d'un hypothétique label "voiture sûre" :
  • À la volonté du gouvernement de développer l'information en temps réel des limitations de vitesse, les fabricants d'avertisseurs de radars répondent qu'ils le font déjà.
  • Des études menées par ces derniers montreraient que les avertisseurs contribuent à renforcer la vigilance au volant.
  • Les avertisseurs de radars revendiquent enfin le titre d'aides à la conduite en alertant de toutes sortes de zones à risque, y compris des zones de ralentissement.
Les trois acteurs revendiquent à nouveau que « la conduite et un usage serein et sécurisé de la route » sont leur vocation première, en alertant des zones à risque où s'implanteraient à juste titre les radars fixes et mobiles, et en évitant aux conducteurs de se faire prendre quelques km/h au dessus des limitations. « Les 4,7 millions d'utilisateurs d'avertisseurs de radar ne sont pas des délinquants. » Ils constatent d'ailleurs que le nombre de morts sur les routes n'a cessé de diminuer qu'en début d'année alors que les avertisseurs de radars sont en circulation depuis quatre ans.

Impuissants face au gouvernement, Coyote, Inforad et Wikango appellent donc leurs 4,7 millions d'utilisateurs à se mobiliser le 18 mai à 13 h, en particulier à Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille et Paris, sans plus de précisions pour l'instant, avec l'espoir que le gouvernement revienne sur sa décision. En attendant, les automobilistes ont ce matin pris d'assaut les boutiques des fabricants et l'application iCoyote pour iPhone est depuis peu à la première place du classement des applications payantes de l'App Store.

Avertisseur de radar : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Panasonic G3 : l'appareil photo hybride à viseur se fait plus petit
Vente-Privée signe avec American Express pour le marché américain
Office Web Apps reçoit une petite mise à jour de printemps
RBS Change : le CMS e-commerce en version 3.5
Les Etats-Unis et l'Europe demandent à l'ICANN des réformes
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Test de Mozilla Firefox 4.0 : de retour au top ?
Haut de page