Google Earth devient participatif, cerfs-volants et ballons à l'hélium requis

18 avril 2012 à 13h31
0
00FA000005107440-photo-google-earth.jpg
Google Earth démocratise en ce moment deux nouvelles méthodes pour récupérer des prises de vues à moindre coût à travers le monde : en effet, le service de cartographie de Google exploite désormais activement les cerfs-volants et les ballons gonflés à l'hélium... et appelle les bricoleurs à participer.

Google Earth et les cerfs-volants, ce n'est pas une première : en octobre 2010, le service expérimentait déjà le principe par l'intermédiaire d'un Américain en plein tour du monde, qui capturait alors des images « à quelques centaines de pieds au-dessus du sol » en Polynésie française. Depuis, Google a étoffé le système pour le rendre accessible au plus grand nombre.

Pour ce faire, l'entreprise a travaillé avec les chercheurs du Public Laboratory for Open Technology and Science pour mettre au point deux kits, l'un concernant un cerf-volant et l'autre un ballon à l'hélium. Dans les deux cas, une liste d'éléments à utiliser est proposée, permettant aux bricoleurs de concevoir eux-mêmes les appareils - à noter que le laboratoire propose un kit ballon à 85 dollars. Il faut ajouter à l'ensemble un appareil photo numérique de qualité pour que les prises de vue soient utilisables.

Leur dispositif en état de marche, les participants au projet peuvent ensuite réaliser des prises de vue dans l'espoir qu'elles soient intégrées par la suite à Google Earth. Toutes les photographies ne se valant pas, des services en ligne permettent de déterminer si leur qualité est suffisante pour Earth : c'est notamment le cas de Map Mill. Map Knitter permet enfin d'assembler les photos et de les adapter à Google Earth, mais également à OpenStreetMap et Bing Maps, et de les mettre ensuite à la disposition de la communauté.

L'intérêt d'un tel projet, outre l'aspect purement participatif, est d'apporter de nouvelles images, plus précises que celles proposées par les satellites, car réalisées plus près du sol - même si elles sont forcément plus restreintes, la surface à couvrir étant parfois compliquée à étendre selon la méthode choisie. Google Earth a récemment intégré des images réalisée par le Public Laboratory : elles sont accessibles via un fichier KLM qui ouvre le logiciel. Ce que le service ne dit pas, c'est si les images qui seront réalisées par les tiers qui se lanceront dans l'aventure seront intégrées à la cartographie existant actuellement et, si oui, quand la démarche sera effectuée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Devenez rédacteur

Si vous êtes expert ou passionné de nouvelles technologies et que vous aimez écrire, n’hésitez pas à nous contacter !

Nous écrire
scroll top