Fin des zones blanches en 2G : les opérateurs s'engagent

Par
Le 22 mai 2015
 0
Bercy a annoncé jeudi la signature d'un accord avec les quatre opérateurs mobiles nationaux portant sur la couverture en 2G de l'ensemble des communes aujourd'hui privées de cet accès d'ici la fin de l'année 2016. La 3G devrait suivre à échéance 2017.

Bientôt la fin des zones blanches ? Emmanuel Macron et Axelle Lemaire ont annoncé jeudi soir avoir réuni les quatre opérateurs mobiles nationaux pour la signature d'un accord visant à valider la couverture, d'ici la fin 2016, des communes françaises aujourd'hui privées de tout service mobile via les réseaux 2G. Dans un communiqué, le ministère de l'économie et des finances indique que 160 communes ont déjà été identifiées mais promet la mise en oeuvre d'un recensement plus exhaustif. Il assure également que les opérateurs se sont engagés à apporter Internet via les réseaux 3G aux 2200 communes encore non couvertes avant la mi-2017.

L'engagement a été pris devant l'Arcep, le gendarme des télécoms, qui d'après Bercy disposera d'un pouvoir de sanction en cas de non-respect de cet objectif par les opérateurs. Au delà de cet accord, qui couvre les centres-villes ou centres-bourgs, l'Agence du numérique sera chargée de définir 800 sites prioritaires (zones d'activité ou sites touristiques, par exemple) aujourd'hui coupés de toute couverture au cours des quatre années à venir, de façon à ce qu'ils fassent l'objet d'une couverture spécifique.

Aucun détail n'a été donné sur le mode opératoire lié à cette extinction des zones blanches, mais il est permis de penser que les opérateurs mutualiseront leurs efforts, comme ils le font déjà dans certaines zones rurales et tablent directement sur le déploiement d'infrastructures 3G.

0190000006639034-photo-antennes-relais-gsm.jpg

La signature de cet accord fait suite aux promesses formulées par l'exécutif en mars dernier, lors des Assises des ruralités. Bercy signale enfin avoir demandé aux opérateurs de plancher sur des « propositions communes » visant à faciliter la diffusion d'équipements de type femtocell, favorisant la couverture mobile à l'intérieur des logements.

La liste précise des communes concernées par cet accord n'a pas encore été communiquée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top