Électricité : pendant que RTE alerte sur des tensions en octobre, l'UE demande de moins consommer

14 septembre 2022 à 18h05
65
pixabay électricité.jpg © Pixabay
© Pixabay

La France pourrait connaître de fortes tensions sur son réseau électrique dès le mois d'octobre, pouvant s'étendre pour les six prochains mois, selon RTE. L'Union européenne veut de son côté sensibiliser la population, pour une réduction des factures.

Communication croisée ce mercredi entre le gestionnaire du Réseau de Transport d'Électricité français (RTE), qui fait part d'un « risque accru » sur le réseau hexagonal dès le mois prochain, et la Commission européenne qui appelle, entre autres propositions, les citoyens à réduire leur consommation. L'automne promet d'être long et coûteux, mais l'objectif est commun : éviter à tout prix les coupures.

Une alerte de consommation lancée, avant une forte hausse des tarifs en 2023

La situation n'est pas catastrophique, mais elle est suffisamment inquiétante pour que l'alerte générale si chère au commissaire Gilbert soit prononcée. Dans le cadre de la présentation de son étude prévisionnelle pour l'hiver à venir, RTE explique que la période de vigilance commence « exceptionnellement » dès l'automne, et qu'elle s'étendra sur plusieurs mois. Une nouvelle qui n'est pas des plus réjouissantes, surtout le jour où Élisabeth Borne vient d'annoncer une hausse des tarifs de l'électricité qui pourrait aller jusqu'à 15 % en 2023 !

RTE ajoute que le risque de coupure n'est pas à exclure, mais qu'il peut être évité par une baisse de consommation que le gestionnaire estime entre 1 et 5 % dans son scénario doux, et de… 15 % dans le scénario le plus extrême. Le chauffage, l'éclairage et la cuisson constituent des moyens accessibles de contrôler sa consommation.

En ce qui concerne le moment où nous devrons toutes et tous lever le pied cet automne et cet hiver, RTE nous dit que « la très grande majorité des situations à risque se situeraient le matin entre 8h et 13h et le soir entre 18h et 20h. Elles ne concerneraient pas des journées entières ni les week-ends ». Rien que ça.

Malgré ce discours aussi sensibilisateur qu'alarmiste, RTE affirme que « la France ne court pas un risque de black-out, c'est-à-dire de perte de contrôle totale du système électrique ».

Bruxelles veut obliger les États membres à réduire la consommation d'électricité pendant les heures de pointe

La Commission européenne veut, elle, pousser les marchés européens de l'énergie à réagir, pour atténuer les hausses spectaculaires des prix, dues en grande partie à une dissonance entre la demande et l'offre, dans un contexte où la Russie instrumentalise ses ressources énergétiques.

Bruxelles souhaite en premier lieu une baisse de la demande et propose de faire peser, sur les États membres, l'obligation de réduire la consommation d'électricité d'au moins 5 % pendant certaines heures de pointe de prix. Chaque État devra ensuite déterminer les tranches horaires les plus élevées pour les ménages. « La Commission propose également que les États membres se donnent pour objectif de réduire la demande globale d'électricité d'au moins 10 % jusqu'au 31 mars 2023 », ajoute l'autorité européenne.

Autre mesure proposée par la Commission : le plafonnement temporaire des recettes pour les producteurs d'électricité dits « inframarginaux », qui rassemblent ceux qui produisent des énergies renouvelables ou ceux qui ont recours au nucléaire et au lignite, avec un prix de l'électricité inférieur au niveau de prix fixé par les producteurs dits « marginaux », qui sont plus chers. Bruxelles propose de fixer le plafond des recettes inframarginales à 180 euros/MWh. Les recettes supérieures au plafond seront alors perçues par les gouvernements directement, qui devront les utiliser pour aider les consommateurs à diminuer leurs factures.

Sources : Commission européenne, RTE

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
65
32
zoup01
Si ça bloque dès le mois d’octobre ( peu de chauffage, quasi plus de climatisation) il y a des inquiétudes à avoir pour l’hiver .
Philou54
Il a été évoqué de possibles coupures des opérateurs téléphoniques. Ceux qui ont imaginé cette mesure n’ont visiblement pas pensé que les services d’urgence seront injoignables.
phil995511
Il faut que EDF cesse de revendre son électricité à pertes à des groupes financiers spécialisés dans al spéculation qui nous la revendent ensuite à prix d’or… ça aidera déjà a contenir les prix !!
OPR
Quand il se passe absolument rien pendant 10 ans, que les pires décisions sont prises en matière de production d’Energie et bien on se retrouve devant le fait accompli. Les gens votent et c’est mérité.
Philou54
N’oublions tout de même pas que Poutine est à l’origine de ce gros bouleversement mondial !!!
tux.le.vrai
Tout à fait d’accord Puech,<br /> Même si la guerre en ukraine, n’a pas arrangé les choses, nous pourrions justement être « rois du pétrole » avec notre parc nucléaire.<br /> Mais le nucléaire, il ne fallait pas en parler, et lever le pied, sans rien prévoir à la place.<br /> On a donc vécu des années, sur une décision Visionnaire de 60 ans du général de Gaulle, sans penser à la suite.<br /> On a juste décidé de fermer Fessenheim, pour que M. François Hollande, récupère les 4% de voix des verts. Fessenheim, où, contrairement à ce qui a été dit encore tout récemment, EDF avait investit des centaines de millions d’euros pour remettre la centrale à niveau (en refaisant le radier béton), juste avant de la fermer.<br /> Diriger, c’est prévoir, mais l’horizon, n’est plus que la date des prochaines élections.<br /> C’est un peu court.<br /> Oui, nous avons voté, écouté les propositions les plus démagogiques.<br /> Maintenant, nous allons payer (enfin si les compteurs tournent … )
tux.le.vrai
pas vraiment car les centrales arrêtées pour maintenance vont redémarrer progressivement d’aujourd’hui jusqu’au plus froid de l’hiver.
