La durée de vie des réacteurs nucléaires d'EDF prolongée de 20 ans ? Pourquoi c'est compliqué

24 janvier 2023 à 18h15
32
Centrale nucleaire
© vlastas / Shutterstock

EDF voudrait bien pouvoir augmenter la durée de vie de ses centrales nucléaires de 20 ans. Ce n'est pas impossible, mais il faudra être prudent, selon l'ASN.

L'Autorité de la sûreté nucléaire (ASN) n'est pas fondamentalement contre cette prolongation, qui a déjà été décidée aux États-Unis. Elle souhaite en revanche se laisser du temps pour analyser la question tout en pointant du doigt la nécessité de prendre en compte certains nouveaux paramètres.

L'ASN ne veut pas céder à la pression politique

Comment assurer la fourniture en électricité des Français sur le long terme, alors que dans 20 ans, près de la moitié des réacteurs nucléaires du pays (25 sur 56) auront atteint ou dépassé la barre des 60 ans ? Et alors que la crainte des coupures d'électricité s'est installée ? Pour EDF, il y a une solution : prolonger la durée de vie des centrales de 20 ans, jusqu'à 80 ans, donc. Une idée que l'entreprise veut explorer sans « tabou », selon le mot de son directeur exécutif Cédric Lewandowski.

L'ASN ne serait pas contre, mais elle émet des réserves. Pour elle, il ne faut pas que les impératifs politiques polluent cette réflexion. « La poursuite d’exploitation des réacteurs nucléaires ne devrait pas être la variable d’ajustement d’une politique publique qui aurait été mal calibrée », a ainsi expliqué le président Bernard Doroszczuk.

De nouveaux éléments à prendre en compte

Ce dernier ne veut pas d'une étude « de coin de table », « mais un travail très approfondi, consistant à analyser le comportement de pièces non remplaçables et d’autres difficilement remplaçables ». Parmi les pièces problématiques, on trouve notamment la cuve du réacteur et l'enceinte de confinement, « qui ne peuvent pas être remplacées », selon Bernard Doroszczuk. Pourront-elles tenir au cas où la durée de vie des centrales étaient portée à 80 ans ?

Le chef de l'ASN pointe par ailleurs l'obligation de faire avec les changements climatiques à venir. « Les événements climatiques qu’on a connus récemment ne seront plus exceptionnels […]. Le nucléaire s’inscrit dans la longue durée. On doit donc examiner à cette échelle de temps les conséquences du réchauffement climatique sur le fonctionnement des centrales », plaide-t-il. Car quelles répercussions la baisse du niveau des fleuves ou l'augmentation du vent et des températures auront-elles sur l'activité des centrales ? C'est ce que l'ASN veut savoir.

