Ehang choisit Lyon comme centre de R&D de ses drones

25 novembre 2018 à 12h21
3
Ehang 184 4

L'entreprise chinoise Ehang, spécialisée dans la construction et la commercialisation de drones, va ouvrir un premier centre stratégique hors de Chine. C'est Lyon qui a été choisie pour recevoir ses équipes de R&D.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais les locaux de Clubic se situent dans la ville de Lyon. Nous aurons donc prochainement le plaisir de faire connaissance avec de nouveaux voisins : les drones de la société Ehang.

À la conquête de l'Ouest

Déjà bien implantée sur le territoire chinois, Ehang souhaite à présent conquérir de nouveaux marchés, tels que l'Europe de l'Ouest ou l'Afrique du Nord. C'est à cet effet que l'entreprise a choisi Lyon comme terre d'accueil de son nouveau centre de recherche et développement. Un site qui permettra notamment de créer une cinquantaine d'emplois dans les trois prochaines années.

De plus, Ehang sélectionnera une zone de la région, à proximité d'un site aéroportuaire, afin de réaliser des tests de vols stationnaires de ses engins.

Les drones taxis bientôt dans le ciel lyonnais ?

Car l'entreprise est spécialisée dans la fabrication et la vente de drones commerciaux, ou destinés au transport logistique. Mais elle avait surtout fait parler d'elle en début d'année, grâce à ses drones taxis. Ehang avait fait plusieurs démonstrations de ses appareils, dont certains étaient capables de faire voler deux passagers, jusqu'à 280 kg et 300 m de hauteur.

Alors doit-on s'attendre à voir passer des drones taxis depuis les fenêtres des bureaux de Clubic ? Malheureusement, ce n'est pas encore d'actualité. Les engins sont encore en attente de nouvelles réglementations de l'espace aérien, afin de les inclure parmi les dispositifs autorisés.

En attendant, vous pourrez toujours les faire voler dans votre jardin. Si vous êtes prêt(e) à débourser environ 500 000 euros pour vous en procurer un.

Source : L'Usine Nouvelle
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
0
5antaKlaus5
Ah non !<br /> Pas une autre entreprise Chinoise qui va nous espionner. On devrait les interdire et ne prendre que des compagnies honnêtes comme les compagnies américaines.<br /> Que Dieu bénisse l’Amérique !
carinae
ben si les bateaux autonomes ont même été testés sur la Seine.<br /> Mais c’est comme les voitures, les trains ou les avions avant que tout cela soit homologué il va s’en passer du temps … va falloir montrer patte blanche à l’administration et la c’est pas gagné …surtout en France.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Espagne : les partis politiques pourront désormais exploiter les données personnelles
Des disquettes retrouvées à bord de la station spatiale internationale
Bon Plan : le logiciel System Mechanic 18 à -50% + 3 mois offerts à 26,51€
Google fait breveter des rollers pour la réalité virtuelle
Qwant Junior et Bayard veulent un Web plus sécurisé pour les jeunes internautes
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page