lomaz
C’est pas Poutine qui a fait fermer Fessenheim et ses 1800MWh pleinement opérationnels. C’est pas Poutine qui a demander de fermer d’ici à 2035 des réacteurs 900 et n’a pas fait investir sur la construction d’autres réacteurs. C’est encore moins Poutine qui a fait retarder la maintenance des centrales et provoquer la déstabilisation qu’on voit aujourd’hui en provoquant le confinement total de la population…
tux.le.vrai
On comprend que l’ouverture des marchés de l’énergie, (qui devait faire baisser les prix) était une erreur.<br /> (un marché a du mal fonctionner avec un produit qui ne se stocke pas, et il a fallu en mettre des pansements (marché de capacité, arenh, arenh complémentaire …))<br /> Avant, on avait l’élec parmi la moins chère d’europe et du monde, une très bonne qualité de service, le personnel était pas malheureux, et en plus l’état (donc nous) tapait largement dans les caisses.<br /> Aujourd’hui, EDF, qui nous appartient perd de l’argent, les prix montent fortement (x4 pour les entreprises), le personnel est sous presssion, le service se dégrade, et l’état doit renflouer.<br /> que c’est il passé : EDF, considéré fournisseur dominant ne pouvait pas bouger d’un cil, devait laisser les concurrents lui tailler des croupières,<br /> doit fournir de l’élec à prix réduit aux concurrents (ARENH) pour le concurrencer.<br /> En contrepartie, les concurrents devait investir dans des moyens de productions ce qui n’a pas été fait. Les concurrents ont dévoyé ce système Arenh pour gagner encore plus (des enquêtes sont en cours)<br /> EDF a été dirigé par nos gouvernements successifs sans vision à long terme.<br /> Dommage, nous avions l’électricien le plus performant du monde.<br /> Et moi, je reste fidèle au fournisseur historique, pour ne pas contribuer à cette gabgie. (EDF m’appartient, et un boulanger achète pas son pain ailleurs non ? )
OPR
C’est un plaisir de vous lire. J’étais opérateur à Fessenheim ( pilotage du réacteur en salle des commandes ) et effectivement, la centrale avait entamé les chantiers pour les VD4 ( visite décennale) et tout a été stoppé pour les raisons que vous avez cité. Je suis totalement écœuré quand macron évoque le fait que la centrale n’avait pas fait de maintenance. Pour avoir muté sur un autre site, je vous garantie que le niveau de sureté à Fessenheim était excellent. Les courriers de l’ASN le confirmeront. Et j’en passe la fin du projet Astrid, vente d’Alsthom, sortir du nucléaire, l’arenth qui est en train de couler EDF… etc … Je suis frustré et j’espère que les prix vont encore explosé. Certaines personnes ne comprennent que lorsque ils se brulent la main ou ont la tête dans la m***e.<br /> Ne comptez pas trop sur la remise en service des 30 réacteurs à l’arrêt avant 2023
zoup01
Oui, mais ce n’est aujourd’hui qu’une promesse de politicien
adarion29
On notera que l’UE n’a toujours pas parler de stratégie moyen long terme visant à augmenter et stabiliser les approvisionnement durable en énergie, renouvellable ou autre. Avec une vision aussi court termiste attendez vous à devoir maintenir votre baisse de conso, bruxelle dira que c’est pour la planête afin de ne pas évoquer son immense passivité, et certain voudrais plus de cette horreur… et puis quoi encore?
Palou
phil995511:<br /> Il faut que EDF cesse de revendre son électricité à pertes à des groupes financiers spécialisés dans al spéculation qui nous la revendent ensuite à prix d’or…<br /> Ils ne peuvent pas, c’est une obligation de l’Europe de Bruxelles
djibexx
Pas une pub pratique sur: changez tout pour des LEDs, cuisinez à l’induction, mettez des couvercles en cuisinant. Ca coûte rien et ça divise ces postes de dépense par 8
MattS32
Les LED, c’était fortement promu il y a quelques années, avec même 5 ampoules offertes pour les ménages les plus modestes. On peut supposer que ceux qui n’y sont toujours pas passés ne seront pas forcément sensibles à une nouvelle campagne.<br /> La cuisine à l’induction, c’est bien joli, mais c’est un peu tard pour faire migrer ceux qui ne sont pas encore équipés. Surtout qu’on est toujours dans un contexte de tension sur les approvisionnement de pas mal de produits.<br /> Les couvercles, c’est clair qu’il y a du gain à faire. Après, dans l’absolu, pas sûr que ça soit significatif par rapport au coût d’une campagne publicitaire… Sans compter tous ceux qui râleront parce que « on dépense des millions pour nous rappeler une évidence »… Cf le bad buzz qu’avait fait EDF il y a quelques années avec #MetsTonPull…<br /> C’est triste à dire, mais finalement la hausse de la facture est sans doute le moyen le plus efficace pour que les gens se bougent et fassent réellement des efforts de réduction de leur consommation…
AfricanJoker
Le problème numéro un étant la production d’électricité à partir de centrales au gaz.<br /> Il faudrait scinder le budget utilisé par les sociétés privées (et sociétés d’État) produisant de l’électricité à partir du gaz, de toutes les autres productions (Hydroélectrique, nucléaire, éolienne, géothermique,…)<br /> On y verrait tout simplement plus clair.<br /> C’est celui-ci qui est grossièrement responsable de la volatilité des marchés du prix de l’électricité.<br /> Il est préférable de la produire de toute les manières, en évitant au maximum celle des centrales au gaz (actuellement), mais tous les pays n’ont pas la possibilité de le faire et reposent sur ces centrales, d’où la volatilité des cours.<br /> J’achète et je vends plus cher à partir de cette pratique.<br /> En rajoutant par dessus, une quinzaine d’années de négligence du nucléaire qui reste de loin la production d’électricité la moins chère, vous voyez la catastrophe d’aujourd’hui.<br /> Je rappelle que l’Allemagne était quasi sorti du nucléaire en le remplaçant grossièrement par des mines de charbons à ciel ouvert.<br /> Félicitations Merkel, votre crainte du Nucléaire (pas totalement injustifiée non plus), vous a fait devenir l’un des plus grands pollueurs d’Europe.<br /> Geo.fr – 18 Mar 22<br /> "Toxic Tour" : en Allemagne, la mine de charbon qui ne cesse de s'étendre et...<br /> Depuis le 16 mars, ARTE propose la série documentaire Toxic Tour réalisée par la journaliste Anne-Lise Carlo qui s'attarde sur six lieux ayant connu un désastre...<br />
carinae
Oui enfin ces décisions ont été prises a un moment où personne n’avait envisagé que la Russie envahirait l’Ukraine. Et du coup sanctions et tout et tout…<br /> Ce qui est étonnant par contre… c’est qu’il y ait autant de réacteurs arrêtés et ce…dans toute la France. Je n’en connais pas vraiment la raison mais visiblement il s’agit de maintenance. Or une maintenance, surtout dans le secteur énergétique, ça se planifie. Donc si autant de réacteurs sont arrêtés en même temps c’est que cela avait été prévu et les plannings de maintenance effectués depuis pas mal de temps. Et comme dans toute maintenance , quelle qu’elle soit, il y a des impondérables. Et ça, ça se prévoit aussi. Tout ça pour dire c’est que soit on est dans une situation normale, ça va rentrer dans l’ordre et tout le monde s’excite pour rien puisque l’énergie c’est le sujet chaud du moment, soit côté EDF ils se sont complètement plantés dans la planification et… c’est la m…<br /> En tout cas c’est le bon moment pour mettre un coup d’accélérateur sur les énergies renouvelables…
MattS32
carinae:<br /> Or une maintenance, surtout dans le secteur énergétique, ça se planifie.<br /> Oui, une maintenance ça se planifie. Une pandémie par contre, non. Beaucoup d’opérations de maintenance ont pris du retard à cause de la pandémie. Et avec les normes dans le nucléaire, pas question de tout décaler pour ne pas avoir plus d’opérations de maintenance en parallèle : les maintenances qui étaient prévues pour cette année avant la pandémie ont quand même eu lieu cette année, en plus de celles en retard).<br /> Ensuite, une maintenance, ça se planifie, quand tout va bien. Quand l’opération de maintenance détecte des défauts qui n’avaient pas été anticipés et dont l’ASN réclame la correction avant de pouvoir redémarrer, ça prolonge fortement l’opération de maintenance.<br /> Et en prime, ce type de détection déclenche des vérifications « immédiates » sur les autres réacteurs ayant un risque d’avoir le même soucis (même génération, âge similaire…), donc des arrêts supplémentaires qui n’étaient pas prévus, et qui peuvent durer si le souci est effectivement détecté sur ces autres réacteurs.<br /> C’est ce qui se produit actuellement en France. Outre le report d’opérations de maintenance à cause du covid, il y a une corrosion anormale qui a été détectée sur une série de réacteurs, ce qui prolonge leur arrêt le temps de réparer.<br /> Et durant l’été, il y a eu en plus l’ampleur de la canicule qui a affecté le fonctionnement de certains réacteurs, car EDF ne doit pas dépasser certaines limites de température sur l’eau de refroidissement qu’elle rejette dans la nature, ce qui est problématique quand déjà en entrée l’eau est quasiment à la limite. Sans parler des cas où il n’y avait tout simplement plus assez d’eau disponible. Il y a eu des dérogations aux normes pour certains réacteurs cet été, mais il y en a aussi qui ont été contraints de tourner (peut-être même d’être arrêtés) au ralenti à cause de cette combinaison canicule/sécheresse. Mais ça c’est un problème qui aura heureusement disparu cet hiver, au moins pour la température.