Source : Le Figaro

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
32
25
norwy
« Ce n’est pas impossible, mais il faudra être prudent ».<br /> Donc c’est impossible !
ypapanoel
fallait surtout penser à tout ça avant…<br /> Mais bon nos dirigeants ne pensent jamais à plus de 6 mois… à force on a l’habitude, et ça se voit.
zoup01
C’est un article jumelé avec l’horloge de l’apocalypse ?
Wen84
De toute manière, vu qu’on a pris du retard sur le reste du parc, à cause de mauvais choix politiques et aussi des problématiques techniques, j’ai pas l’impression qu’il y ait trop le choix non ? Ce qui me fait rire, c’est qu’au final, on en a fermé une qui pouvait encore continuer, alors qu’à priori on est meme pas sur de pouvoir toutes les prolonger xD
Joeee
Nous sommes toujours plus nombreux en France (chiffres de la démographie ne cesse d’augmenter)<br /> Nous utilisons de plus en plus d’appareils électronique même s’ils ont tendance à consommer moins<br /> Nous avions pas prévu l’utilisation en masse de la voiture électrique. Et pire on met en place les camions électrique (comme celui de Tesla), il va y a voire tout de suite une grosse consommation électrique.<br />
justepourlefun
Pareil. sauf que moi, ça me donne envie de pleurer ou de …je vais me faire censurer, alors…
trollkien
Serait bien qu’ils se mettent a faire de nouvelles centrales « classiques », plutot que s’acharner à batir des centrales nouvelles générations qu’ils n’arrivent pas a finaliser
MattS32
trollkien:<br /> Serait bien qu’ils se mettent a faire de nouvelles centrales « classiques », plutot que s’acharner à batir des centrales nouvelles générations qu’ils n’arrivent pas a finaliser<br /> Les principales raisons des difficultés à construire l’EPR, ce n’est pas la plus grande complexité de l’EPR (il est certes plus complexe, mais vraiment rien d’insurmontable), c’est plutôt qu’après quinze ans sans construire de nouveaux réacteurs, on a complètement perdu l’expérience et le savoir faire…<br /> C’est aussi pour ça qu’il faut en lancer maintenant plusieurs autres, pour capitaliser sur l’expérience acquise lors de la construction du premier EPR, et pour faire des économies d’échelle avec la parallélisation des constructions. Répartis sur une dizaine de réacteurs durant 60 ans (c’est la durée de vie de base prévue pour les EPR, 20 ans de plus que les précédentes générations), les surcoûts budgétaires de Flamanville-3 deviendront presque négligeables dans le coût au MWh (10 milliards d’euros de dépassement, sur 60 ans de production de 10 EPR avec un facteur de charge de 80%, ça fait moins de 1€50 de surcoût au MWh).
Eths25
J’ai lu un article comme quoi edf a coupé une centrale il y’a peu car pas assez de demande.<br /> Pourquoi ne pas la revendre aux autres pays?<br /> Edit: l’article: Tricastin : EDF obligé d’arrêter un réacteur nucléaire (France Bleu Drôme Ardèche)
MattS32
Eths25:<br /> J’ai lu un article comme quoi edf a coupé une centrale il y’a peu car pas assez de demande.<br /> Pourquoi ne pas la revendre aux autres pays?<br /> S’ils ont coupé, c’est qu’il n’y avait pas assez de demande y compris à l’export justement.<br /> C’était une période ou en plus des températures élevées pour la saison, qui font que la demande était faible, il y avait beaucoup de vent, ce qui donnait une production éolienne importante.<br /> Donc même en exportant un maximum, on se retrouvait en surproduction. Le 23 décembre à midi, au pic de consommation en France, on produisait 70 GW pour à peine 55 GW de consommation (et donc on avait déjà plus de 20% de la production qui partait à l’export).<br /> En couleurs, la production des différentes filières, en gris en bas, l’export :<br /> 2023-01-24 23_43_55-CompatWindow1458×690 106 KB<br />
trollkien
C’est vraiment moche, et incompréhensible, que l’on ai perdu en moins d’une génération ce qui était pour nous un « cheval de bataille » commercial…<br /> Je pensais qu’ils avaient continué à faire du R&amp;D et à construire des réacteurs ailleurs dans le monde pendant que certains politiques s’acharnaient a faire disparaitre le nucléaire en France.
Bombing_Basta
La recherche ça a été les réacteurs de IVème génération +<br /> C’est l’EPR qui a été décidé y’a plus de 20 ans.<br /> Et maintenant l’EPR-2.
kroman
On n’a pas le choix, on a facilement 20 ans de retard pour commencer à les remplacer ! 80 ans c’est jouable. L’AIEA parle même de 100 ans.<br /> Les prochains réacteurs qui seront construits, au nombre de 2 , sont annoncés pour 2035. Autant dire 2050 au plus tôt… Puis 8 autres sont prévus.<br /> On a 56 réacteurs à remplacer, plus des réacteurs supplémentaires nécessaires pour compenser la consommation des VE (l’essence et le Diesel consommés en France représentent autant d’énergie que 23 EPR)…
ManuMike
Source ou calcul pour les 23 epr pour VE? Sachant qu’un VE consomme l’equivalent de 2l/100 vs 6l/100 pour un VT, tu exagères peut-être déjà par un facteur 3.
