L'énergie nucléaire constituerait l'une des clés de la réduction du bilan carbone humain, selon des chercheurs

15 février 2022 à 16h45
55
Centrale nucleaire

Pour réduire rapidement les émissions de gaz à effet de serre et, plus largement, les pollutions humaines, des scientifiques recherchent les solutions les plus vertes adaptées à chaque territoire.

Et, au niveau énergétique, là où le solaire et l'éolien se révèleraient insuffisants ou inadaptés, c'est le nucléaire qui apparaît comme le favori.

Quand le soleil finit de briller, que le vent cesse de souffler…

Le nucléaire est-il la clé pour accélérer la transition vers des modes de production d'énergie plus durable, comme une réduction globale et rapide de nos émissions de gaz à effet de serre ? C'est ce que semblent affirmer deux chercheurs du Carnegie Institue (États-Unis) et deux membres de structures orientées vers la recherche environnementale fondées par Bill Gates. Leur travail collectif vient d'être publié dans la revue scientifique Nature Energy.

Selon eux, une production d'énergie nucléaire modernisée, plus flexible et à un prix plus compétitif serait bel et bien intéressante pour accélérer la réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais pas dans n'importe quelles circonstances. En effet, leur travail porte sur 42 régions avec des offres et des demandes énergétiques variées. Il en ressort que dans les régions où il est possible de produire en grande quantité des énergies vertes via l'éolien ou le solaire, plusieurs problématiques se posent. La première est la faisabilité d'une production à 100 % renouvelable, puisque produire de l'énergie solaire 24 heures sur 24 n'est pas possible, de même que faire tourner des éoliennes sans vent (excepté pour les mauvaises langues).

La deuxième problématique principale concerne le stockage potentiel de l'énergie produite, et donc les infrastructures déjà existantes, ou non encore réalisées, afin de répondre aux besoins énergétiques humains en permanence. L'objectif est notamment de se passer du gaz comme énergie de « secours ». Les modèles employés mettent en avant le nucléaire comme moyen de substitution, voire d'accélération en vue de la réduction des émissions.

Plus la région est pauvre, plus le nucléaire est intéressant

Ce groupe de recherche a mis le doigt sur un constat très intéressant. Dans des pays comme les États-Unis, où il est possible de produire rapidement une énergie verte et compétitive grâce à l'éolien, le nucléaire n'est pas du tout un choix prioritaire. En revanche, dans des endroits comme le Brésil, où la fabrication d'énergie verte est moins facile à mettre en place, cette méthode peut se révéler pertinente.

En effet, toujours selon le groupe de chercheurs, le nucléaire serait bien moins cher pour les ménages brésiliens pour deux raisons. Tout d'abord, il est moins coûteux à produire. Ensuite, le stockage des énergies éoliennes et solaires éliminerait ce coût. L'évolution pourrait donc venir d'une réduction des coûts de stockage de l'énergie électrique. En attendant, pour réduire rapidement l'empreinte carbone au Brésil, c'est bien le nucléaire qui est en tête des solutions de production d'énergie.

Et si nous pouvions puiser l’énergie solaire plus près de sa source d’origine ? Et si des satellites solaires diffusaient de l’électricité à la surface de la planète depuis l’espace ?
Lire la suite

A découvrir en vidéo

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
55
41
fg03
Le problème c’est qu’on consomme de plus en plus et qu’on est de plus en plus nombreux Et ça l’énergie renouvelable ne pourra jamais couvrir autant de besoins exponentiels.<br /> La catastrophe Fukushima n’a pas suffit et les réacteurs vieillissant et leur cout de démantèlement astronomique ne semble pas non plus freiner cette idée de relancer le nucléaire.
Arcetnathon
Les mecs sont chercheurs, ils ont bien évidemment pris en compte tout ces facteurs !
lepef32
« et qu’on est de plus en plus nombreux »<br /> Si on considère qu’il y a des problèmes écologiques, la démographie est bien évidement l’éléphant au milieu de la pièce … éléphant soigneusement ignoré car ça impliquerait des politiques (ou plutôt l’arrêt de politiques) pas très compatibles avec le fond idéologique du moment …<br /> Aussi quand on construit un système avec un énorme effet de levier démographique (notre système de retraite en est un bon représentant mais il n’est pas seul), « mieux » vaut ignorer ce problème même s’il est central …
Thamien
Et ben…<br /> En même temps, Bill Gates finançait déjà l’hydrogène plus ou moins vert…<br /> Je préfèrerais que l’on s’intéresse aux scenarios RTE plutôt qu’aux publications foireuses.<br /> En revanche, dans des endroits comme le Brésil, où la fabrication d’énergie verte est moins facile à mettre en place, cette méthode peut se révéler pertinente.<br /> Sauf que le Brésil est l’un des pays qui fabrique le plus de biocarburant au monde donc le backup semble tout trouvé…A moins qu’ils aient aussi un plan pour faire repousser la forêt amazonienne?
cowibu00
Quel coût pour la construction et le simple entretien des nouvelles centrales ? Quel coût pour le démantèlement dans 80 ans desdites centrales ? Comment les refroidir avec l’augmentation du climat ? Où stockés les innombrables déchets de toutes les centrales ? Combien de nouveaux emplois ou seulement préservés pour le nucléaire ? Comment assurer une parfaite sécurité avec toutes les nouvelles technologies ? Combien les effets des accidents ont-ils coûté, vont-ils coûter, soins des maladies induites, décontamination, sarcophage… ? Les modifications climatiques se constatent tous les jours, la disparition de certaines espèces s’accentue journalièrement… Penser comme le monde d’avant, c’est détruire celui d’aujourd’hui.
