Free obtient un gros chèque de l'Europe pour le déploiement de la fibre optique

Par Emilia CAPITAINE
le 03 mars 2017
 0
Jeudi 2 mars 2017, la Banque européenne d'investissement a signé un chèque de 200 millions d'euros à Free. Une enveloppe qui permettra à l'opérateur d'accélérer le déploiement de la fibre optique sur le territoire français.

20 millions de prises d'ici à 2022



Free, tout comme ses concurrents Orange et SFR, s'est fixé des objectifs ambitieux en matière de fibre optique : l'opérateur, qui affirme avoir aujourd'hui 4 millions de prises raccordables, compte déployer 16 millions de connexions d'ici à 2018 et 20 millions d'ici à 2022.

0258000008156178-photo-fibre-optique.jpg

En outre, par son exigence sur la technologie à déployer, Free a su se distinguer : alors que d'autres opérateurs souhaitaient privilégier des solutions mixtes moins onéreuses et performantes utilisant des câbles ou la fibre FTTLA (jusqu'au pied de l'immeuble), Free a choisi d'investir dans la FTTH (fibre jusqu'au logement). C'est l'option de Free qui a eu le soutien de l'Arcep, le régulateur des télécoms. Un détail que Xavier Niel se plaît à rappeler.

Free obtient un chèque de 200 millions de la BEI



Jeudi 2 mars 2017, le groupe Iliad, maison-mère de Free, a annoncé avoir obtenu un chèque de 200 millions d'euros de la Banque européenne d'investissement (BEI), une aide destinée à assurer le déploiement de la fibre optique en France métropolitaine. Cette enveloppe sera utilisée par Free pour accélérer le raccordement des zones très denses (les métropoles urbaines) et moyennement denses (les périphéries des métropoles et les villes de taille moyenne). Cette nouvelle devrait être très bien accueillie par l'Arcep, qui déplore le manque d'investissements dans les réseaux Internet à très haut débit.

Si le montant de 200 millions d'euros peut paraître dérisoire au regard des milliards investis dans la fibre optique, le prêt européen présente l'avantage de porter sur une durée de 13 ans, ce qui est particulièrement adapté aux besoins de Free, dans la mesure où les investissements réalisés seront rentabilisés au bout de plusieurs années.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Technologies numériques : l'IUE adopte un plan d'investissement à 9,2 milliards
Comparatif 2019 : Quel est le meilleur chargeur sans fil ?
Des pirates publient les données personnelles de milliers de policiers et d'agents du FBI
XIII, le shooter d'Ubisoft lancé en 2003, se paye un remake !
Oui.sncf marche fort et reste le premier site de e-commerce français
Des chercheurs ont réussi pour la première fois à
Une entreprise récupère les trottinettes de Lime et Bird... pour les leur
Un astronaute devenu différent de son jumeau après un voyage d’un an dans l’espace
Game of Thrones : HBO annonce l'ouverture d'un studio à visiter en 2020 en Irlande du Nord
Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
scroll top