tux.le.vrai
D’une part, la crise sanitaire à commencer à désorganiser les plannings.<br /> ensuite, une mise en garde de l’ASN sur des microfissurations à examiner sur une grandes partie du parc, ce qui augmente les temps de maintenance, alors que déjà, les centrales arrivaient sur des maintenance lourde.<br /> En résumé, ça tombe vraiment mal, surtout avec l’explosion des prix du gaz.<br /> J’espère que l’asn ne fait pas du zèle.
ypapanoel
@phil995511<br /> c’est ça… loi ARENH : 100TWh revendus aux concurrents à un prix plancher imposé par l’état actionnaire, mais sans aucune retombée positive sur les prix des utilisateurs. Et c’est le même qui ensuite se plaint de l’état du réseau.<br /> bienvenue en France.
SplendoRage
Un ami qu’inhabité en France, avec pompe à chaleur et tout le tremblement …. Y’a facture ne cesse de grimper d’année en année alors qu’il n’est chez lui qu’à partir de 17h30 -18h 6j sur 7 …<br /> La France a merdé, était numéro 1 MONDIAL pour au final avoir un réseau qui tombe en lambeau … Toutes les plus grandes fiertés industrielles et énergétiques de la France ont été privatisé et si vous commencez à pleurer maintenant, alors préparez vous pour les années à venir car ça ne va pas s’arranger !
bmustang
RTE et l’UE sont des bons à rien et sa vient nous donner des conseils maintenant ? Quand on pense que 50% de notre parc nucléaire est en maintenance mais comment c’est possible des choses pareilles ? C’est comme si j’achetais la même année 200 laptop et que je dois tout changé d’un coup et non, ce n’est pas comme ça qu’on gère des équipements.
Korgen
Le chauffage, l’éclairage et la cuisson constituent des moyens accessibles de contrôler sa consommation<br /> Quand il fait -3 dehors, je vois mal comment on peut se permettre de couper le chauffage. On n’est pas tous sur la côte d’azur ^^
Korgen
Elle a bon dos la guerre en Ukraine ! C’est l’excuse pour tout et n’importe quoi, bientôt le trou dans la couche d’ozone sera de la faute à Poutine. Remarquez ça change, il y a 2 ans c’était tout de la faute du Covid…<br /> Si on n’avait pas abandonné notre production et fait les gentils toutous devant Merkel on n’en serait pas là.
max6
Personne ne vous a jamais obligé à acheter à ces groupes restez chez l’opérateur régulé et vous ne payerez pas plus. A oui je sais les promesses de gagner 5% par rapport aux coui…ons qui n’osent pas mais peut-être que ceux-là avaient lu les petits caractères qui disaient qu’en cas d’augmentation les 5% c’était du vent.
Valmont69
Le paradoxe Français : on fait un cadeau fiscal aux plus aisés pour acheter des voitures électriques (oui, il faut déjà avoir un train de vie correct pour pouvoir mettre pratiquement 50.000€ dans une petite voiture) et dans le même temps on leur demande de baisser le chauffage tout en leur promettant 15% d’augmentation du tarif.<br /> Puis en 2035 alors qu’on n’aura probablement pas plus de moyen de production d’électricité (voir le temps de construction de l’EPR, plus de 15 ans pour le mettre en service), on va interdire la vente de véhicule thermique.<br /> Pour résumer, en 2035 on roulera dans des véhicules à peine moins polluant qu’un véhicule thermique (surtout si on fabrique de l’électricité à base d’énergie fossiles), dont le « plein » coutera plus cher que ce que nous coute l’essence aujourd’hui et on ne pourra pas se chauffer l’hivers.
keyplus
suffit que les villes et villages eteignent tous le slampadaires d’éclairage publique qui servent a rien du tout et genere d ela pollution lumineuse destructrice de la faune nocturne
Popoulo
Le résultat d’une gestion désastreuse. Mais ce ne sera jamais la faute à ces gens là - quelque soit le parti politique, y en a pas 1 pour rattraper l’autre. Alors c’est la faute au Covid… ah non pardon, poutine. Le premier ayant disparu du jour au lendemain.
mrassol
on ne parle pas de couper le chauffage, mais :<br /> baisser la température de 1°<br /> ouvrir toutes les portes interieures du logement pour faire circuler la chaleur<br /> regler le thermostat, pas besoin de chauffer fort quand on est hors de la maison<br />
papy6
et oui la planète ne peut plus nous fournir l’énergie nécessaire pour une vie de type occidentale. ce n’est que le début ……
mrassol
50K c’est pas une petite voiture.<br /> Une petite voiture en VE c’est 8K (une zoe)
Nmut
Diminuer le chauffage lors des pics, avec l’inertie thermique, ça ne change quasiment rien pour le particulier mais ça a un impact fort au global.<br /> Sans compter les foyers qui ont plusieurs sources de chauffage qui peuvent adapter leur « mix », un poele ou une cheminée peuvent être utilisés exclusivement dans la partie jour du logement et le chauffage coupé dans la journée dans la partie nuit.
philouze
« Si ça bloque dès le mois d’octobre ( peu de chauffage, quasi plus de climatisation) il y a des inquiétudes à avoir pour l’hiver . »<br /> Nous avons eu un pic a 34 centrales arrêtées, il n’y en a plus que 20, et la totalité devrait redémarrer d’ici la fin de l’année,<br /> Une énorme fraction du flux de gaz entrant a été dérouté vers les stocks, ils seront pleins en Octobre, ou nous pourrons re-router vers les centrales thermiques allemandes qui souffrent<br /> donc la situation n’aura rien à voir.<br /> La seule grosse inquiétude, c’est finalement la météo.
