A leur tour, les FAI proposent leurs mesures pour financer la Culture

La Fédération française des télécoms, organe qui rassemble l'ensemble des FAI à l'exception de Free, dresse ses propositions en faveur de la Culture. Les fournisseurs d'accès à Internet souhaitent être partenaires du secteur mais rejettent une taxe sur les smartphones.

00FA000004520250-photo-logo-fft.jpg
La FFT présente un rapport prenant comme base de réflexion les propositions énoncées dans le cadre de la mission Lescure. Edité par le cabinet Roland Berger, le document préconise plusieurs mesures pour soutenir la Culture en France. Il rappelle également que « 27% des contributions au financement de la Culture (hors redevance et autofinancement) viennent des opérateurs ». A l'inverse, l'étude indique que les géants du Net (appelés également OTT pour Over The Top) ne participent nullement à l'exception culturelle.

L'étude tend à démontrer que les FAI contribuent non seulement à la croissance du divertissement numérique (musique, livres, cinéma, télévision de rattrapage...). La FFT regrette toutefois que ses membres ne profitent pas réellement de l'augmentation de la consommation de la bande passante liée à l'essor de certains services, en particulier la vidéo en streaming.

Enfin la critique est claire au sujet des pratiques fiscales de certains groupes comme Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. La FFT considère que ces géants devraient contribuer au financement de la Culture puisqu'ils utilisent ces contenus pour leurs plateformes de services. Considérant ainsi qu'en France, le marché des contenus culturels s'élève à 21,2 milliards d'euros, l'organisme demande à ce que « tous les acteurs contribuent équitablement » au financement de la Culture, « la solution ne peut être trouvée au seul niveau national. L'action doit être engagée au niveau européen », ajoute-t-elle.

Enfin, la FFT désapprouve l'idée d'instaurer une taxation sur les appareils connectés en particulier les smartphones et les tablettes tactiles. Elle souhaite au contraire qu'un éventuel prélèvement puisse toucher l'ensemble des acteurs du numérique, géants américains compris.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

PlayStation : un changement de stratégie préjudiciable pour l'avenir de la PS5 ?
Test OnePlus Watch : une première montre connectée abordable et endurante
Les Apple AirPods Pro à prix choc chez Amazon ce weekend !
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : quelles sont les nouveautés de la SVoD en mai 2021 ?
Nouveau shitcoin en vue ? Carole Baskin, la défenseuse des grands félins, lance sa crypto CAT
Le Mac mini avec puce M1 est en promotion avec un SSD de 256 Go ou 512 Go
Carte mémoire microSDXC SanDisk Extreme 512 Go à -50% !
Test du Xiaomi Mi 11 Ultra : le meilleur photophone du monde manque d’endurance
Telegram intègre directement un service de trading crypto (mais pour une seule cryptomonnaie)
Le premier transistor recyclable est là ! Vers une solution pour les déchets électroniques ?
Haut de page