Cmoi
J’ai hélas l’impression que pour les futurs EPR-2, cela va être la même histoire qu’avec les EPR-1…des années et des années de retard.
dante0891
Je rejoints beaucoup d’avis sur le fait que la France aurait dû faire construire de nouveaux réacteurs afin de pouvoir fermer les plus dangereuses qui arrivent.<br /> En gros faudrait commencer à construire un réacteur dès qu’un arrive à la moitié de sa vie sachant qu’un réacteur met +20ans à sortir de terre…<br /> Après effectivement niveau place pour la nouvelle, arrêt et démantèlement des anciennes usines, d’après ce que j’ai compris il faut une trentaine d’année… donc je comprend aussi pourquoi il vaut peut-être mieux prolonger un peu plus celles déjà en place.
MattS32
kroman:<br /> Les prochains réacteurs qui seront construits, au nombre de 2 , sont annoncés pour 2035. Autant dire 2050 au plus tôt… Puis 8 autres sont prévus.<br /> Non, 6 EPR-2, pas deux.<br /> Et 6 EPR-2, en termes de puissance, ça remplace 11 des 14 réacteurs d’ancienne génération dont l’arrêt est pour l’instant prévu dans les 15 prochaines années, et en termes de production annuelle ça doit probablement approcher des 14 (les EPR étant de base censés avoir un facteur de charge plus élevé que les réacteurs d’ancienne génération, anciens réacteurs dont le facteur de charge a en plus tendance à diminuer avec le temps).
planetemuscle
Incroyable les mauvais choix politiques qui ont été fait on devrait être un très gros exporteur énergétique, et les Français devraient avoir un prix préférentiel sur l’énergie.
bennukem
C’est dur de faire comprendre aux gens qu’être écolo ça coûte très cher et qu’il faut se salir les mains.<br /> D’où l’enjeu de la fibre au travers de la France et inciter (forcer) au télétravail pour beaucoup.
flodousse
Exporter de l’électricité sur de très longues distances ce n’est pas très efficace<br /> , les pertes sont énormes
nickOh
Exact, de plus, arrêter des réacteurs quand il n’y a pas besoin de produire, c’est tout a fait logique et c’est aussi pour économiser l’usure du combustible chargé qui n’est pas illimité, afin de rallumer quand il y en aura vraiment besoin.<br /> Nucléaire c’est pas gratuit et illimité comme on en a l’impression, mines d’uranium, usine de traitement, gestion du combustible, retraitement, stockage, sécurité et maintenance, retraitement des déchets sous traité a l’étranger, etc etc.<br /> C’est énorme en fait donc a gérer intelligemment, etc<br /> Et sachant que la recharge d’un réacteur est long et impose un arrêt complet, a éviter en période tendue comme en hiver.
MattS32
Physiquement, les exports ne se font pas sur des très longues distances. Même quand l’excédent de production et l’excédent de demande sont très éloignés l’un de l’autre.<br /> Si par exemple la Pologne a un déficit de production de 10 GW, l’Allemagne et la France un équilibre production/consommation et l’Espagne un excédent de production de 10 GW, c’est d’un point de vue comptable de l’électricité espagnole qui va être vendue à la Pologne.<br /> D’un point de vue physique par contre, ce ne sont pas des électrons Espagnols qui vont aller en Pologne.<br /> Il faut voir ça comme un réseau de canalisation d’eau : si tu ouvres le robinet en Pologne, l’eau qui va s’écouler, c’est celle qui est déjà proche de la Pologne dans les canalisation, même si l’apport d’eau pour maintenir le niveau dans les canalisations en compensant l’ouverture du robinet polonais se fait en pompant de l’eau de l’Atlantique en Espagne.<br /> En outre, l’utilisation de tensions toujours plus élevées pour le transport (on a dépassé le MV), voire de lignes en courant continu (beaucoup moins de pertes qu’en alternatif), permet de largement maîtriser les pertes, et, d’un point de vue environnemental, il peut être largement bénéfique d’avoir une source EnR distante et un long transport plutôt qu’une source fossile proche (par exemple des fermes solaires dans un désert plutôt qu’une central à gaz proche d’une grande métropole)…<br /> Il y a d’ailleurs au final bien plus de pertes sur le réseau de distribution que sur le réseau de transport longue distance. En France, c’est un facteur 2-3 entre les deux réseaux.
dancod
Lisez plutôt: Ooops EDF vient de se rendre compte qu’ils ont pas fait les provisions nécessaires au démantellement de leur vieilles centrales et maintenant ils aimeraient bien pouvoir profiter des augmentations de l’électricité pour se refaire sur les 20 prochaines années.
ld9474
On a fait de la R&amp;D sur le démentellement…
promeneur001