Nmut
Valmont69:<br /> mettre pratiquement 50.000€<br /> On a pas vraiment la même notion de « petite »!<br /> Une Spring est une petite voiture, pas une Model 3…<br /> Valmont69:<br /> véhicules à peine moins polluant qu’un véhicule thermique<br /> Un poil plus que « à peine »…<br /> Valmont69:<br /> le « plein » coutera plus cher que ce que nous coute l’essence aujourd’hui<br /> Oui, que l’essence aujourd’hui, mais par rapport à l’essence de demain? Alors que l’électricité peut être produite a un prix raisonnable, les errements actuels des prix sont une énorme conjonction de problèmes peux probables, le risque de répétition est faible, d’autant que les cours de l’énergie actuels forcent à une réaction forte.<br /> Valmont69:<br /> en 2035 alors qu’on n’aura probablement pas plus de moyen de production d’électricité<br /> Et cela suffira pour le parc de VE à ce moment là.<br /> Le problème n’est pas la quantité d’énergie produite qui suffit largement, c’est la répartition de la charge avec des pics marqués, certes lissés par le partage des ressources en Europe mais qui reste problématique parce que le plus gros fournisseur d’énergie, la France, a des difficultés. Comme la très grande majorité des VEs chargent de nuit, cela ne pose pas de problème particulier.
Valmont69
Une Zoe d’entrée de gamme c’est 33.350€ et elle n’a jamais été à 8.000€ (même une Dacia Spring n’a jamais été à ce prix-là), source Une nouvelle gamme 2022 pour la Renault Zoé, les tarifs en hausse<br /> Donc je persiste, l’équivalent de la petite voiture que je possède aujourd’hui (un 2008 de 2021), capable d’emmener la famille en vacances avec 600 Km d’autonomie (encore une fois l’équivalent de mon véhicule actuelle), ce n’est pas loin de 50k€.<br /> Et de toute façon, dans l’état actuel du parc de CNPE français, le tout électrique est tout sauf une bonne idée.<br /> Comme je l’ai lu plus haut, la production énergétique ça se planifie et rien à avoir avec le Covid ou Poutine … Il faut une petite dizaine d’année pour mettre en production un REP et on ne sait pas encore combien de temps pour un EPR donc il fallait relancer la construction (l’entretien ou la rénovation) de CNPE bien avant le Covid.<br /> Pour se passer du nucléaire, il faudra bien plus d’une dizaine d’années.<br /> Les politiques (de tous bords) ont « juste » manquer de vision (pour rester courtois) et le pire c’est qu’ils continuent à foncer droit dans le mur (même si on se demande avec quelle énergie).
SlashDot2k19
Bientôt il faudra récupérer un baril et cramer des trucs dedans pour se chauffer l’hiver…
oligan
effectivement la pression des écolos a fait fermer des centrales que ce soit chez nous ou nos voisins et en compensation on relance les centrales a charbon … on dit merci qui ?
MattS32
Valmont69:<br /> on fait un cadeau fiscal aux plus aisés pour acheter des voitures électriques (oui, il faut déjà avoir un train de vie correct pour pouvoir mettre pratiquement 50.000€ dans une petite voiture)<br /> Outre le fait qu’à 50 000€, c’est pas des petites voitures, comme déjà dit par d’autres, je rappelle qu’à partir de 47 000€ le bonus diminue de 66%, puis n’existe plus à partir de 60 000€…<br /> Valmont69:<br /> Pour résumer, en 2035 on roulera dans des véhicules à peine moins polluant qu’un véhicule thermique (surtout si on fabrique de l’électricité à base d’énergie fossiles), dont le « plein » coutera plus cher que ce que nous coute l’essence aujourd’hui et on ne pourra pas se chauffer l’hivers.<br /> Les rapports de RTE sont clairs sur le sujet : le développement de la voiture électrique ne va pas compliquer le passage des pics de consommation électrique, mais au contraire le faciliter, en ajoutant au réseau une grande capacité de stockage et une consommation pilotable, facilitant l’augmentation de la part des énergies renouvelables non pilotables dans le mix énergétique.<br /> La consommation des VE n’est en effet pas un problème lors de pics de consommation, car comme le chauffage, elle peut être coupée pendant les pics quasiment sans impact sur l’usage. Et contrairement au chauffage, tout est déjà prévu pour que les opérateurs électriques puissent commander les coupures, sans avoir à demander aux utilisateurs de le faire eux même.<br /> J’en profite pour rappeler que le problème de la consommation électrique en hiver concerne essentiellement les pics de consommation, donc il n’est en aucun cas question de ne pas se chauffer, mais simplement de le faire un peu plus intelligent en profitant de l’inertie… Inertie d’autant plus grande que la qualité de l’isolation est bonne. On sait ce qu’il faut faire dans les années à venir : isoler, isoler, isoler. Les gains possibles à ce niveau sont énormes, même dans l’ancien, et le coût s’amortira d’autant plus vite avec une énergie plus chère. Mon immeuble des années 50 était une vraie passoire thermique, après travaux d’isolation (polystyrène sur les murs, laine projetée sur les plafonds des caves et le sol des combles, double vitrage, volets roulants) on est proches du BBC, et à titre personnel ça fait 4 hivers de suite que je n’ai tout simplement pas allumé le chauffage (à Grenoble, ville assez froide en hiver, avec 3 mois où la température minimale moyenne est de l’ordre de 0). Autant dire que je suis assez serein pour mon confort thermique cet hiver ^^ Et grâce aux aides publiques, ces travaux d’isolation ne nous ont pas coûté plus cher qu’un ravalement classique sans isolation et sans aides (et les foyers les plus modestes de l’immeuble ont encore reçu des aides complémentaires individuelles, ça ne leur a quasiment rien coûté au final… ça c’est un petit rappel vis à vis du « cadeau fiscal au plus aisés »).<br /> Enfin, concernant le fait qu’un plein électrique coûtera plus cher qu’un plein d’essence, non, ça n’arrivera pas à long terme. Ça peut arriver de temps en temps au fil des fluctuations court terme des différentes sources d’énergie, mais à long terme, avec la raréfaction du pétrole d’un côté et le développement des énergies renouvelables de l’autre, c’est extrêmement improbable que le coût moyen de la mobilité électrique soit supérieur à celui du thermique. Surtout que même avec une électricité d’origine thermique à flamme, ça doit logiquement rester moins cher (la quantité d’énergie primaire étant plus faible, grâce au meilleur rendement).<br /> Nmut:<br /> et le chauffage coupé dans la journée dans la partie nuit.<br /> Partie nuit qui en outre n’a pas besoin d’être chauffée autant que la partie jour. C’est même mieux pour la qualité du sommeil d’avoir quelques degrés de moins dans les chambres.
Valmont69
Il fallait bien lire le « pratiquement » devant le 50.000€ <br /> Oui, il y a la théorie et puis il y a la réalité (et en ce moment la réalité nous rattrape pas mal).<br /> Ça c’est la réalité : Californie : pourquoi les voitures électriques doivent éviter la recharge à certaines heures<br /> Faut vraiment arrêter de croire tout ce qu’on vous dit sur les VE (ou encore plus sur l’hydrogène).
mrassol
Nmut:<br /> chauffage coupé dans la journée dans la partie nuit<br /> Non surtout pas le couper, le baisser car il consommera moins a remonter en température.
