"Sun in a box" : vers un stockage de l'énergie renouvelable disponible 24h/24

le 11 décembre 2018
 0
Sun in a box stockage énergie renouvelable
© MIT

Des chercheurs ont élaboré un concept de dispositif capable de stocker l'énergie solaire ou éolienne et de la restituer sur demande dans le réseau électrique. Ce système, peu onéreux, pourrait servir à alimenter une petite ville, à tout moment de la journée.

Les énergies renouvelables, telles que l'éolien ou le photovoltaïque, présentent un inconvénient majeur : leur intermittence. Il est donc indispensable de les coupler à des dispositifs de stockage. Un problème que des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont tenté de résoudre.

Transformer la chaleur en électricité


Pour cela, ils se sont appuyés sur une technique connue depuis longtemps : l'énergie solaire concentrée, ou énergie solaire thermodynamique. Son principe repose sur des miroirs reflétant les rayons du soleil vers un réservoir central (contenant généralement du sel fondu) qui est ensuite chauffé. Ce dernier stocke alors la chaleur - jusqu'à une certaine limite -, elle-même ensuite transformée en électricité (il est en effet plus simple de stocker la chaleur que l'électricité).

Mais pour réduire les coûts d'un tel système, il fallait être capable d'atteindre des températures beaucoup plus élevées sans attaquer les parois du réservoir. Les auteurs de l'étude se sont donc tournés vers le métal le plus abondant dans la croûte terrestre : le silicium. Ils ont ainsi exploité une pompe à silicium liquide capable de résister à une chaleur extrême. Ils l'ont associée à deux réservoirs, pour former ce qu'ils ont appelé « TEGS-MPV » (on vous fait grâce du nom complet), surnommé « sun in a box ».

Un système deux fois moins cher


L'idée de leur système est le suivant : un grand réservoir, bien isolé, contiendrait du silicium liquide « froid », maintenu à environ 1 930 °C. Il serait relié à un deuxième réservoir, plus chaud, via un ensemble de tubes chauffés par l'électricité produite par les sources d'énergie renouvelable. Le système exploite ainsi l'effet Joule (dégagement de chaleur dû au passage d'un courant électrique), pour ne pas se limiter au photovoltaïque. Le silicium serait alors pompé vers le deuxième réservoir, tout en se réchauffant en passant dans les tubes, pour atteindre une température d'environ 2 370 °C.

Et en cas de besoin d'énergie supplémentaire dans le réseau électrique (par exemple la nuit), celle-ci pourrait être injectée en pompant dans le sens inverse. Le silicium chaud serait alors reconduit vers le réservoir froid, tout en passant à travers des tubes dans lesquels il émettrait une lumière blanche, phénomène dû à sa haute température. Cette lumière serait alors convertie en électricité par des cellules solaires capables de réaliser cette transformation.

D'après les auteurs de l'étude, ce système de grande batterie rechargeable pourrait alimenter une « petite ville » d'environ 100 000 habitants. Et il présenterait surtout l'avantage d'être moins cher, coûtant deux fois moins que le pompage-turbinage des centrales hydroélectriques, solution de stockage la moins onéreuse à l'heure actuelle.

Source : MIT News
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Bonne nouvelle pour tous les amoureux de la petite Fiat 500 : le groupe confirme l'arrivée en Europe, en 2020, de la version 100% électrique.
17:41
Si vous vous intéressez au monde de l'informatique et aux précieux composants donnant vie à nos machines de jeu, vous l'avez peut-être vu passer sur YouTube sous le pseudo de Frenerth.
La plateforme de formation en ligne Coursera a classé les pays du monde en fonction des compétences de leurs apprenants, selon trois domaines majeurs. La France s’y distingue particulièrement en data science, avec une 8e place mondiale.
Annoncée officiellement il y a quelques heures, l’arrivée du Ray-Tracing sur les GPU Nvidia ne disposant par des RT-Cores (GTX série 10, entre autres) fait office de petit tremblement de terre dans la communication de la firme au caméléon. Le studio teuton Crytek, auquel on doit l’éminent CRYENGINE 5, avait pourtant publié dès la fin de semaine dernière une démo fonctionnelle présentant le Ray-Tracing sur… une RX Vega 56 de chez AMD. Preuve s’il en fallait qu’il est possible de générer des reflets affriolants sans ces fameux RT-Cores.
Elon Musk a publié une photo qui s’apparenterait au bloc lumineux de son pick-up Tesla. Rapidement, les internautes se sont lancés dans la conception de rendus visuels 3D. L’occasion d’avoir une idée plus ou moins claire de son design final.
Apple annonce par surprise une mise à jour de sa gamme d’iMac. Point de nouveau design, mais une évolution des configurations proposées, après presque deux années sans remise au goût du jour.
D’après Judd Heape, cadre de Qualcomm attaché aux management produits (mais aussi aux secteurs caméra et vidéo chez le géant californien), de « multiples marques » de smartphones travailleraient actuellement au lancement, dès la fin 2019, de mobiles équipés de capteurs 64 Mpx. Des caméras pourvues de plus de 100 Mpx seraient aussi sur le point d’arriver sur smartphone, apprend-on de l’intéressé, qui n’a pas souhaité donner les noms des entreprises concernées.
Turtle Beach annonce les Battle Buds, de nouveaux écouteurs taillés pour le jeu vidéo et affichés à seulement 29,99 euros.
Samsung annonce qu’il tiendra une conférence le 10 avril prochain. Conférence pour laquelle le constructeur sud-coréen nous invite à « entrer dans l’ère de la vie ».
Google+ ne disparaîtra pas totalement de la surface du web. Internet Archive travaille à conserver une copie des posts publiés sur le réseau social, qui fermera ses portes dans quelques jours.
13:49 | Google+
Quelques informations sur le prochain épisode de Call of Duty laissent entendre qu’il laisserait de côté les personnages spécialistes et le mode Battle Royale.
Le gouvernement américain travaille à la mise au point d’un système de vote électronique plus sécurisé que les machines à voter utilisées aujourd’hui lors des élections.
C’est ce soir à 18h heure française que Google entend dévoiler officiellement son service de cloud gaming en direct de la Game Developers Conference de San Francisco.
On vous en parlait : Xiaomi a officiellement dévoilé son Black Shark 2 lors d’un événement qu’il a tenu, hier, à Pékin.
12:29 | Smartphone
Brian Acton veut que les utilisateurs de Facebook actionnent la suppression de leur compte... Encore.
12:09 | Facebook
scroll top