Petinikola
Les problèmes du nucléaire :<br /> Extraction très consommatrice de terres<br /> _ Infrastructures très lourdes et coûteuse en fabrication (on approche des 20 milliards au final pour l’EPR de Flamanville)<br /> _ l’absence de transparence totale de la part d’EDF sur les nombreux problèmes remontés par des employés toujours plus exploités par la sous-traitance<br /> _ Le déchet pour les générations futurs sur lequel on espère un très hypothétique recyclage faute d pouvoir les envoyer cramer dans le soleil…<br /> Une fois ces points relevés, les énergies alternatives intermittentes ne sont pas exonérées de reproches non plus…<br />
marc6310
Oui et il y a aussi plein d’autres chercheurs qui sont pas du tout d’accord avec ça. Et ensuite il y a les décisions politiques. Il ne s’agit plus que de choix et d’investissements, les rapports et scénarios de NégaWatt par exemple sont un bel exemple que le nucléaire on peut s’en passer, vivre mieux et créer de l’emploi (beaucoup d’emplois) si on accompagne correctement la transition.<br /> negawatt.org<br /> synthese-scenario-negawatt-2022.pdf<br /> 1086.54 KB<br /> Les (plus gros) candidats à la présidentielle 2022 qui sont en accords avec ces décisions éclairées sont pour rappel : Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot.
merotic
L’avantage avec le nucléaire, c’est que cette technologie est si complexe qu’elle nous oblige à étudier et à progresser dans sa maitrise.<br /> La gestion des déchets nucléaires, leur recyclage tout cela est de la science à faire et à découvrir qui servira l’humanité une fois maitrisée. (Les coûts risquent de chuter et les déchets de servir d’énergie)<br /> On se doit de continuer la recherche et donc le nucléaire.<br /> Beaucoup de nos technologies d’aujourd’hui sont le fait de très coûteuses et longues recherches d’il y a bien longtemps.<br /> Nous avons tellement progressé dans la science du nucléaire et la sécurité que nous sommes capables de prolonger la durée de centrales prévues pour 30 ans à 40 ans et maintenant aux USA pour 60 ans.<br /> En ce qui concerne la catastrophe Fukushima: C’est le système de pompes qui a été défaillant suite à un tsunami, pas les réacteurs comme en Ukraine en 1986.
lefranstalige
Cette publication est assez vide en fait. Avec le principe de la publication « Sobriété, Efficacité, Renouvelables » on dit en gros: « consommez moins, mieux et produisez avec du vert » On enfonce des portes ouvertes pour vendre une version 2.0 du communisme.<br /> C’est beau mais ça ne fonctionne que si tout le monde ou du moins une très grande partie de la population mondiale joue le jeu alors que chacun à un intérêt économique à ne pas le faire.
Bondamanmanw
« Les mecs sont chercheurs, ils ont bien évidemment pris en compte tout ces facteurs ! »<br /> Comme les chercheurs de Fukushima, Tchernobyl.<br /> C’est fou comment le terme chercheur peut donner le bon dieu sans confessions !
raymond_raymond
Si vous voulez causez écologie je vous invite à aller à la campagne rien qu’une semaine vous levez à 4h du matin nourrir les bêtes, bosser jusque dans la nuit pour les moissons, épandre du purin naturel, ces scientifiques là n’ont aucune conscience écologique ni aucune notion, ils sont juste à la solde d’une caste mondialiste qui a décidé qu’après la dictature sanitaire viendra la dictature écologique, le nucléaire est la moins pire des solutions dans une société hyper consommatrice d’énergie électrique, en Allemagne ils ont viré leurs centrales nucléaires pour mettre du charbon bien plus polluant, sans compter qu’ils achètent du courant en France.
max_971
Bon j’espère qu’on aura assez d’eau « fraîche » pour refroidir nos réacteurs.<br /> Si on trouvais un moyen d’utiliser l’énergie renouvelable pour capter le CO2 et le transformer en carbone, on diminuerait le taux de CO2 dans l’atmosphère de manière écologique.
meudla
Tout en produisant des déchets ultra dangereux à duré de vie quasiment illimité (toxicité chimique en plus de la radioactivité) : pas une solution, c’est un crédit sur les futures générations sans leur demander leurs avis…
zoup01
Et toujours les bonnes vieilles recettes d’ecolos des villes complètement déconnectés de la vie en campagne.<br /> À savoir, on remplace la voiture par la marche, le vélo et les transports en communs …rien qu’à lire ça, je laisse tomber.<br /> Aujourd’hui, les énergies subventionnées intermittentes ne sont pas suffisantes pour remplacer le nucléaire .<br /> C’est pas génial, mais c’est encore le moins pire que l’on sache faire.
justepourlefun
ce ne sont pas les chercheurs qui ont fait pêter Fukushima et Tchernobyl… et je crois plus volontiers les mecs qui ont inventé l’avion, l’ordinateur et le vaccin, que les forumers de clubic…
clockover
Hey bien Bravo Greenpeace pour avoir aussi bien instruit les gens sur le nuke.<br /> Le nuke qui est l’énergie la moins émettrice de CO2, qui produit le plus par m2, qui est pilotable, qui la moins meurtrière par Gigawat produit, etc…<br /> Les déchets oui sont un problème, en fait c’est le seul réellement mais il est localisé.<br /> Sauf qu’il existe des réacteurs nucléaires naturels avec lesquels les déchets produits n’ont jamais posé soucis. Donc on a l’expérience du stockage profond très longue durée…<br /> Mais oui oulalala Tricastin a un incident quelle catastrophe !<br /> Oui bon concrètement quel effet ? 0<br /> Par contre les dizaines de milliers de morts/an en Europe + le dérèglement climatique de la pollution atmo ? On en parle pas…<br /> Il y a quand même un manque de rationalité impressionnant.