MattS32
Valmont69:<br /> Oui, il y a la théorie et puis il y a la réalité (et en ce moment la réalité nous rattrape pas mal).<br /> Ça c’est la réalité : Californie : pourquoi les voitures électriques doivent éviter la recharge à certaines heures<br /> Tu te rends compte que ça correspond à ce que je dit : « La consommation des VE n’est en effet pas un problème lors de pics de consommation, car comme le chauffage, elle peut être coupée pendant les pics quasiment sans impact sur l’usage. »<br /> C’est exactement ce que les producteurs d’électricité californiens demandent, couper les charges de VE pendant les heures de pointe (chez eux, de 16 à 21h). Ce qui est quasiment sans impact pour la plupart des utilisateurs, leur voiture sera quand même chargée le lendemain matin quand ils en auront besoin… Pour rappel, la plupart des utilisateurs ont besoin de moins de 50 kilomètre d’autonomie par jour en moyenne, ce qui ne nécessite qu’une charge complète par semaine… Et la petite minorité qui aura besoin de charger quand même à ce moment là, par exemple parce qu’elle doit prendre la route en soirée et que la charge restante ne lui suffira pas, on ne lui interdit pas de le faire.<br /> Après, la différence majeure, c’est qu’en France il sera sans doute bien plus facile de contrôler ça automatiquement à distance plutôt que de demander aux gens de le faire.<br /> Parce qu’en France, on a anticipé ça : quasiment toutes les prises dédiées aux VE, que ça soit à domicile ou sur des bornes publiques, sont pilotables à distance. Parce que c’est une condition pour obtenir les aides à l’installation. Donc il n’y aura sans doute pas besoin de demander aux usagers de ne pas charger aux heures de pointes, ça pourra être contrôlé dynamiquement. Et même pour les recharges sur prises domestiques, le pilotage est techniquement possible via Linky : Linky peut relayer des signaux vers un boîtier de contrôle qui pourra piloter l’activation ou non de la prise.<br /> Il existe d’ailleurs déjà des offres électriques avec plusieurs paliers tarifaires par journée (le classiques heures pleine/heures creuse, mais aussi d’autres avec plus de deux paliers), et on peut contrôler la charge pour ne la faire qu’aux paliers tarifaires les plus bas (soit via un contrôleur connecté au compteur si les horaires de plages tarifaires sont variables, soit simplement en programmant la charge au niveau de la voiture si les plages sont fixes), ce qui de fait coupera automatiquement la charge pendant les heures de pointe.<br /> Et pour les entreprises ayant une flotte de VE, il y a même déjà des offres permettant aux opérateurs électriques d’utiliser cette flotte comme stockage, en piochant dedans en heures de pointe. Offres qui à moyen terme seront aussi disponibles pour les particuliers, dans quelques années toutes les voitures sur le marché permettront de le faire (c’est prévu dans la prochaine version de la norme encadrant le connecteur de charge standard utilisé dans l’UE).
philouze
Mise à jour : il semble bien que ça soit la thèse d’un effondrement du prix de l’énergie qui se profile cet hiver, et pas une augmentation infinie : les appro ont bien été diversifiés, les stocks sont pleins, les gens vont serrer par ce qu’on leur a fait peur, et les centrales redémarrent par dizaines :<br /> the Guardian – 13 Sep 22<br /> European gas prices likely to fall sharply this winter, says Goldman Sachs<br /> EU countries’ efforts to avoid big shortages likely to ‘successfully solve’ Russian cuts, says bank<br />
Nmut
Dans le cas nominal non.<br /> Pour effacer un pic, si, c’est la solution, la remontée en température (les 2 ou 3°C perdus) ne se fera qu’après 20h ou 21h, une fois le pic passé.
cyrano66
Sauf qu’un basculement vers la bagnole électrique ca se fait pas en 15 jours<br /> Ni d’ailleurs la mise en place de moyens de production électrique nécessaire.<br /> C’est des politiques de long terme.<br /> C’est un peu éloigné de la crise de cet hiver, de la gestion désastreuse du parc nucléaire existant, de l’ultra libéralisation spéculative de l’énergie décidée par l’UE, de la dépendance gazière et la corrélation excessive du prix de l’électricité au gaz.<br /> De cette tendance de fond a penser que l’énergie est un bien marchand et que la politique énergétique doit se décider dans l’univers feutré de banques d’affaires aux bénéfices des nantis de ce monde.
carinae
Oui et tu as tout à fait raison. Mon propos vise simplement à dire que l’Etat n’est pas forcément le plus fautif. Mais je reste, a titre personnel, perplexe devant le nombre de réacteurs arrêtés. Il me paraît étrange que ces arrêts ne soient pas étalés dans le temps, même si bon nombre d’entre eux ont été construits à la même période <br /> Pourquoi avoir arrêté tout ces réacteurs en même temps si on n’a pas les ressources pour la maintenance ?<br /> Il doit y avoir une raison mais je serais assez curieux de la connaître
zoup01
philouze:<br /> Nous avons eu un pic a 34 centrales arrêtées, il n’y en a plus que 20, et la totalité devrait redémarrer d’ici la fin de l’année,<br /> Tu crois encore aux promesses des politiques ?<br /> Au 14 septembre, moins de la moitié des réacteurs sont en service (27/56, donc 29 à l’arrêt )<br /> usinenouvelle.com<br /> [Carte] Dans quel état se trouve actuellement le parc nucléaire français?<br /> L’hiver qui s’annonce va mettre à rude épreuve le système électrique français. Pour éviter les délestages, le bon fonctionnement du parc...-energie<br />
cyrano66
Je me pose la même question<br /> Et c’est pas les explications alambiquées de Levy qui me rassurent.<br /> Si la situation actuelle est la résultante de son fameux plan Excell (pour l’excellence de la filière nucléaire) il aurait mieux fait de filer les millions engloutis par ce plan aux soudeurs qui lui font défaut aujourd’hui.<br /> Il paraît que gouverner c’est prévoir.<br /> Ça ne devait pas être au programme de son cursus. Ce mec me paraît nettement sous équipé pour diriger le paquebot EDF<br /> Et je me demande ce qu’attend le gouvernement qui est le principal actionnaire pour changer ce « patron ».<br /> Plutôt que de taper dans les salaires et charge des mecs de terrains qui font défaut aujourd’hui ils pourraient faire l’économie d’un dirigeant visiblement pas à la hauteur.
