Test Konyks Camini GO : une bonne caméra extérieure qui assure le service minimum

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La société française Konyks propose la Camini GO, sa première caméra de surveillance extérieure pensée pour le grand public.

Konyks Camini GO
  • Facilité d'installation
  • Fabrication
  • Qualité vidéo en HD
  • Enregistrement local
  • Autonomie
  • Micros médiocres
  • Qualité d'image en définition standard
  • Une détection de mouvements limitée
  • Pas de sirène
  • Une interface parfois mal pensée

Comme les autres modèles de la gamme, l'appareil mise sur la simplicité, à la fois en termes de connexion et d'utilisation, grâce entre autres à sa connexion Wi-Fi et son système d'alimentation par batterie.

La Camini GO est-elle aussi performante que facile à utiliser ? Nous avons pu la tester durant quelques jours pour en juger.

Konyks Camini GO : la fiche technique

  • Qualité vidéo : 480 et 1080p
  • Champ de vision : 130°
  • Zoom numérique : 12x
  • Audio : haut-parleur et micros
  • Connectivité : Wi-Fi 2,4 GHz
  • Vision de nuit : voyants infrarouges
  • Stockage : sur Cloud payant ou carte Micro SD(vendue séparément)
  • Offre de stockage en ligne : jusqu'à 3 caméras à partir de 4,5 € par mois
  • Compatibilité : Application gratuite Konyks iOS et Android
  • Dimensions : 100 x 57 x 55 mm
  • Poids : 320 grammes

Design : un produit solide et facile à installer

Le Camini GO est une caméra d'extérieur et Konyks a évidemment travaillé à rendre son produit étanche, décrochant une certification IP65 qui garantit une résistance à la pluie et à la poussière.

L'objet en lui-même est plutôt sobre et dépouillé. Les matériaux sont de qualité et l'objet apparaît bien dense, une fois en main.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La marque a privilégié un plastique blanc pour le boitier et une façade noire, qui vient protéger l'objectif et les quatre LED infrarouges qui l'encerclent. Ces diodes permettent également d'indiquer à l'utilisateur l'état de la caméra.

C'est aussi sous cette façade que l'on retrouve les micros et le haut-parleur, permettant de converser en direct via l'application mobile.

Au dos de l'appareil, on peut distinguer une zone légèrement creusée. Cette dernière permet la fixation de la Camini GO sur un mur avec une demi-boule aimantée. Cette dernière vient se coller sur un support double-face à installer sur le mur.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

L'idée est maligne et évite aux moins bricoleurs une mise en place pénible, toutefois elle sera viable uniquement dans une zone épargnée par les intempéries, sous une véranda ou un porche par exemple. Elle permettra également d'accéder plus facilement à la caméra pour la recharger.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Si votre Camini GO doit éprouver les aléas de la météo, nous vous conseillons davantage d'utiliser le support à vis, placé sous l'accessoire et le kit fourni dans l'emballage, bien plus robuste.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

En bas, un petit cache en silicone recouvre l'accès au port Micro-USB, indispensable pour la recharge de la batterie, et le port Micro SD pour l'enregistrement des vidéos. On y retrouve aussi le bouton d'allumage et d'extinction de l'appareil.

Installation : une procédure claire et rapide

Après la mise en place vient la phase, souvent redoutée par les utilisateurs, de l'appairage de la caméra de surveillance Camini GO avec l'application Konyks, disponible à la fois sur iOS et Android.

Heureusement ici, le logiciel nous prend rapidement par la main en surlignant les boutons à activer pour connecter l'appareil.

Une fois la connexion à la box internet réalisée (uniquement sur une fréquence de 2,4 GHz comme la plupart des objets domotiques), il suffit de scanner un QR Code qui s'affiche sur l'écran du smartphone, par la caméra, à une distance de 15 à 20 cm.

En quelques minutes l'affaire est dans le sac et le périphérique est prêt à être utilisé.

Qualité vidéo : de bonnes images, sans plus

Le capteur vidéo de la Camini GO de Konyks permet d'obtenir des clips et un flux en direct dans une définition Full HD.

De jour, avec une assez bonne luminosité malgré un temps capricieux lors de nos tests, la caméra de surveillance a fait montre d'une image d'une qualité relative, bruitée et assez pauvre en détails. Le rendu reste toutefois suffisant pour observer les abords de sa maison et reconnaitre un proche ou le visage d'un intrus. Le rendu des couleurs est quant à lui plutôt honnête.

