Fin du conflit entre TF1 et Free : un accord de diffusion signé

Par
Le 25 avril 2018
 0
Alors qu'un accord avait été signé entre Orange et TF1 début mars, Free continuait de négocier avec le groupe télévisuel pour la diffusion de ses chaînes. Un accord de diffusion vient d'être trouvé, signifiant la fin du conflit entre TF1 et Free.

Aucun montant ne filtre dans ce communiqué, mais le Groupe TF1 a probablement mis un coup de frein sur ses prétentions, comme cela a été le cas avec Orange.

Un accord de diffusion signé par TF1 et Free


Malgré les menaces, le Groupe TF1 n'aura pas trainé Free devant les tribunaux, ni fait payer d'amendes pour les jours de diffusion alors qu'aucun accord n'avait été trouvé. De l'autre côté, si Free a plusieurs fois mis en avant la possibilité de couper les chaînes sur ses box, les téléspectateurs n'ont pas eu à subir les conséquences d'une bataille entre les deux groupes. Le groupe audiovisuel et le fournisseur d'accès internet ont fini par trouver - et signer - un accord, comme annoncé dans un communiqué commun.

En plus de la « distribution (...) de toutes les chaînes du Groupe TF1 », Free bénéficiera de « services non linéaires associés à ces chaînes ». Dans la suite du communiqué, il est indiqué ces fonctionnalités concerneront tant le replay de MyTF1 que des nouvelles chaînes et même des programmes événementiels en 4K.

free mobile étend la 4g à son forfait low cost_cropped_768x501


Un accord TF1/Free, mais pas de montant annoncé


Alors que le Groupe TF1 espérait 40 millions d'euros pour l'accord avec Free, nul doute que ce montant a été revu à la baisse. Difficile en effet de croire que Free ait accepté de payer un tel montant, quand Orange a réussi a diviser par deux (de 25 millions, l'accord final Orange/TF1 serait de 12 millions) la facture.

Dans tous les cas, cette signature signe la fin du conflit entre le Groupe TF1 et les FAIs, qui refusaient de payer des montants bien trop élevés pour diffuser des chaînes gratuites (et un certain nombre de services supplémentaires, il faut l'admettre).


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top