MattS32
carinae:<br /> Pourquoi avoir arrêté tout ces réacteurs en même temps si on n’a pas les ressources pour la maintenance ?<br /> D’abord, parce que si le réacteur a atteint son temps de fonctionnement maximum avant maintenance, y a pas le choix, il doit être arrêté, même si la maintenance ne peut pas être faite tout de suite. C’est pas comme une voiture où tu peux te dire « bof, la révision des 60 000, je la ferais à 70 000 », dans le nucléaire les règles sont strictes. Et heureusement.<br /> Ensuite, parce que quand il y a un défaut à corriger impérativement qui est détecté sur un réacteur lors d’une maintenance, l’ASN impose d’arrêter pour vérification les réacteurs susceptibles d’avoir le même défaut, même s’ils n’ont pas encore atteint leur fenêtre de maintenance. Et si ces vérifications constatent l’existence du même problème, pas de redémarrage tant que c’est pas réparé.
cyrano66
MattS32:<br /> D’abord, parce que si le réacteur a atteint son temps de fonctionnement maximum avant maintenance, y a pas le choix, il doit être arrêté, même si la maintenance ne peut pas être faite tout de suite.<br /> On est parfaitement d’accord sur les conséquences.<br /> Sauf que ça ne justifie pas le manque d’anticipation et de stratégie qui font qu’on en Est là aujourd’hui.<br /> Franchement il faisait quoi avant les mecs ?<br /> Ils remplissaient les rayons chez Auchan ?<br /> « Gustave ! Y’a pu de ptis pois !<br /> C’est pa ma faute msieur »<br /> Sérieusement<br /> Y’a quelqu’un à la tête du bouzin ? où ils sont tous à attendre que ça tombe en rade<br /> C’est a se demander
Valmont69
Mais aujourd’hui les VE sont largement minoritaires donc ce n’est qu’un problème limité.<br /> Que fera-t-on lorsque les VE seront majoritaires et que les automobilistes du futur brancheront leurs véhicules à 19h00 en rentrant du travail et tout ça en même temps qu’ils vont mettre en route leur chauffage et leur four pour cuire leur gratin ?<br /> Sachant qu’il faut de longues heures pour recharger un VE sur une installation domestique (sur un prise domestique classique, 1 heure de charge n’offre que 3 à 5 Km d’autonomie d’après Tesla), cela va être impossible à lisser sans système couteux sauf à accepter que la batterie de son VE ne soit pas au niveau de charge attendu le matin avant de repartir travailler.<br /> Dans l’imaginaire de nos politiques ce futur est très proche (2035) et on sait qu’il faut au minimum de 15 ans pour démarrer un EPR (si un jour on arrive réellement à en construire un).<br /> Vous pouvez donc retourner le problème dans tous les sens mais dans l’état actuel de nos CNPE et sans action pour le faire évoluer, l’électricité va être une « denrée » de plus en plus rare (donc de plus en plus cher) et nous n’avons pas fini de recevoir des messages de la part Ecowatt.<br /> On peut également évoquer l’impact écologique de ce manque d’électricité, par exemple :<br /> Les particuliers sont déjà en train de s’équiper massivement avec des groupes électrogènes thermiques.<br /> Un datacenter de taille moyenne (qui pollue déjà énormément lorsqu’il fonctionne à l’électricité « propre ») a besoin d’un groupe électrogène consommant 2 tonnes de fuel par heure (oui vous avez bien lu) pour fonctionner.<br /> On vit une vraie crise énergétique / écologique et les choix de nos politiques de tous bords, de tous horizons ne font que l’aggraver.
flateric_oyzo
à l’instar de l’interdiction de circuler des voitures thermiques en période de pic de pollution, il est urgent d’interdire les véhicules électrique en période de pic de consommation: ce serai équitable sur le principe il me semble.
cyrano66
flateric_oyzo:<br /> il est urgent d’interdire les véhicules électrique en période de pic de consommation:<br /> D’interdire à la charge pas à la circulation<br /> C’est ce que dit @MattS32
clintl
Oui, c’est ça … C’est Poutine qui a fermé fessenheim
clintl
Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir compris cela et les mensonges honteux de ceux qui ont échoué, et qui ne changent toujours pas d’avis (il a toujours le décret de fermeture de 12 centrales de plus, et l’europe vient de voter (Le Parlement européen adopte un objectif de 45% d’énergies renouvelables pour 2030 – EURACTIV.fr) pour encore plus de renouvelable, donc de gaz ou de charbon. C’est sidérant.
Feunoir
D’après ce que j’en ai compris<br /> Lors d’une maintenance ils ont détecté de la corrosion dans une centrale avec une mesure ultrason légèrement anormale. Ils ont alors revu les mesures fait partout ailleurs et constaté que la même anomalie avait été déjà vu (mais dans les limites fixées) → même corrosion en développement dans une moitié des reacteurs<br /> C’est sur le circuit de refroidissement donc pas moyen de vivre avec un temps, faut réparer.<br /> Donc en + des maintenance préventives quasi la moitié du parc est en correctif<br /> Pour rien arranger, hier dans un reportage de France5 j’ai vu qu’a cause de la monté des prix de l’énergie le fabricant qui fabrique le métal des tuyaux inox nécessaire à la réparation avait dû réduire sa production de moitié pour survivre (un peu le serpent qui se mord la queue en gros)
Palou
MattS32:<br /> Et même pour les recharges sur prises domestiques, le pilotage est techniquement possible via Linky : Linky peut relayer des signaux vers un boîtier de contrôle qui pourra piloter l’activation ou non de la prise.<br /> et qui pourra aussi à terme facturer différemment l’électricité … on y arrive !
MattS32
Valmont69:<br /> Que fera-t-on lorsque les VE seront majoritaires et que les automobilistes du futur brancheront leurs véhicules à 19h00 en rentrant du travail et tout ça en même temps qu’ils vont mettre en route leur chauffage et leur four pour cuire leur gratin ?<br /> C’est pas comme si je t’avais déjà répondu… Charge pilotée, contrôlée soit par le gestionnaire de la prise, quand elle est gérée par un opérateur de charge, soit par les signaux de plages tarifaires du Linky, soit simplement par la programmation de la voiture par l’utilisateur (par exemple ma voiture, par défaut elle est déjà configurée pour ne charger que tard dans la nuit depuis que je ne la charge plus au boulot).<br /> Valmont69:<br /> Sachant qu’il faut de longues heures pour recharger un VE sur une installation domestique (sur un prise domestique classique, 1 heure de charge n’offre que 3 à 5 Km d’autonomie d’après Tesla)<br /> Une heure de charge sur prise domestique, c’est 2.3 kWh avec une prise de base (10A), 3.7 kWh avec une prise renforcée (~200€). En comptant une consommation à la prise de l’ordre de 16 kWh/100 km, ça fait 14-23 km par heure de charge.<br /> Entre minuit et 6h du matin, où il n’y a quasiment aucune chance d’avoir un manque d’électricité, ça fait 6h, soit 84-138 km. Largement de quoi couvrir les besoins quotidiens de l’écrasante majorité de la population (faut sortir du paradigme de la voiture thermique où quand on « fait le plein », on rempli toujours au maximum, parce qu’on doit se déplacer pour aller faire le plein… sur une VE, tant qu’on a le matin assez pour les besoins de la journée, c’est bon, pas besoin d’être à 100% tous les matins). Et en pratique, la plage horaire pendant laquelle il n’y aura pas de souci pour charger sera même nettement plus large que ça…<br /> Et ceux qui ont un besoin particulier, par exemple parce qu’ils ont un gros trajet à faire, ou qu’ils ont la batterie vide à 19h et doivent repartir à 20h, ils pourront faire une charge « forcée », en payant plus cher parce que c’est en heure de pointe. Tout ça est déjà prévu niveau réseau.