Un point tout de même concernant la qualité SD, proposée afin de faciliter le fonctionnement de la caméra pour les connexions les plus faibles. On s'attendait évidemment à une perte de qualité et de définition, mais pas à une telle dégradation. L'image est à la limite de l'utilisable et ne permet même pas de distinguer précisément ce qu'il se passe dans le champ de la caméra.

Il est aussi possible de zoomer dans l'image, mais bien évidemment la perte de détails est immédiate. La fonctionnalité a certes le mérite d'exister, mais on ne l'utilisera qu'occasionnellement.

De nuit, le capteur s'en sort tout aussi honorablement que de jour, grâce aux quatre LED infrarouges qui l'assistent et s'activent automatiquement après le coucher du soleil.

On peut toujours distinguer un visage de près mais aussi voir à plusieurs mètres sans grosse difficulté, même si la qualité du capteur ne permet pas distinguer bien plus qu'une forme si le sujet est éloigné de l'objectif.

Qualité audio : des micros trop légers pour convaincre

La Camini GO permet également de discuter avec la personne qui se présente devant votre porte grâce à deux micros et un haut-parleur intégrés.

Il est d'ailleurs possible de choisir entre deux modes de captation, unidirectionnel et bidirectionnel, pour obtenir plus de précision concernant la provenance des différents sons devant votre porte.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Malheureusement la restitution sonore de la caméra extérieure est assez mauvaise, la faute aux micros, qui saturent très rapidement dès que le correspondant se met à parler, même sans forcer la voix.

La discussion se retrouve donc rapidement hachée, tant et si bien que durant nos tests nous n'avons jamais pu engager un échange de plus de quelques secondes. Heureusement le haut-parleur s'en sort un peu mieux, mais vu la faible qualité des micros, c'est une fonctionnalité que l'on oubliera très vite.

Détection des mouvements : un système efficace, mais perfectible

Comme toute bonne caméra de sécurité qui se respecte, la Camini GO propose des fonctionnalités de détection de mouvements vous permettant de recevoir une notification accompagnée d'une photo lorsqu’une personne pénètre dans son champ de vision.

De jour comme de nuit, le système fonctionne correctement. Nos différentes allées et venues ont été repérées rapidement par la Camini GO.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Nous avons pu, en éprouvant le système, constater quelques lacunes dans la détection, par exemple en ne passant qu'un bras devant l'objectif.

Il est cependant possible, dans le volet paramètres de la Camini GO, de régler la sensibilité de la détection de « faible » à « élevée » en passant par « moyenne », sa valeur par défaut.

Konyks permet également d'affiner la détection des mouvements grâce à un réglage curieusement appelé « Filtrage des corps humains ». Cette option permet d'éviter un trop grand nombre de notifications, par exemple si votre animal de compagnie passe fréquemment devant l'objectif de la caméra.

Il manque toutefois un système de sirène à la Camini GO. On ne comprend pas pourquoi Konyks n'a pas utilisé le haut-parleur de la caméra pour cela. C'est un vrai manque par rapport à d'autres modèles équivalents qui peuvent sonner l'alarme en cas d'intrusion au lieu de se contenter de rester spectateur.

On peut à la rigueur parler à l'intrus pour le faire fuir, mais cela reste bien peu par rapport à un son strident qui s'entend dans toute la rue.

Application : un logiciel très intuitif

Côté logiciel, la page d'accueil de l'application Konyks n'est pas la plus visuelle ni la plus élégante que l'on ait pu voir ces dernières années, c'est une évidence. La marque a préféré privilégier la simplicité et l'accessibilité à l'esthétique, et à notre sens, c'est un choix payant.

Pour accéder aux options de la caméra de surveillance, il suffit de cliquer sur l'onglet « Ma maison » puis de cliquer sur la Camini GO.

L'écran est divisé en deux parties. En haut, on retrouve le lecteur vidéo qui permet de se connecter à la Camini GO et d'obtenir le flux vidéo en streaming. À ce propos, notons que la connexion à la caméra est très rapide, en 2 à 3 secondes seulement, un excellent point qui permet de jeter un œil aux abords de son domicile en quelques instants.

Dans la partie basse, six boutons permettent pêle-mêle de prendre une capture d'écran, de discuter avec son visiteur, d'enregistrer un clip vidéo, d'accéder à la bibliothèque vidéo ou encore au stockage en ligne. Ce sont toutes les principales fonctionnalités de la caméra qui sont accessibles d'un clic et c'est tout ce qu'on attend d'un produit grand public.

Pour le stockage des vidéos, la marque offre le choix à ses utilisateurs. Il peut s'effectuer en local, via une carte Micro SD, non incluse, à insérer dans le port prévu à cet effet. La Camini GO accepte les cartes jusqu'à 128 Go au maximum.

