Les régulateurs s'entendent sur le co-investissement dans la fibre

27 septembre 2010 à 16h10
0
L'Arcep avait récemment proposé un moyen de financement original pour la fibre optique en France. Cette fois, l'Autorité française de la concurrence voit d'une manière favorable cette méthode. L'intérêt est alors de pouvoir développer plus facilement la fibre et se partager le lourd investissement dans les zones difficiles d'accès et peu couvertes.

00A0000002421912-photo-fibre-optique.jpg
Cet aval permet aux autorités de prévoir le déploiement de la fibre. Dans les prochaines semaines, les modalités devraient même être définies.

Concernant ces zones moyennement denses, l'autorité de la concurrence estime dans un communiqué : « si un opérateur privé (le plus souvent France Télécom, seul susceptible d'investir significativement dans ces zones) déploie son réseau, il bénéficiera en principe d'un monopole naturel. Compte tenu de ces particularités, l'Autorité estime qu'une régulation spécifique, différente de celle applicable aux zones très denses, est nécessaire. »

L'autorité affirme donc que « des offres de gros adaptées soient par ailleurs disponibles » afin de faciliter l'arrivée de nouveaux entrants. Désormais, les investissements des opérateurs vont pouvoir se répartir entre plusieurs concurrents (co-investissement) voire avec des collectivités territoriales.

Désormais, l'Arcep va devoir rapporter, dans les prochaines semaines, cette nouvelle réglementation auprès de la Commission européenne. L'actualité prochaine de la fibre devrait donc être chargée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
L'iPhone 9 s'appellerait finalement iPhone SE, et serait disponible ... demain

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top