Ccts
Il y’a des recherches avancées sur des minis réacteurs nucléaires dérivés de ceux des sous marins et portes avions. Cela permet de décentraliser et de faciliter la Maintenance et le remplacement. C’est une piste intéressante. Que sont les SMR, ces mini-centrales nucléaires qu’Emmanuel Macron veut développer d’ici à 2030 ?<br /> Mais je pense que vue l’augmentation des besoins énergétiques, même en mettant des éoliennes partout on y arrivera pas. J’aimerai aussi que les politiques facilitent la production chez les particuliers (solaire / thermique) mais il y’a de gros lobbies de sociétés d’énergies qui ne facilitent pas l’auto production …
marc6310
Parler écologie et parler «élevage» (au passage ce ne sont pas des «bêtes» mais des animaux, sensibles qui plus est, tout comme toi) est vraiment antinomique quand cela (l’aspect éthique, la souffrance de centaines de milliards d’individus chaque année dans le monde juste pour l’alimentation mise de côté) représente l’un des secteurs d’activité le plus destructeur de la nature et de la santé (engrais, pesticides, déforestation, imports de céréales d’Amérique et d’ailleurs, émission de CO2, émission de méthane, rejet de nitrates, pollution des cours d’eau et des nappes phréatiques, perte de biodiversité, bétonisation pour les fermes usines, inefficacité calorifique, cancers, surpoids, hypertension et j’en passe, et des meilleurs).<br /> L’Allemagne fait bien ce qu’elle veut, on parle pas là d’arrêter le nucléaire pour faire pire (comme le charbon) mais pour faire mieux. Et on parle pas de toujours plus s’enfoncer dans de l’hyperconsommation et l’extraction de toujours plus de ressources dans un monde à ressources finies, non on parle de vivre enfin dans les clous, et de vivre, tout simplement maintenant et dans un avenir. Car croire que l’on peut continuer comme ça c’est vraiment rien n’y comprendre à la nature et aux écosystèmes.<br /> Et sinon, la France elle fait quoi en ce moment avec ses 8 réacteurs à l’arrêt ? Oh, ben mince alors elle achète du courant à l’étranger pour combler les 20%+ de production en moins … On a même pas réussit à démanteler une seule centrale qu’on veut en remettre plus d’une dizaine en route. Faut vraiment être complétement fou, avoir perdu la raison pour s’engouffrer dans une voie qui sent autant la mort.
Enrac
On le sait depuis toujours que le nucléaire est l’énergie la plus efficace, donc la moins polluante à grande échelle …<br /> Il aura fallu la propagande « verte » pour faire croire l’inverse.<br /> Et non, le problème du non renouvellement et de maintenance des centrales ne vient pas du nucléaire lui-même, mais au contraire de ses ennemis.
phoenix206
Si EDF doit racheter de l’électricité c’est a cause de l’ARENH. Renseignez vous.
Lerian
C’est pas comme si on avait le choix …
raymond_raymond
Les bêtes est un terme utilisé chez les agriculteurs pour dire le bétail, tu les entendras jamais dire je vais nourrir les animaux, les animaux c’est un terme plus familier comme pour un animal de compagnie par exemple, bref tu dérives sur des sujets qui n’ont plus rien à voir avec le nucléaire, si tu veux manger que de l’herbe et du soja c’est ton problème, même si le nucléaire n’est pas exempt de tout reproche, à mes yeux ça reste la solution la meilleure et la moins polluante et très bien maitrisé en France.
k43l
Il faut comprendre que le nucléaire est une énergie de stabilité.<br /> Le tout nucléaire comme actuellement est une erreur, mais le tout enr l’est aussi.<br /> Il faut trouver un juste milieu le temps de trouver une solution viable pour remplacer le nucléaire. Batterie ? Fusion nucléaire ? Privation d’énergie ?<br /> Les meilleurs scénarios vont dans un mixte 75% renouvelables et 25 % nucléaire.
Zebion
Et ce n’est pas prêt de changer avec les voitures électriques et en Belgique ils poussent pour aller vers du chauffage électrique genre pompe à chaleur.
Kratof_Muller
Dommage que les réactions de fusion à basse énergie soient peu étudiées, les experiences de Pons Fleishman n’étant pas été reproductibles à 100%.