<br /> Voir les rapports sur le sujet :<br /> d’Enedis concernant le pilotage de la charge : https://www.enedis.fr/media/2408/download<br /> de RTE concernant la capacité du réseau électrique à supporter 40% de VE en 2035 : https://assets.rte-france.com/prod/public/2020-05/RTE%20-%20Mobilite%20electrique%20-%20principaux%20resultats.pdf<br /> Valmont69:<br /> cela va être impossible à lisser sans système couteux<br /> Le « système coûteux », pour les prises domestiques, en version « luxe », c’est un Linky, qu’on a déjà tous, et un contrôleur qui communique avec lui ou même qui via Internet communique directement avec l’opérateur électrique (et ça peut être intégré à la voiture, qui a obligatoirement une connectivité cellulaire désormais, pour la fonction SOS). On est sur un coût de l’ordre de quelques dizaines d’euros en petite série, quelques euros si c’est produit en masse°… En version « cheap », c’est 0€, c’est juste l’utilisateur qui programme lui même les horaires de charge de sa voiture pour privilégier les heures creuses où il paye l’électricité moins cher.<br /> En outre, la prochaine version de la norme pour la connectique des VE prévoit des protocoles standardisés pour le pilotage de la charge à tous les niveaux : propriétaire de la voiture, réseau électrique domestique (par exemple, pour baisser la vitesse de charge quand tu met le four en route parce que ton abonnement est pas dimensionné pour faire les deux à la fois), opérateur de charge, opérateur électrique.<br /> Et pour les prises gérées par un opérateur de charge, le pilotage a distance est déjà une réalité, vu que de toute façon c’est déjà un serveur distant qui commande l’alimentation de la prise une fois l’utilisateur authentifié. Intégrer là-dedans une modulation en fonction des demandes des opérateurs électriques, c’est purement software et côté serveur.<br /> Valmont69:<br /> et on sait qu’il faut au minimum de 15 ans pour démarrer un EPR (si un jour on arrive réellement à en construire un).<br /> Non. On sait qu’il faut au minimum 15 ans pour démarrer un quasi prototype d’EPR (le 2ème, après le finlandais, commencé 2 ans avant et entré en service cette année), en corrigeant au fur et à mesure les erreurs de conception et les défauts de fabrication des pièces. On peut quand même raisonnablement supposer que les EPR ultérieurs intégreront directement le REX de ce prototype pour permettre une construction plus rapide hein… Les chinois, qui ont bénéficié d’une partie de ce REX, ont d’ailleurs déjà démarré leurs deux EPR, dont la construction avait commencé après celle du notre.<br /> Et puis surtout, ce qu’on va développer, c’est les EnR. Et ça non seulement c’est déjà largement maitrisé, mais en plus, plus il y a de VE plus c’est facile d’augmenter la part des EnR dans le mix, en compensant le caractère non pilotable de la production par une consommation pilotable. Dans son rapport sur le sujet, RTE estime qu’avoir 50 TWh de besoin annuel pour les VE en 2035 (ce qui correspond à un parc automobile électrifié à 40%) permettra d’augmenter de 100 TWh la production EnR.<br /> Valmont69:<br /> Un datacenter de taille moyenne (qui pollue déjà énormément lorsqu’il fonctionne à l’électricité « propre ») a besoin d’un groupe électrogène consommant 2 tonnes de fuel par heure (oui vous avez bien lu) pour fonctionner.<br /> Il peut aussi utiliser des batteries recyclées pour faire tampon en cas de coupure. Une batterie de 10 MWh (l’équivalent de 2000 tonnes de fuel avec un rendement de 40%, donc de quoi tenir 1h de coupure), ça tient dans 4 conteneurs.<br /> ° Un pont Zigbee qui relaie sans-fil les signaux du Linky, c’est 50€. Une prise 3.7 kW pilotable par Zigbee, c’est 20€. Une clé USB ZigBee pour un RPi, c’est 25€. Au total, tu as pour moins de 200€ en DIY tout ce qu’il faut pour dès aujourd’hui piloter la charge d’un VE à domicile en fonction des plages tarifaires et/ou de ta propre consommation instantanée totale. Et pour moins de 150€ (en enlevant le module TIC), tu peux faire un pilotage en fonction de la consommation nationale par exemple, ou en fonction du mix énergétique. Avec les données déjà disponibles en quasi temps réel sur Internet, tu peux par exemple piloter ta charge de manière à l’arrêter quand la consommation nationale est à plus de 90% du pic de consommation de la veille, ou encore l’arrêter quand la production électrique thermique à flamme dépasse x MW ou x% de la production, ou quand le CO2/kWh dépasse x grammes, ou quand un quelconque signal diffusé par RTE sur Internet dit « il faut réduire la consommation »… ça peut se faire en moins de 100 lignes de Python, à la portée d’un développeur junior ou d’un étudiant.<br /> En tout intégré clés en mains dédié à ça et produit en masse pour équiper des millions de foyers, tu divises encore sans doute le prix par au moins 3 ou 4… Et sans qu’il n’y ait besoin de la moindre évolution côté réseau électrique pour gérer ça…
MattS32
Palou:<br /> et qui pourra aussi à terme facturer différemment l’électricité … on y arrive !<br /> Si tu parles de facturer différemment l’électricité en fonction du moment, oui. Et on n’y arrive pas, on y est déjà. Et on y était déjà bien avant Linky en fait hein… Ça doit ben faire 40 ans qu’on le fait…<br /> Recevoir des signaux, pour distinguer divers plages de consommation, ça fait partie de ses fonctionnalités prévues depuis toujours, que les compteurs non Linky faisaient déjà… comment tu crois que ça pouvait gérer le comptage HP/HC et EJP sans recevoir des signaux pour indiquer dans quelle plage on est ? (les plages horaires HP/HC ne sont pas fixes, et les journées EJP encore moins, et ne sont même pas les mêmes pour tous les clients).<br /> La principale différence de Linky à ce niveau, c’est que là où les compteurs traditionnels étaient limités à deux ou trois index, Linky en gère 10, ce qui permet des plages de facturation encore plus fine, donc notamment de faire payer très cher aux heures de pointes et beaucoup moins cher la nuit.<br /> Par contre, si tu parles de facturer différemment l’électricité en fonction de l’appareil qui la consomme, non toujours pas. Et ça ça n’est pas près de changer, c’est physique : pour pouvoir faire une telle distinction via le compteur, il faudrait que le compteur ait plusieurs sorties de puissance. Là il pourrait alors compter la consommation sur chaque sortie et la facturer différemment (ce qui s’approche un peu d’une facturation en fonction de l’appareil, mais n’en est toujours pas une, c’est plutôt une facturation en fonction de la prise à laquelle l’appareil est branché). Et vu le coût que représenterait un nouveau changement des compteurs, ça ne se fera pas de si tôt…
Valmont69
Si vous voulez contredire Tesla himself … https://www.tesla.com/fr_FR/support/home-charging-installation/faq#:~:text=dans%20votre%20région.-,Puis-je%20recharger%20mon%20véhicule%20à%20partir%20d’une%20prise,de%20recharge%2C%20selon%20le%20véhicule.
