GoPro signe la fin des drones Karma

08 janvier 2018 à 16h04
0
Après avoir annoncé la semaine dernière la suppression de 200 à 300 emplois, GoPro vient de déclarer la fin de sa division drone. Celle-ci prendra effet lorsque l'ensemble des drones Karma auront été vendus.

GoPro quitte le marché des drones

C'en est fini de la division drone de GoPro : malgré sa deuxième position sur le marché en 2017, l'entreprise ne continuera pas à développer et vendre des drones en 2018. Ceci est dû à plusieurs facteurs, et notamment aux « législations hostiles en Europe et aux Etats-Unis », qui vont réduire le marché selon la marque. Pour rappel, la réglementation des drones évolue fortement cette année en France, avec des obligations et des restrictions bien plus sévères.

Les drones Karma déjà produits seront donc mis en vente jusqu'au dernier, et seuls resteront alors le support client pour celles et ceux qui possèdent un drone GoPro.

Réduction des coûts : un but chez GoPro

Ce choix n'est pas anodin : la société souhaite en effet réduire ses coûts en 2018. Pour cela, le nombre d'employés devrait passer sous la barre des 1 000 salariés (ils sont 1 254 actuellement à travailler pour GoPro) et le CEO Nicholas Woodman verra sa rémunération en espèce réduite à 1$ symbolique en 2018.

Selon le CEO de GoPro, ces changements devraient permettre à la société de retrouver « profit et croissance dans la seconde moitié de 2018 ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Failles Meltdown et Spectre : de quoi s'agit-il ?
Windows 10 encore gratuit jusqu’au 16 janvier
Obsolescence programmée : Apple visé par une enquête en France
CES 2018 : Amazon tacle Microsoft et porte Alexa sur les ordinateurs
CES 2018 : un camion autonome pour la livraison et la cuisson des pizzas ?
Apple devrait s’inquiéter de l’addiction des jeunes aux smartphones
Porno : au parlement britannique, 160 tentatives de connexion par jour
CES 2018 : LG dévoile un écran enroulable
Intel lance les Kaby-Lake G : ses processeurs avec puce graphique AMD
Un FAI promet le purgatoire numérique en cas de téléchargement illégal
Haut de page