tfpsly
Bondamanmanw:<br /> « Les mecs sont chercheurs, ils ont bien évidemment pris en compte tout ces facteurs ! »<br /> Comme les chercheurs de Fukushima, Tchernobyl.<br /> justepourlefun:<br /> ce ne sont pas les chercheurs qui ont fait pêter Fukushima et Tchernobyl…<br /> +1. Les « chercheurs » en question qui ont conçu ce moteur chez General Electric ont averti Tepco que leurs installation n’étaient pas conformes, que leur mur anti-tsunami n’était pas assez haut et que les générateurs diesel devaient être installés en hauteur et pas dans les sous-sols. Les gestionnaires de Tepco ont dit « oui-oui on va corriger » mais n’ont rien fait. Eux sont responsables, pas les « chercheurs ».<br /> merotic:<br /> La gestion des déchets nucléaires, leur recyclage tout cela est de la science à faire et à découvrir qui servira l’humanité une fois maitrisée.<br /> Il y a grossièrement deux types de déchets nucléaires : ceux très radioactifs à durée de vie courte, et ceux peu radioactifs (donc peu dangereux) à durée de vie longue. Et l’on sait déjà comment gérer les déchets dangereux : un surgénérateur permet de les cramer dans une seconde réaction nucléaire, générant encore plus d’électricité et nous débarrassant des déchets dangereux.<br /> Sauf que ces couillons d’écolos de Verts ont bloqué et foutu à la poubelle cette technologie qui foutait mal leur idéologie anti-nucléaire.<br /> clockover:<br /> Le nuke … qui est pilotable<br /> Ça non : une centrale nucléaire est très peu pilotable. Le seul moyen d’en varier rapidement la production est un arrêt d’urgence (suivi de plusieurs jours pour la relancer). Mais en fonctionnement normal le temps de réaction d’une centrale nucléaire se compte plutôt en heures qu’en secondes.<br /> Pour du pilotable, on utilise les barrages et surtout le gaz (qui est de mémoire le seul système répondant à la seconde).<br /> Exemple sur les dernières 24h, le nucléaire a été à peu près constant entre 43,3 et 44,3 GW :<br />
MqcdupouletBasquez
Fukushima, pour m’être très bien renseigné sur le sujet au départ est du à une compétition entre France et Japon et pour rester compétitif, le Japon a falsifié des rapports de sureté et le tout institutionnalisé entre Tepco et le gouvernement japonais.<br /> C’est simple, quand un incident se produit, toutes les centrales du monde sont au courant et le protocole de réajustement pour que l’incident ne se reproduise plus s’impose à tous…<br /> sauf au Japon qui a des installations d’un autre age et une sureté absolument défaillante en tout point.<br /> On a pas ce problème avec le nucléaire en France car il y’a des contrôles beaucoup plus stricts mais en revanche, On a le même problème avec les ponts. Ils sont assez defaillants et c’est connu.<br /> Nul n’est parfait.<br /> Fukushima en soit n’est pas vrai problème pour les autres centrales, c’était une évidence que ça ne pouvait que mal tourner.<br /> Mais le Nucléaire est indispensable en soit. Les voitures électriques sont l’avenir désormais et très rapidement, d’ici 20 ans maxi, tout véhicule neuf sera électrique.<br /> Audi et je crois les autres aussi ont des communications affirmant que d’ici 5-10 ans, toutes leurs usines seront à carbone nul. Je viens de lire, leur programme: 2033 fin des moteurs à combustion interne.<br /> il est donc indispensable et c’est en cours de construire des giga factory, des bornes de recharges etc etc etc…<br /> Le nucléaire est donc absolument indispensable.<br /> Et les centrales dites « vieillissantes » sont parfaitement sures à ce jour et s’apprètent à être prolongées.<br /> Quand à l’EPR de Flamanville, c’est absolument normal et logique aussi les déboires et surcouts.<br /> Au delà de la perte de compétences que l’on doit aux écolos et à cette idéologie anti nucléaire, chaque étape est décortiqué et servira de modèle pour tous les autres EPR dans le monde pour ne plus avoir ces problèmes.<br /> Moi, je trouve donc très bien
vVD
Le biais cognitif est souvent d’associer nucléaire et uranium.<br /> Dans les années 50, il y avait deux objectifs la production de Plutonium pour les militaires et la production d’électricité pour les civils. Le Plutonium est un produit de l’uranium donc il y a des usines à Plutonium.<br /> Les scientifiques avait bien vu que les déchets et la prolifération de la bombe nucléaire était un soucis.<br /> Pour le civil, ils ont fait le réacteur à Oum, non proliferant, ils ont utilisé les neutron rapide pour éliminer les déchets a vie longue de la filière militaires, ils ont utilisé les sels de fluor très stables pour emprisonner la réaction nucléaire. Le système est stable ne permet pas l’emballement et totalement a sécurité passive. Ça fonctionne a pression atmosphérique !<br /> 100 fois moins de déchets que l’uranium et d’une durée de vie de 300 ans en ayant brûlé les déchets de l’uranium.<br /> Les décideurs politiques se sont enfermés dans les décisions des précédents.<br /> Le démonstrateur a fonctionné 4 ans à Oak ridge sans aucun problème.<br /> Le Thorium est abondant, c’est souvent un déchet du raffinage des terres rares. Sur étagère, en France, il y a du thorium pour 300 a 400 ans.<br /> Le nucléaire vert existe…
Vankovic
Si les technocrates et autres lobbyistes n’avaient pas tout fait pour occulter le désastre écologique, on n’en serait pas là aujourd’hui. On a attendu bien trop longtemps pour accepter l’évidence.<br /> Aujourd’hui il n’y a plus aucune solution pérenne.<br /> Au point où on en est, relançons le nucléaire, et tant pis pour ceux qui nous suivent.<br /> A 10 milliards consommant du tout électrique comme nous, occidentaux égoïstes le faisons aujourd’hui, l’avenir est bien sombre.<br /> Et ce n’est qu’une petite part du problème : plastiques, hydrocarbures, déforestation, monocultures, extinction de masse…<br /> Croire que le nucléaire à fission va « régler » tout ça, c’est un leurre.<br /> Mais avec un peu de chance, les réacteurs à fusion vont peut-être pouvoir fonctionner…<br /> L’avenir est à la dénatalité, au partage, à l’économie, au bien être social (le mal être est AUSSI une cause de surconsommation compensatrice). On n’en prend pas le chemin.<br /> Mais évidemment certains vont me taxer de communiste, sans savoir de quoi ils parlent…
philumax
On en revient toujours là : le nucléaire, est, à l’heure actuelle des connaissances, la manière la plus compacte (donc, qui prend le moins de place) de produire le plus d’énergie.<br /> J’ai lu au-dessus, mais je sais plus qui (pardon !), qu’avec le temps passé à se servir du nucléaire, nos connaissances sur son fonctionnement, mais aussi, sur ses défauts, ont augmenté. Par conséquent, il va se bonifier.<br /> Ça va prendre du temps, c’est sûr, comptez sur la finance et les verts, pour mettre des bâtons dans les roues. Sans ces deux là, ça pourrait aller, nettement plus vite !
