Neufbox Fibre : SFR divise le débit montant par cinq en toute discrétion (màj)

le 22 novembre 2011 à 14h23
0
SFR a récemment modifié l'offre « Fibre » en toute discrétion, ôtant l'un de ses principaux intérêts. Le débit montant a effectivement été divisé par cinq, passant de 50 à 10 Mbps.

00BE000001670934-photo-ancien-logo-de-sfr.jpg

L'information n'apparait nulle part sur le site Internet, sur lequel le débit montant (upload) n'est jamais précisé. Avec le souci de transparence qu'on lui connait, SFR réserve cette caractéristique pourtant essentielle à la fiche d'information standardisée.

Comme l'a constaté notre confrère Ariase, une nouvelle fiche d'information standardisée est entrée en vigueur le 15 novembre. Pour l'offre Fibre facturée 35 euros/mois, le débit maximum disponible n'est désormais plus que de « 10 Méga » en émission, alors qu'il reste pour l'heure à 50 avec l'offre Fibre Évolution à 41 euros/mois. Nous passerons sur l'absence d'unité de mesure, le bit en l'occurrence.

Plus encore que le débit de réception, c'est pourtant le débit d'envoi élevé qui permettra à la fibre de révolutionner les usages. Si le premier permet presque exclusivement de multiplier les équipements connectés, le second permet quant à lui d'embrasser pleinement le cloud, en rendant par exemple viable la sauvegarde en ligne d'un ordinateur complet.

SFR réintroduit donc un échelonnage du débit en fonction de l'offre, une pratique qui avait disparu depuis des années, sans l'assumer pour le moment contrairement à Orange. Le débit montant est effectivement un argument clair de l'offre Fibre Premium. Ceux qui étaient abonnés avant le 15/11/11 continuent naturellement à bénéficier de 50 Mbps.

0280000004767150-photo-sfr-fiche-d-information-standardis-e-fibre-optique-15-novembre.jpg


Mise à jour du 22/11/2011 à 23 h 47 : SFR a démenti avoir réduit le débit le 15 novembre 2011. « L'offre Fibre existe ainsi depuis son lancement, et toutes les conditions sont bien explicitées dans le document commercial de référence », a affirmé le service de communication de l'opérateur à nos confrères de ZDNet. Une fiche d'information standardisée datée du 3 mars 2011 présente effectivement les mêmes débits de 10 et 50 Mbps respectivement pour l'offre « fibre » et l'offre « fibre Évolution ».

Mais ce document est introuvable sur le site Internet de SFR, contrairement à une autre fiche d'information standardisée, datée d'octobre 2009 cette fois. La seule offre fibre de l'époque, alors facturée 29,90 euros/mois, c'est-à-dire moins que l'offre « fibre » d'aujourd'hui, offrait bel et bien un débit montant de 50 Mbps. SFR a beau prétendre que l'offre fibre n'a pas évolué depuis son lancement, qu'il fixe on ne sait sous quel prétexte au 16 novembre 2010, c'est pourtant le cas.

0140000004768704-photo-sfr-fibre-fiche-d-information-standardis-e-du-07-10-2009.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Dota 2 : éviter les joueurs toxiques pourrait bientôt impliquer un abonnement
Spotify va tester son premier accessoire à destination des voitures
⚡ Bon plan : Ausdom Casque Bluetooth Réduction Bruit Active à 34,99€ au lieu de 49,99€
Test Rage 2 : un monde ouvert générique, prétexte à un FPS enivrant
Wing, la compagnie de drones d'Alphabet, va débuter ses premières livraisons en juin
AMD : certaines spécifications des puces EPYC 64 & 32 Cores en fuite
La définition d'un kilogramme change à partir d'aujourd'hui
Malgré le blocage américain, l’Europe ne veut pas exclure Huawei
L'assistant Nissan ProPILOT 2.0 autorise la conduite sans les mains sur autoroute
Les nouveaux Arduino arrivent, plus puissants et plus abordables
Google souhaite créer une initiative open source pour la conception de puce électroniques
Minecraft devient le jeu le plus vendu au monde !
Yutu-2, le rover chinois, découvre de nouveaux minéraux sur la Lune
Une joint-venture d'EDF propose de gagner de l'argent grâce à la batterie de sa voiture électrique
Pas que Google : Intel, Qualcomm et d'autres entreprises arrêtent de travailler avec Huawei
scroll top