Free condamné à 100.000 euros d'amende pour "pratiques commerciales trompeuses"

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000004822232-photo-freebox-revolution.jpg
La Freebox Révolution
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné, hier, le FAI Free à 100 000 euros d'amende et 40 000 euros de dommages et intérêts, pour « pratiques commerciales trompeuses ». Une condamnation qui fait suite à une plainte déposée en 2007 par l'UFC-Que Choisir, et à une enquête menée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

En cause dans l'affaire, les pratiques de l'opérateur visant à brider l'accès à Internet aux abonnés non dégroupés de son offre pourtant annoncée comme étant illimitée. « Cet opérateur proposait en effet un forfait « internet haut débit illimité » attractif, alors qu'il avait parallèlement mis en place un dispositif de limitation du débit, au détriment de ses clients non dégroupés. Le dispositif visait à contenir le trafic, réduisant ainsi la bande passante achetée à l'opérateur historique » explique la DGCCRF dans un communiqué (PDF).

L'UFC-Que Choisir s'était penché sur la question en 2007 et avait alors déposé une plainte, ayant débouché sur une enquête de la répression des fraudes. Les 40 000 euros de dommages et intérêts ont été versés à l'UFC. De son côté, Free n'a pas souhaité commenter cette décision de justice.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Chrome disponible sur Android... mais uniquement Ice Cream Sandwich
Nokia s'oriente vers la suppression de 4000 emplois
Touchpad : HP offre sa version du code source d'Android à l'équipe Cyanogen
Affaire TomorrowNow : Oracle veut un nouveau procès contre SAP
BlackBerry DevCon : pour son PlayBook OS 2.0, RIM promet un navigateur exemplaire
Corel finalise le rachat de Roxio, éditeur de la suite Creator
Touch Mouse M600 : Logitech continue dans le tactile
Etude : les mobinautes regarderaient leur téléphone plus de 150 fois par jour
Nexans en difficulté mais poussé par sa branche fibre
NRJ Mobile ajuste le prix de l'Ultimate Illimité… insuffisamment
Haut de page