Thamien
merotic:<br /> En ce qui concerne la catastrophe Fukushima: C’est le système de pompes qui a été défaillant suite à un tsunami, pas les réacteurs comme en Ukraine en 1986.<br /> Enfin à Fukushima le problème n’est pas vraiment un problème de pompe à la base…<br /> Quand la piscine de stockage qui contient plusieurs cœurs de réacteur fuit et que de l’hydrogène s’en dégage et s’accumule sous le bardage tôle, il devient tout de suite plus compliqué d’intervenir…sur quoique ce soit…
MattS32
tfpsly:<br /> Il y a grossièrement deux types de déchets nucléaires : ceux très radioactifs à durée de vie courte, et ceux peu radioactifs (donc peu dangereux) à durée de vie longue. Et l’on sait déjà comment gérer les déchets dangereux : un surgénérateur permet de les cramer dans une seconde réaction nucléaire, générant encore plus d’électricité et nous débarrassant des déchets dangereux.<br /> +1. Et j’ajouterai autre chose : à moins de réduire drastiquement notre consommation d’énergie (et ça, ça n’arrivera pas, pas grand monde n’est prêt à faire les efforts pour…), le choix, c’est soit des déchets nucléaires, soit encore plus de réchauffement climatique. Et on se rend alors compte que pour les générations futures, les déchets nucléaires sont un fardeau beaucoup moins lourd…<br /> tfpsly:<br /> Pour du pilotable, on utilise les barrages et surtout le gaz (qui est de mémoire le seul système répondant à la seconde).<br /> Le plus rapide, c’est bien l’hydraulique. C’est pour ça qu’en France le « tout » nucléaire a été accompagné de la construction de centrales hydrauliques supplémentaires.<br /> La plupart des centrales hydrauliques peuvent passer de l’arrêt complet à 100% de leur capacité en moins de 15 minutes. L’un des exemples extrêmes en France, c’est c’est la STEP de Grand’Maison, qui peut varier de -1200MW à +1800MW (ou inversement) en 13 minutes et de 0 à 1800 MW en 3 minutes.<br /> Les turbines à gaz sont par contre les plus réactives parmi les centrales thermiques, surtout une fois qu’elle sont lancées (elles peuvent varier quasiment de 0 à 100% en 5 minutes quand elles sont « chaudes », mais pour un démarrage à froid il faut plusieurs dizaines de minutes pour atteindre les 100%). Mais les turbines à gaz sont l’ancienne génération de centrales à gaz, aujourd’hui on fait plutôt des centrales cycle combiné (une turbine à gaz + une turbine à vapeur, ce qui permet d’obtenir des rendements beaucoup plus élevés, supérieurs à 60% pour les meilleurs, contre 30-40% pour une turbine simple), qui sont 2-3 fois moins réactives que les turbines.<br /> MqcdupouletBasquez:<br /> Quand à l’EPR de Flamanville, c’est absolument normal et logique aussi les déboires et surcouts.<br /> Au delà de la perte de compétences que l’on doit aux écolos et à cette idéologie anti nucléaire, chaque étape est décortiqué et servira de modèle pour tous les autres EPR dans le monde pour ne plus avoir ces problèmes.<br /> Moi, je trouve donc très bien<br /> Exact. Et c’est pour ça qu’il serait fort dommage de ne pas en construire d’autres : ces déboires et ces surcoûts sont des investissements, qui n’ont du sens que si on les amorti par la suite sur d’autres réacteurs.
Thamien
Tu dis vraiment de la merde…<br /> Depuis 6 mois nous importons bien plus d’électricité d’Allemagne que nous ne leur en exportons…<br /> Eco2mix – Echange commerciaux d’électricité aux frontières | RTE (rte-france.com)<br /> D’où, les allemands ont ils augmentaient leur production d’électricité produite à partir de charbon/lignite?<br /> Électricité en Allemagne — Wikipédia (wikipedia.org)
MattS32
Thamien:<br /> Enfin à Fukushima le problème n’est pas vraiment un problème de pompe à la base…<br /> Fondamentalement, si, c’est bien un problème de pompes : c’est la panne des pompes (enfin plus précisément, des groupes électrogènes censés alimenter les pompes en cas de découplage de la centrale) qui a fait monter la température dans les piscines et induit le dégagement d’hydrogène.<br /> Les pompes sont vraiment un élément essentiel dans les centrales nucléaires, elles doivent pouvoir fonctionner quoiqu’il arrive (en France, on a tiré des lignes électriques dédiées à ça, parfois sur plusieurs centaines de kilomètre, pour que même en cas de chute totale du réseau électrique français, les pompes des centrales nucléaires puissent encore être alimentées, via les groupes auxiliaires de certaines centrales hydrauliques, groupes qui sont capables de fonctionner sans être couplés au réseau).
