Les régulateurs s'entendent sur le co-investissement dans la fibre

0
L'Arcep avait récemment proposé un moyen de financement original pour la fibre optique en France. Cette fois, l'Autorité française de la concurrence voit d'une manière favorable cette méthode. L'intérêt est alors de pouvoir développer plus facilement la fibre et se partager le lourd investissement dans les zones difficiles d'accès et peu couvertes.

00A0000002421912-photo-fibre-optique.jpg
Cet aval permet aux autorités de prévoir le déploiement de la fibre. Dans les prochaines semaines, les modalités devraient même être définies.

Concernant ces zones moyennement denses, l'autorité de la concurrence estime dans un communiqué : « si un opérateur privé (le plus souvent France Télécom, seul susceptible d'investir significativement dans ces zones) déploie son réseau, il bénéficiera en principe d'un monopole naturel. Compte tenu de ces particularités, l'Autorité estime qu'une régulation spécifique, différente de celle applicable aux zones très denses, est nécessaire. »

L'autorité affirme donc que « des offres de gros adaptées soient par ailleurs disponibles » afin de faciliter l'arrivée de nouveaux entrants. Désormais, les investissements des opérateurs vont pouvoir se répartir entre plusieurs concurrents (co-investissement) voire avec des collectivités territoriales.

Désormais, l'Arcep va devoir rapporter, dans les prochaines semaines, cette nouvelle réglementation auprès de la Commission européenne. L'actualité prochaine de la fibre devrait donc être chargée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sony Ericsson oublie Symbian, se tourne vers Android
Le procès des 4 de The Pirate Bay revient en appel
Fujifilm W3 : 3D améliorée et écosystème en progression
M6 lance un
Deux nouvelles oreillettes Bluetooth chez Motorola
Processeurs : Intel renouvelle une partie de son offre mobile
Avant sa transition vers AdCenter, Yahoo! devient la régie de musicMe
Sony NEX et choix de monture : une véritable politique d'ouverture
USA : polémique autour d'un web
Eric Schmidt :
Haut de page