philouze
zoup01:<br /> vice (27/56, donc 29 à l’arret)<br /> non non, déjà hier on en était officiellement à 26, 5 autres au cours du mois, j’ai arrondi mais on y sera au redémarrage quasi complet d’ici la fin de l’année
MattS32
Valmont69:<br /> Si vous voulez contredire Tesla himself … https://www.tesla.com/fr_FR/support/home-charging-installation/faq#:~:text=dans%20votre%20région.-,Puis-je%20recharger%20mon%20véhicule%20à%20partir%20d’une%20prise,de%20recharge%2C%20selon%20le%20véhicule.<br /> Peut-être que les Tesla sont particulièrement lentes à la recharge sur prise domestique…<br /> Ou alors Tesla minore les chiffres parce qu’ils vendent aussi des bornes domestique pour accélérer la charge…<br /> Parce que 4-5 km avec une charge 2.3 kW, ça serait monstrueux comme consommation à la prise, ça ferait 46-57.5 kWh/100 km à la prise, alors même que leurs voitures sont annoncées pour des consommations de l’ordre de 12.5 kWh à la batterie (614 km WLTP pour une TM3 avec 77 kWh de batterie). Ça ferait un sacrément mauvais rendement à la charge, à peine 22-27%, alors que la plupart dépassent 80%…<br /> D’ailleurs, avec leur borne domestique, ils promettent jusqu’à 77 km d’autonomie par heure de charge, avec une puissance maximale de 16.6 kW : Wall Connector | Tesla France<br /> Avec les 2.3 kW d’une prise normale ou les 3.7 kW d’une prise renforcée, une simple règle de trois donnerait normalement déjà 11 ou 17 km, bien loin des 4-5 dont ils parlent.<br /> Donc soit les Tesla utilisent des puissances particulièrement faibles quand elles sont branchées sur une prise domestique, soit Tesla donne volontairement un chiffre plus faible pour pousser à acheter la borne… Ou alors peut être que les 4-5 km sont des chiffres issus des USA, avec une charge 110V/10A, soit 1.1 kW et donc pas adaptés à la France…<br /> Après, outre la théorie, je crois aussi mon expérience perso : sur une prise classique/renforcée, ma voiture (une PHEV, qui consomme plus que la plupart des VE) charge à 2.25/3.7 kW et consomme en moyenne à la prise entre 17 et 25 kWh/100 km, donc 15-22 km avec 1h de charge sur prise renforcée et 9-13 km sur une prise classique.
philouze
MattS32:<br /> esla utilisent des puissances particulièrement faibles quand elles sont branchées sur une prise domestique, soit Tesla donne volontairement un chiffre plus faible pour pousser à acheter la borne… Ou alors peut être que les 4-5 km sont des chiffres issus des USA, avec une charge 110V/10A, soit 1.1<br /> Tu devrais simplement demander : nous sommes plusieurs ici à rouler quotidiennement en VE depuis des années, et oui, je te le sur-confirme, il ne faut que quelques heures de charge par nuit pour voir ce dont tu as besoin le lendemain (avec une « bête » prise greenUp comem tout le monde a)
Palou
MattS32:<br /> Si tu parles de facturer différemment l’électricité en fonction du moment, oui. Et on n’y arrive pas, on y est déjà.<br /> Je parle de facturer différemment avec ce boitier de contrôle suivant que c’est pour l’habitation OU un VE, rien n’est impossible quand il s’agit de taxes et d’argent
MattS32
Alors oui, techniquement avec un tel boîtier, si en plus de piloter l’alimentation de la prise, il comptabilisait la consommation ET était capable de la remonter à l’opérateur électrique ou au fisc, on pourrait taxer différemment selon que c’est pour ce qui est connecté au boîtier ou ce qui est connecté ailleurs que sur le boîtier. Ça ne permet toujours pas de détecter spécifiquement un VE (le VE peut aussi se brancher à une autre prise que celle derrière ce boîtier, et inversement si c’est une prise type F on peut utiliser la prise qui est derrière ce boîtier pour brancher autre chose… j’utilise par exemple régulièrement la prise « VE » de mon garage pour un aspirateur et un compresseur).<br /> Et c’est du coup totalement indépendant de Linky : ce boîtier c’est alors juste un compteur électrique, la possibilité de comptabiliser la consommation ce qui transite par ce boîtier est indépendante de sa connexion ou nom à Linky, Linky ne facilite même pas la chose (ce qu’il facilite, c’est le pilotage, il ne permet pas le comptage).<br /> Bref, quoiqu’il en soit, sans changement matériel, il restera impossible de taxer différemment la consommation des VE.<br /> Le seul moyen fiable de mettre une taxation spécifique pour les VE, c’est si les VE comptabilisent elles même leur consommation et la remontent au fisc (via leur connexion cellulaire intégrée). Autrement, c’est impossible. Et les VE déjà commercialisées n’ayant pas cette fonction, elles ne seront jamais taxables par ce moyen.<br /> Et puis surtout, le jour où ils voudront taxer les VE, y aura bien plus simple que de s’emmerder à relever les consommations : comme les VE sont soumises à un contrôle technique, comme les VT, il suffira de faire un relevé du compteur kilométrique au moment du CT et de taxer en fonction de ça. Bien plus simple et bien plus efficace que d’essayer de taxer à la prise.
OPR
Effectivement, de la corrosion sous contrainte est apparue au niveau des coude RIS ( Système de sauvegarde du cœur) c’est bien un système de refroidissement pour l’accidentel et non lorsque la tranche fonctionne normalement. Le soucis c’est que l’opinion publique à une « légère » tendance à tirer sur le nucléaire pour un rien depuis quelques années. EDF à donc pris les devants en arrêtant les réacteurs afin d’être irréprochable et doit donc rendre des comptes à l’ASN pour qu’il puisse redémarré les réacteurs. La guerre est arrivée ensuite… pas de chance pour EDF. J’imagine qu’un compromis production/sureté aurait du être trouvé. Une dernière chose, ces fameux coudes ont été démontés à Fessenheim « juste pour voir »: Aucun problème ; )
clintl
Électricité: la baisse de production d'EDF pour 2022 coûtera 5 milliards d'euros de plus au groupe L’électricité des centrales mises à l’arrêt pour corrosion avait été prévendue … Était il indispensables de les arrêter toutes ?? … 5 milliards … UN bon morceau du prix d’un réacteur neuf
MattS32
clintl:<br /> Était il indispensables de les arrêter toutes ?<br /> C’est la règle. Si EDF se met à ne plus respecter les règles de sécurité dans le domaine du nucléaire, ça va encore donner des arguments aux anti-nucléaire, et il sera encore plus difficile de prolonger la durée de vie des réacteurs actuels et d’en construire de nouveaux…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La part de mineurs dans l'audience de Pornhub est impressionnante, selon le rapport du Sénat
Entre micmacs financiers et idéologiques, que révèlent les messages d'Elon Musk exposés par le procès Twitter ?
Greenpeace investit 1 million de dollars dans une campagne pour changer le Bitcoin
La carte d'identité numérique commence son déploiement sur iOS
David Elbaz, la course aux galaxies les plus lointaines avec le télescope James Webb
Découvrez les nouvelles voix de Google
Après Netflix, le CPF, Ameli... cette nouvelle arnaque par SMS concerne la vignette Crit'air
Le Dyson V8 Extra profite d'une remise à ne pas louper !
Windows 11 : vous avez des problèmes d'imprimante ? C'est
Comment ce cadre d'Apple s'est fait virer à cause d'une blague grossière tirée d'un film
Haut de page