Thamien
Oui!<br /> Le problème de la sureté nucléaire repose en grande partie sur ces piscines de stockage.<br /> Contenant plusieurs cœurs de réacteurs, si leur refroidissement n’est plus assuré, on part vers le dénoyage des combustibles, et là…<br /> L’enceinte béton de l’EPR recouvrant aussi la piscine est là pour renforcer leur sécurité, mais à quel coût?
Azasel
Malheureusement il n’y a l’heure actuel aucune autre solution que le nucléaire si on veut reduire les émissions de C02. Fermer Fessenheim était une décision politique abérante !<br /> Mais en attendant de trouver mieux il faut aussi travailler sur la réduction de la consommation, ou du moment essayé de contenir l’augmentation des besoins. Il va falloir trouver le bon dosage entre le renouvelable et le recours minimum nécessaire au nucléaire.<br /> Quand au déchets quel volume cela représente t-il ? L’ensemble des déchet nucléaire francais c’est environ 1 700 000m3, cela fait en gros un cube de 120m de coté
stratos
« Ok pays pauvre le nucléaire est meilleur » sauf que l’entretien et la sécurité coute très cher et demande des compétences et pas mal de pays pauvre malheureusement géographiquement ne sont pas tops pour implanter ça, manque d’eau, climat difficile comme les ouragans ou d’immense pluie etc…<br /> bizarre un des plus gros donateur est :<br /> The Stanton Foundation<br /> Nuclear Policy Program<br /> la liste<br /> https://ceipfiles.s3.amazonaws.com/pdf/2020_Annual+Report_final.pdf#page=27
clockover
Azasel:<br /> L’ensemble des déchet nucléaire francais c’est environ 1 700 000m3,<br /> Seulement en France dans les déchets nucléaire, on compte tout ce qui compose une centrale pas uniquement ce qui est effectivement radioactif…
Arcetnathon
Mais est ce que tu sais de quoi tu parles ?<br /> Deja dire : « l’avenir est à … » on sait deja que tu ne sais pas de quoi tu parles. Tu es sans doute abreuvé d’infos bidons, tronqués et partisanes.<br /> La verite c’est que personne ne sait ou il faut aller. Par contre on y va et les déclarations péremptoire du type « il faut », ca n’est qu’un scénarios parmi les milliers possibles.<br /> Tu ne sais pas ou on en est, tu ne sais pas si la dénatalité changera quelque chose, tu sais encore moins si se retirer du nucléaire ne va pas polluer encore plus (parce que la<br /> réalite c’est qu’il n’y a pas d’alternative au vu de nos besoins de consommation).<br /> Soit tu fais confiance à la science, soit tu fais confiance à des idéologues / politiques.<br /> Perso je préfere faire confiance à des mecs qui ont passer leur vie à bosser sur le sujet qu’a des mecs qui souhaitent juste gagner les prochaines élections. Et la science dit clairement que la France fait le bon choix avec un bon mix energétique. Et bizarrement les US et la Chine nous suivent exactement dans le meme mix…
tfpsly
vVD:<br /> …<br /> 100 fois moins de déchets que l’uranium et d’une durée de vie de 300 ans en ayant brûlé les déchets de l’uranium.<br /> Les décideurs politiques se sont enfermés dans les décisions des précédents.<br /> Le démonstrateur a fonctionné 4 ans à Oak ridge sans aucun problème.<br /> …<br /> Oui le thorium est prometteur - et d’ailleurs plusieurs pays s’y lancent - Chine, Inde… ainsi que quelques boites privées comme Flibe Energy de Kirk Sorensen aux USA - pas mal de vidéos YT sur le thorium montrent ses présentations.<br /> La principale inconnue étant la corosion, on n’a jamais fait fonctionné un réacteur de taille industrielle pendant une longue période (décénie et +).
baal-fr
La question nucléaire est essentiellement politique. Technologiquement c’est factuellement le plus efficace, il n’y a pas tortiller. Mais :<br /> C’est une technologie en partie poussée par les politiques obnubilées par la croissance. Ca ne résoudrait donc qu’une petite partie du réchauffement climatique.<br /> L’uranium (comme d’autres matières premières) sont volées (en partie) dans des pays pauvres/anciennes colonies où les locaux sont exploités.<br /> S’il existe des façons efficaces de traiter des déchets, rien ne dit qu’un gouvernement toujours plus libéral (ou les entreprises désignées pour) ne voudra pas faire tôt ou tard des économies de bout de ficelles. Si c’est déjà le cas dans des domaines aussi essentielles que l’éducation et la santé, je ne vois pas pourquoi ils se priveraient sur le nucléaire ?<br />
Thamien
tfpsly:<br /> La principale inconnue étant la corosion, on n’a jamais fait fonctionné un réacteur de taille industrielle pendant une longue période (décénie et +).<br /> Oui et pour résister à la corrosion il faudra piocher dans les superalliages.<br /> Inconel, Hastelloy… (marques déposées )<br /> Le problème c’est que l’on n’a pas trop ça au porte feuille de la Start-up Nation. Arcelor n’est plus…No comment pour Alstom…<br /> Quand je vois nos politiques défendre le savoir-faire français dans le domaine du nucléaire, je m’interroge quelque peu.<br /> En même temps (comme dirait l’autre), on ne parle pas beaucoup du financement de la recherche fondamentale en France, en ce moment…
Maspriborintorg
Les centrales thermiques, qu’elles soient au charbon, au gaz ou nucléaire ont en commun l’utilisation de tour de refroidissement basées sur l’évaporation. Or la vapeur d’eau est un « gaz » à effet de serre plus puissant que le CO2. Et les centrales qui n’ont pas de tour de refroidissement réchauffent les fleuves ou rivières avec des échangeur de chaleur. Comme le rendement si il n’y a pas co-génération en distribuant aussi la chaleur pour le chauffage en plus de l’électricité n’est que de 30 % (cycle de Carnot).<br /> De plus, les pays miniers comme le Niger utilisent des centrales thermiques au charbon pour le raffinage du minerais d’uranium et les camions géants qui acheminent le minerais depuis la mine à l’usine de traitement fonctionnent avec un diesel non dé-soufré. Donc, considérer le nucléaire comme une énergie verte est une escroquerie!
