Free condamné à 100.000 euros d'amende pour "pratiques commerciales trompeuses"

08 février 2012 à 11h17
0
00FA000004822232-photo-freebox-revolution.jpg
La Freebox Révolution
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné, hier, le FAI Free à 100 000 euros d'amende et 40 000 euros de dommages et intérêts, pour « pratiques commerciales trompeuses ». Une condamnation qui fait suite à une plainte déposée en 2007 par l'UFC-Que Choisir, et à une enquête menée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

En cause dans l'affaire, les pratiques de l'opérateur visant à brider l'accès à Internet aux abonnés non dégroupés de son offre pourtant annoncée comme étant illimitée. « Cet opérateur proposait en effet un forfait « internet haut débit illimité » attractif, alors qu'il avait parallèlement mis en place un dispositif de limitation du débit, au détriment de ses clients non dégroupés. Le dispositif visait à contenir le trafic, réduisant ainsi la bande passante achetée à l'opérateur historique » explique la DGCCRF dans un communiqué (PDF).

L'UFC-Que Choisir s'était penché sur la question en 2007 et avait alors déposé une plainte, ayant débouché sur une enquête de la répression des fraudes. Les 40 000 euros de dommages et intérêts ont été versés à l'UFC. De son côté, Free n'a pas souhaité commenter cette décision de justice.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top