"La révolution du mobile", un buzz qui déplaît à Free

06 mai 2011 à 15h49
0
00FA000004245616-photo-r-volution-du-mobile.jpg
Lancé cette semaine sur la Toile, la campagne « La révolution du mobile » a attiré l'œil de Free. Le fournisseur d'accès à Internet a transmis un courrier par voie d'avocat aux auteurs de ce buzz qui promet « le mobile illimité à - de 50 € par mois ».

En début de semaine, les journalistes ont reçu une mystérieuse invitation pour un évènement qui se tiendra le 11 mai prochain, annonçant une « révolution du mobile ». Une annonce accompagnée d'un mystérieux site Internet, d'un groupe Facebook et d'un compte Twitter chargés de créer un effet d'attente en distillant au compte-goutte des informations sur la fameuse offre.

« La révolution du mobile c'est le mobile illimité à - de 50 € par mois ! » scande un tweet de l'opération. Une petite phrase qui n'est pas sans rappeler les déclarations de Xavier Niel, début avril dans Capital. Et si ce mystérieux opérateur, c'était Free ?

Que nenni, puisque ledit FAI a envoyé hier un courrier aux auteurs de la campagne par l'intermédiaire de son avocat Yves Coursin - courrier transmis par mail à la presse par les auteurs du buzz. Free, visiblement conscient de l'amalgame qu'est susceptible d'engendrer ce buzz - notamment avec l'emploi du terme « révolution », qui renvoie également à sa nouvelle Freebox - estime que « cette communication cherche à profiter indûment de leurs propres efforts commerciaux, ou d'en limiter les effets, tout en semant une certaine confusion vis-à-vis du public, le caractère anonyme de cette communication accentue le problème ».

Numéricable chef d'orchestre ?

Selon nos sources, et après avoir mené l'enquête comme certains de nos confrères, il semblerait que le mystérieux opérateur derrière cette campagne soit Numéricable : le FAI reviendrait donc potentiellement sur le marché de la téléphonie mobile en tant que MVNO sur le réseau Bouygues Telecom, avec lequel il a signé un contrat en juillet 2007.

Si un soupçon de doute plane encore, il est cependant certain que le chef d'orchestre de cette campagne manie habilement sa baguette pour en faire parler, et agace Free. L'annonce officielle ayant lieu mercredi prochain, ce n'est sans doute pas terminé.

Courrier Free Revolution
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Signal Spam signe un partenariat avec l'OCLCTIC
Après Street View, Google prépare ses photographes d'intérieur
Oracle : le code d'Hudson offert à la Fondation Eclipse
Clubic Week 2.0 : Sony au fond du trou...
Revue de presse : lu sur le Net !
Novell autorisé à attaquer Microsoft pour concurrence déloyale
MafiaaFire : une extension Firefox gênante ?
PSN : le numéro 1 de Sony prend la parole, et dévoile un
AOL : bientôt un service de chat audio/vidéo simplifié
GroupMe rachète Sensobi pour un montant indéterminé
Haut de page