pat6303
Et dire que seul l’énergie dite verte peut suffire dans un délais bref est une plus grosse escroquerie. Comme le chauffage au bois généralisé est une belle connerie…<br /> Par contre cela ne choque personne une démographie ahurissante dans des pays ou le risque de submersion est important, le manque de nourriture évidant, pas de stabilité politique etc…
Vankovic
Parce que toi tu sais de quoi tu parles finalement… Donc on sait également directement à qui on a affaire alors, non ?<br /> On peut encore avoir un avis et l’exprimer sans te demander ta permission ?<br /> Ce que je sais c’est que si on ne change pas de voie, on va droit dans le mur.<br /> Et jusqu’à aujourd’hui la science n’a pas répondu à grand chose.<br /> Elle peut amener des réponses, mais c’est l’usage qu’on en fait qui est problématique.<br /> Là, ce constat à la con, pas besoin d’être un « scientifique » pour le poser.<br /> Alors garde tes préjugés et tes remontrances pour toi bonhomme.
EnLighter
Ben oui en fait car les centrales françaises ne peuvent pas avoir les mêmes accidents que Tchernobyl et Fukushima puisque le fonctionnement n’est pas du tout le même en fait …<br /> Je vois plein de personnes tomber dans le piège de la comparaison sans se renseigner. Pour la plupart des gens, toutes les centrales nucléaires sont les mêmes alors que non.
EnLighter
Je ne comprends pas qu’il y ait débat autour de quelque chose d’aussi évident que les avantages du Nucléaire. Plus je me renseigne sur cette méthode de production d’énergie, plus cela parait évident que c’est la meilleure solution en attendant la fusion.<br /> Dans cette vidéo, il y a déjà pas mal d’informations pour stopper les plus grandes confusions et les plus grandes craintes.
MattS32
EnLighter:<br /> Ben oui en fait car les centrales françaises ne peuvent pas avoir les mêmes accidents que Tchernobyl et Fukushima puisque le fonctionnement n’est pas du tout le même en fait …<br /> Techniquement, l’accident de Tchernobyl est effectivement impossible en France (conception différente des barres de contrôles, qui sont à l’origine de l’emballement thermique à Tchernobyl).<br /> Pour Fukushima, je serai beaucoup moins affirmatif : l’accident n’est pas directement lié à la façon dont le réacteur est conçu. C’est un problème de fusion du cœur sur à une absence de refroidissement sur des réacteurs arrêtés (après l’arrêt, il faut maintenir le refroidissement pendant plusieurs jours). C’est un problème qui peut aussi arriver avec les réacteurs français si le refroidissement n’est pas assuré, même si le refroidissement et les systèmes de secours ne sont pas conçus de la même façon (à ce propos, on a actuellement en France des problèmes d’incendie sur les nouveaux groupes électrogène de secours équipant les centrales suite à Fukushima…).<br /> On a d’ailleurs déjà eu un début de fusion de cœur en France suite à une défaillance du refroidissement (Saint-Laurent en 1980), certes sur un réacteur d’ancienne génération, mais techniquement ça peut arriver aussi sur les réacteurs actuels.<br /> Et même sur l’EPR, le risque de fusion du cœur n’est pas totalement exclu, raison pour laquelle cette génération est équipée d’un nouveau dispositif de sécurité, destiné à éviter que le cœur fondu ne contamine l’environnement s’il perce la cuve du réacteur… Mais ce système nécessite lui aussi un refroidissement actif (en gros, c’est une large dalle sur laquelle le corium va s’étaler, et il faut faire circuler de l’eau dans cette dalle pour qu’elle ne fonde pas elle même et refroidisse progressivement le corium, qui peut dégager plusieurs dizaines de MW), donc dans le scénario du pire (défaillance des groupes diesel de secours et coupure de la ligne d’alimentation auxiliaire), il ne fera que retarder l’échéance (ce qui est déjà bien, puisque ça peut justement laisser le temps de rétablir une alimentation auxiliaire).
clockover
" On a même pas réussit à démanteler une seule centrale"<br /> Alerte mensonge.<br /> Bien sûr qu’on sait et qu’on a déjà démanteler des centrales…
Fed
Bonjour a tous, la solution est dune évidence enfantine, c’est le Soleil, mais en attendant d y arriver vraiment, toutes ses bombes nucléaires qui ne servent a rien pourraient être une bonne source d’énergie par une centrale a explosion controlée, les bombes sont (explosées) de façons contrôlée et l’énergie recueillis est immense capable de répondre aux besoins énergétiques de toute la planète, au lieu de détruire une forêt millénaire pour des sois disant bio carburant au rendement limité.
MattS32
Fed:<br /> une centrale a explosion controlée, les bombes sont (explosées) de façons contrôlée et l’énergie recueillis est immense<br /> L’« explosion contrôlée », c’est justement exactement ce que fait une centrale nucléaire… On utilise des matériaux pour absorber une partie des neutrons libérés par la fission nucléaire pour éviter que la réaction en chaîne devienne exponentielle (sans cette absorption, chaque fission absorbe un neutron et en libère en moyenne de l’ordre de 2.5, donc on a une croissance très rapide de la vitesse de fission) et incontrôlée.
tfpsly
Exact. Si on veut réutiliser l’U235 des armes mises au rebue, il suffit de rajouter de l’U238 (l’uranium militaire étant plus concentré en 235 que celui utilisé dans le civil) et de le mettre dans les crayons pour réacteurs.