Il est possible également de passer par le service de stockage en ligne par abonnement mis en place par la marque. Konyks promet une solution sécurisée avec chiffrement des vidéos envoyées sur ses serveurs.

Le constructeur propose plusieurs formules d'abonnement, mensuelles, bi-mensuelles ou annuelles à partir de 4 € 50 par mois pour une offre incluant l'enregistrement jusqu'à trois caméras de la marque.

Le volet des paramètres quant à lui, est accessible par l'icône présente en haut à droite de l'écran d'accueil et permet un large panel d'ajustements. On peut par exemple inverser l'image de la caméra au cas où celle-ci a dû être installée à l'envers, ou à la gestion de la vision nocturne.

En revenant à l'accueil de l'application on retrouve l'onglet « Scénario », qui permet d'automatiser certaines actions en fonction de l'heure de la journée par exemple.

À noter que la Camini GO est également compatible avec Google Assistant et Amazon Alexa, notamment pour afficher les images capturées par la caméra de surveillance sur un écran connecté.

Enfin le dernier onglet, « Profil », permet d'accéder à un journal des différentes détections et alertes survenues, avec également l'historique des notifications.

On ne comprend pas bien pourquoi ce volet, finalement très important pour voir rapidement l'activité autour de sa maison, se retrouve presque caché dans un sous-menu. Il aurait été bien plus utile avec un accès rapide depuis la page d'accueil de la caméra Camini GO.

Autonomie : au moins trois mois d'utilisation

Konyks l'assure : sa Camini GO peut fonctionner trois mois grâce à sa très large batterie de 10 000 mAh.

Nous n'avons pas pu tester l'appareil sur une aussi longue période pour confirmer ou infirmer les propos du constructeur. Malgré nos tests intensifs durant une bonne semaine, l'indicateur de batterie n'a pas bougé ou presque.

On peut penser sans trop se tromper que l'autonomie du produit est en phase avec les déclarations de la marque.

Konyks Camini GO : l'avis de Clubic

Cette première caméra de surveillance du constructeur français fait bien le job, et c'est tout ce qu'on peut lui demander vu son prix assez mesuré (environ 120 € chez les différents revendeurs).

La Camini GO nous a séduit avant tout par sa simplicité d'installation et d'utilisation. La caméra s'adresse au plus grand nombre, néophytes en technologie comme apprentis bricoleurs.

L'objet en lui-même est un peu moins convaincant. Si la fabrication de la caméra est très maitrisée, la qualité vidéo et audio est honnête sans être transcendante. Le logiciel est quant à lui plutôt bien pensé (à quelques choix d'interface hasardeux près) mais un peu limité.

En définitive la Konyks Camini GO est une caméra de surveillance pour l'extérieur que l'on pourra conseiller pour un premier achat ou pour un public souhaitant améliorer la sécurité de son logement sans perdre de temps en réglages ou mise en place.

Konyks Camini GO

7

La Camini GO est une très bonne caméra pour qui cherche un appareil à la fois simple et efficace. La qualité vidéo est tout à fait suffisante pour jeter un coup d'oeil aux abords de sa maison. Dommage qu'on ne puisse pas aller plus loin en cas d'intrusion, une sirène n'aurait pas été de trop.

Les plus

  • Facilité d'installation
  • Fabrication
  • Qualité vidéo en HD
  • Enregistrement local
  • Autonomie

Les moins

  • Micros médiocres
  • Qualité d'image en définition standard
  • Une détection de mouvements limitée
  • Pas de sirène
  • Une interface parfois mal pensée

Fabrication 8

Fonctionnalités 6

Qualité d'image de jour 7

Qualité d'image de nuit 7

Qualité audio 4

Logiciel 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Cette double clé USB SanDisk Ultra 256 Go est vraiment pas chère sur Amazon
Android : Oppo envisagerait de proposer 4 années de mise à jour
Test de Subnautica Below Zero : la profondeur des grands jeux
Kodi 19.1 est dispo : des correctifs à gogo, de la vidéo au réseau
Un Porsche Macan tout électrique à venir, à côté d'un nouveau modèle thermique
Sony WF-1000XM3 : le top des écouteurs sans fil au meilleur prix sur Amazon
Faux avis Amazon : la firme bannit les produits Aukey de son catalogue
Smartphone pas cher : le Xiaomi Redmi 9A passe à moins de 100€ sur Amazon
Intel lance officiellement sa 11e génération de processeurs mobiles
Prime Video dévoile Solos, une série d'anthologie au joli casting teintée de SF
Haut de page