Les déboires de l’EPR.<br /> Oui, pour l’EPR de Flamanville, c’est bien dû à une perte de compétence ou un manque de compétence pour les nouveaux venus de toute la filière (EDF et ses fournisseurs) mais pas que.<br /> Oui, pour l’EPR finlandais, c’est un manque de compétence du CEA et des fournisseurs finlandais, mais pas que.<br /> L’EPR est un projet Franco-Allemand. EDF voulait un réacteur classique avec encore plus de sécurité au vu des expériences passées. Siemens voulait qu’on puisse charger et décharger le combustible sans arrêter le réacteur, etc. Les desiderata des uns et des autres ont conduit à un mouton à cinq pattes. Rappelons-nous le projet A400M !<br /> Pendant ce temps-là, Westinghouse diminuait le prix de la construction de 40 % de sa centrale, en introduisant la modularité et en diminuant radicalement le nombre de composants.<br /> Dans une coopération, il faut savoir quitter le projet quand celui-ci abouti à un mouton à cinq pattes. C’est ce qu’à fait la France à propos du projet de chasseur européen en son temps et qui a abouti au Rafale.<br /> Je pense qu’il faudra quitter le projet SCAF au moment opportun et dès maintenant le projet de char commun puisqu’en parallèle l’Allemagne a produit toute seule un nouveau char annulant la nécessité d’une coopération.
promeneur001
La durée de construction quand tout se passe bien d’un EPR est de quatre-cinq ans. EDF en coopération avec la Chine en a fait la démonstration en construisant deux réacteurs EPR en Chine.<br /> Le parc nucléaire français (58 réacteurs) a été construit principalement en 10 ans. Chaque réacteur a été construit en quatre-cinq ans.<br /> Ce qui rajoute des délais est l’enquête d’utilité publique. Mais celle-ci devrait être réduite, car les nouveaux réacteurs seront construits sur les emprises existantes ou des extensions.
promeneur001
EDF a un laboratoire unique au monde où elle étudie le vieillissement d’une enceinte de confinement. Ceci devrait aider à prendre des décisions.<br /> Je ne sais pas s’il existe un laboratoire équivalent pour la cuve.<br /> Il serait intéressant de savoir sur quelle connaissance les États-uniens se sont appuyé pour décider de prolonger à 60 ans et 80 ans certaines centrales.
ld9474
l’interêt économique?
StephaneGotcha
Il suffit de continuer tant que ça explose pas nan?
dancod
Il est possible que le calcul soit aussi simple que ceci:<br /> Indemnités à payer max selon la loi en cas d’accident &lt; coût de démantellement<br /> En Belgique, ils sont tellement cyniques qu’ils distribuent des pastilles d’iode en annonçant qu’ils prolongent la vie des centrales…
Oli1
@MattS32<br /> Petit aparté : j’apprécie la qualité de vos réponses, nuancées, documentées et bien écrites. D’où ma question, que faites-vous dans la vie ?<br /> …si c’est indiscret, vous pouvez simplement ignorer ma question. C’est de la simple curiosité.
aladin_78
C’est bcp plus complexe que ca: la politique ecolo a fait reculer bcp de gouvernements européens quant a la construction de nouveaux reacteurs nucleaires. On a perdu significativement en competences (departs en retraite des ingénieurs).<br /> Mais la ou le bat blesse est le niveau politique qui est catastrophique, aucune vision stratégique de l’avenir énergétique du pays ni de choix clairs (les lobbys pro-nucleaires et pro-fossiles ont meme ralenti le développement des energies propres, nouveaux retards). La situation se complique meme au sommet de l’état car cette imprévoyance a fait lever des voix contre l’utilité de developper de nouveaux EPR vu les couts+durées qui incombent.<br /> Bref, nous sommes dirigé par une bande de canards sans tête.
MattS32
Je te réponds en MP.
MattS32
aladin_78:<br /> C’est bcp plus complexe que ca: la politique ecolo a fait reculer bcp de gouvernements européens quant a la construction de nouveaux reacteurs nucleaires.<br /> Pour le coup, ce n’est pas que la politique, c’est aussi le peuple qui ne voulait plus de nucléaire… Si aujourd’hui la majorité des français sont favorables au nucléaire, c’était loin d’être le cas ces dernières années…<br /> Et parmi ceux qui restaient favorables au nucléaire, t’en perdait les 3/4 quand tu leur parlais de mettre une centrale à moins de 20 bornes de chez eux…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Nintendo : la Switch dépasse la PS4 et devient la 3e console la plus vendue de l'Histoire
Le OnePlus 11 va arriver en France... et il a l'air excellent
Turquie : pas de pitié chez les pirates, des escroqueries liées au tremblement de terre déjà identifiées
WhatsApp : vous n'utilisez pas les statuts ? L'app va tout faire pour vous y pousser
Tinder : pourquoi l'arrivée du mode incognito est une très bonne nouvelle
Bientôt finie, la recherche par mots-clés ? Ces premiers écrans de Bing avec ChatGPT en témoignent
Ces écouteurs Bose sans fil (avec réduction de bruit) profite d'une belle remise grâce aux Soldes
Minage crypto : comment des mineurs maquillent les cartes graphiques avant de les revendre
NVIDIA devrait lancer la GeForce RTX 4070 dès le mois d'avril
LEGO dévoile son premier set Le Seigneur des Anneaux, et il est ÉNORME
Haut de page