Drifter35
Absurde ! Le nucléaire n’aura jamais aucune influence sérieuse sur le climat pour la simple et bonne raison qu’aujourd’hui seule une poignée de pays possède à !a fois les moyens financiers ET la volonté politique d’investir dans le nucléaire.
smover
C’est une approche mensongère et irresponsable, comme toutes les campagnes anti nucléaires des soit-disant écolos comme Greenpeace depuis des décennies qui jouent sur les peur irrationnelles mais certainement pas sur les faits et les chiffres.<br /> Je vous laisse lire Le Monde sans fin de Jancovici et on en reparle <br /> Il y a deux problèmes principaux<br /> :<br /> Les énergies intermittentes en France doivent nécessairement être complétées par autre chose… capable de couvrir 100% des besoins lorsqu’elles ne fonctionnent pas. Et là soit on part sur des énergies fossiles (polluantes donc à éviter impérativement) soit du nucléaire.<br /> Or si on a du nucléaire capable de gérer 100% des besoins, quel intérêt de polluer plus pour mettre des éoliennes (ultra polluantes à fabriquer) et du solaire en complément ? Tant qu’on a une fourniture d’uranium assurée il n’y a pas de soucis. Tout le reste est du supplémentaire et non du complémentaire, et donc pollue. On ferait mieux de mettre le paquet sur la fusion nucléaire !!<br /> Tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut réduire ses consommations et il y a pleins de moyens de le faire.<br /> Mais qui le fait ?<br /> Je ne prends plus l’avion, je mange peu de viande et j’ai un véhicule électrique, je m’habille quasiment exclusivement français (1083, Atelier Tuffery, le t-shirt propre), j’achète moins et mes panneaux solaires seront bientôt là. Je fais des efforts qui me coûtent beaucoup. Mais tout le monde ne veut pas le faire et beaucoup ne peuvent pas le faire.<br /> Comment obliger le changement sans sombrer en dictature ?<br /> Mélenchon rêve de mettre en place un régime autoritaire « pour le bien de tous » (cf. la catastrophe du Vénézuela qui est un de ses modèles) sauf qu’on sait tous en regardant l’histoire qu’ils ne conduisent qu’à des désastres voire à la guerre (cf. Poutine). Il rêve d’un grand soir et est prêt à n’importe quoi pour l’obtenir et se faire élire, l’écologie dans son cas n’est qu’un prétexte extrêmement bien marquetté. Malheureusement en France on a oublié ce qu’est l’extrême gauche et qu’elle a bien plus tué que les nazis (en Russie, en Chine, les Khmers rouges etc.), extrêmes droite ou gauche même dangers !!!<br /> La vraie question est : comment co-construire un avenir en commun sans renier notre culture et fédérer l’ensemble des français ?
technofil
Voir les cours de jancovici à l’école ds mines, tout ça est chiffré, comparé, analysé et avec des résultats surprenants.<br /> Le cout du KWH produit par le nucléaire est de loin le moins cher en intégrant toutes les composantes, yc démantèlement…<br /> Concernant les déchets et la propagande de la peur par les détracteurs du nucléaire par pure ideologie (tout comme ils ont fait fermé feisseheim dite ancienne alors qu’elle avait été refaite quasiment à neuf suite aux visites de l’ansn), les arguments sont clairs : la radioactivité qui nous est nocive aura rejoint la valeur de la radioactivité naturelle de la surface dans quelques siècles. Risques au niveau enfouissement ? on avait sous les pieds depuis des millénaires des milliers de milliards de tonnes de gaz et de pétrole sous trés haute pression et jamais ça n’est remonté.<br /> Donc si on choisit les bons endroits stables et argileux, le risque est négligeable.<br /> Ensuite il y a la 4eme génération de réacteurs qui utilisent les déchets et n’en produisent que très peu. En revanche, si on peut espérer utiliser un jour la fusion, c’est sans doute pas avant 50 ans.<br /> Le nucléaire est la solution qui permet de très fortes productions d’énergie et la moins carbonée (quasi zéro carbone une fois la centrale construite, contrairement à toutes les autres sources).<br /> Il faut en parallèle travailler sur toutes les autres solutions d’énergie renouvelables et les faire croitre si elles sont elles sont peu carbonées.<br /> Une fois de plus je recommande ces cours qui chassent beaucoup d’idées reçues et aussi de propagande idéologique infondée, mais là on est plus dans la rationalité, donc difficile d’avancer…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

L'astronaute français Jean-Jacques Favier est décédé, qui était-il ?
Le premier PC portable gamer avec carte graphique évolutive est là ! C'est un 16 pouces, c'est un Framework
Vente Flash de Printemps Amazon : c'est le moment de devenir membre Prime !
L'USB-C d'ici l'été pour l'AirPods Pro 2 ?
Protéger sa vie privée en ligne sans se ruiner, c'est possible avec ces 3 VPN à petit prix
Exit le metaverse, place à l’IA chez Meta
Microsoft + Activision Blizzard : plus qu'un dernier boss avant validation du rachat ?
Xbox, Nintendo Switch, Logitech : 7 offres gaming à saisir chez Fnac !
Découvrez Resident Evil 4 Remake sur Xbox Series S avec cette nouvelle offre !
Haut de page