Neutralité du Net : l'Europe rend une copie bien timide

19 avril 2011 à 19h05
0
La Commission européenne a adopté mardi un rapport relatif à l'épineux dossier de la neutralité du Net. S'il réaffirme des impératifs de transparence vis à vis du consommateur, ou la nécessité de conserver un accès à Internet non discriminant, il laisse le champ libre aux états membre d'appliquer à leur guise les directives du paquet télécoms, et réserve à l'exécutif européen la possibilité de se pencher à nouveau sur la question ultérieurement. Une réponse bien trop timide ?

00B4000003048930-photo-union-europeenne.jpg
Dans ce rapport de moins de dix pages que l'on pourra consulter en ligne (anglais, PDF), Bruxelles rappelle que les états membre ont jusqu'au 25 mai prochain pour transposer en droit local les directives du paquet télécoms, et affirme son intention de vérifier que cette transposition se fasse de façon à « garantir le respect, dans la pratique, de ces principes de neutralité et d'ouverture de l'internet » que sont « la transparence, la qualité de service et la possibilité de changer d'opérateur ».

Ceux qui attendaient une position moins consensuelle en seront pour leurs frais. Dans le discours (anglais) prononcé à l'occasion de la remise de ce rapport, la commissaire en charge de l'économie numérique Neelie Kroes ne prend en effet jamais ouvertement parti sur des points de détail particulièrement polémiques tels que le blocage de contenus ou de services à l'exemple de la voix sur IP, bien souvent interdite sur un accès mobile. « Les consommateurs devraient être informés de la nature précise des techniques de gestion de trafic ou de limitations de service qu'ils rencontreront. S'il existe des limites sur la vitesse de connexion ou de téléchargement, si certains services sont bloqués ou dégradés, le consommateur devrait être prévenu clairement, à l'avance », affirme-t-elle par exemple.

Faut-il comprendre que ces restrictions ne rentrent pas dans le cadre de la neutralité du Net ? C'est comme ça que le comprend l'association La Quadrature du net, dont le porte-parole Jérémie Zimmermann déclare en réponse : « Mme Kroes se cache derrière de faux arguments libéraux pour ne pas agir, prétextant que les lois sur la concurrence et la consommation sont suffisantes pour résoudre le problème. Or, dans la plupart des États-membres, les opérateurs de téléphonie mobile s'entendent pour appliquer les mêmes mesures discriminatoires dans leurs offres de soi-disant "Internet mobile" ».

Pour l'instant, et alors qu'en France un rapport préconise l'inscription dans la loi du principe de net neutrality, Bruxelles justifie cet attentisme par la nécessité de vérifier la réalité de certaines pratiques susceptibles de l'enfreindre et annonce une nouvelle enquête, confiée cette fois à l'organe des régulateurs européens des communications électroniques, dont les conclusions seront rendues en fin d'année.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe
Amazon dévoile le calendrier pour recevoir ses commandes avant Noël

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top