Ehang choisit Lyon comme centre de R&D de ses drones

Par
Le 24 novembre 2018
 0
ehang 184 4

L'entreprise chinoise Ehang, spécialisée dans la construction et la commercialisation de drones, va ouvrir un premier centre stratégique hors de Chine. C'est Lyon qui a été choisie pour recevoir ses équipes de R&D.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais les locaux de Clubic se situent dans la ville de Lyon. Nous aurons donc prochainement le plaisir de faire connaissance avec de nouveaux voisins : les drones de la société Ehang.

À la conquête de l'Ouest

Déjà bien implantée sur le territoire chinois, Ehang souhaite à présent conquérir de nouveaux marchés, tels que l'Europe de l'Ouest ou l'Afrique du Nord. C'est à cet effet que l'entreprise a choisi Lyon comme terre d'accueil de son nouveau centre de recherche et développement. Un site qui permettra notamment de créer une cinquantaine d'emplois dans les trois prochaines années.

De plus, Ehang sélectionnera une zone de la région, à proximité d'un site aéroportuaire, afin de réaliser des tests de vols stationnaires de ses engins.

Les drones taxis bientôt dans le ciel lyonnais ?

Car l'entreprise est spécialisée dans la fabrication et la vente de drones commerciaux, ou destinés au transport logistique. Mais elle avait surtout fait parler d'elle en début d'année, grâce à ses drones taxis. Ehang avait fait plusieurs démonstrations de ses appareils, dont certains étaient capables de faire voler deux passagers, jusqu'à 280 kg et 300 m de hauteur.

Alors doit-on s'attendre à voir passer des drones taxis depuis les fenêtres des bureaux de Clubic ? Malheureusement, ce n'est pas encore d'actualité. Les engins sont encore en attente de nouvelles réglementations de l'espace aérien, afin de les inclure parmi les dispositifs autorisés.

En attendant, vous pourrez toujours les faire voler dans votre jardin. Si vous êtes prêt(e) à débourser environ 500 000 euros pour vous en procurer un.

Source : L'Usine Nouvelle
Modifié le 25/11/2018 à 12h21
scroll top