Test Denon Home 250 : Une enceinte puissante et connectée, aux portes de la Hi-Fi

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
09 mars 2020 à 16h43
0
La note de la rédac
Grande sœur de la Home 150 et cadette de la Home 350, la Denon Home 250 est à la place ingrate du milieu de gamme. Plus poussée et plus imposante que la Home 150, mais finalement assez proche, ce modèle s'établissant au double du prix devra présenter un peu plus que l'argument de la puissance pour nous convaincre.

Environnement Denon HEOS et mêmes fonctions que la Home 150, la Denon Home 250 partage les mêmes écueils et avantages propres à l'écosystème du constructeur japonais, tout en proposant une expérience légèrement différente. Ainsi nous ne sommes toujours pas dans un produit diffusant le son à 360° ni même s'adaptant à son environnement via analyse de la pièce, mais sur une enceinte passant le cap de la stéréo (mono pour la H 150).

Une construction sérieuse, un peu simple

Un peu moins dans l'idée de petit monolithe que sa petite sœur, la Home 250 prend une forme plus classique et caractéristique des enceintes de cette gamme de prix. Pas plus profonde que la Home 150, elle est en revanche beaucoup plus large, cela pour permettre de placer le double de composants, plus un radiateur passif (sur lequel nous reviendrons).

Le modèle étant sensiblement plus lourd (3,7 kg contre 1,7 kg) et un peu plus difficile à prendre d'une main, la marque a pensé à une petite encoche/poignée à l'arrière, assez discrètement intégrée.

Denon Home 250 (4).jpg

La construction reste égale à ce que nous avons déjà observé, presque irréprochable. Une base plastique, mais sans jeu ni grincement, et un recouvrement quasi total par une matière tissée plutôt agréable. Noir et gris béton (même si une version blanche existe), peu de place aux délires colorés, idem pour les lignes passe-partout, très éloignées de la petite audace formelle des HEOS de génération précédente. On peut toujours se plaindre qu'à 500 euros, la concurrence est déjà beaucoup plus affutée qu'à 250 (les Home 150). À ce titre, la Home 250 n'est pas aussi impressionnante que la 150 dans leur gamme de prix respective. Un produit tel que la Klipsch The three propose une approche bien plus luxueuse et classe.

Acheter Denon Home 250 sur Son-Video
Acheter Denon Home 250 sur Boulanger

Une connectivité qu'on voudrait plus poussée

Même salle même ambiance. La Home 250 se contente de copier-coller les fonctions de la Home 150 sans rien ajouter. Ainsi nous retrouvons les mêmes bons petits avantages et les mêmes défauts. Pour commencer, la marque n'a pas fait l'erreur de limiter les possibilités du modèle à un couple Wifi/Ethernet (certains modèles n'ayant même pas de prise Ethernet). Une puce Bluetooth, un port USB-A pour un glisser une clé USB, ainsi qu'une prise jack 3,5mm en entrée AUX. Toujours le même reproche avec l'absence d'entrée numérique SPDIF, type optique ou coaxiale. Certains fabricants intègrent par exemple la prise optique dans la connectique jack (vous rappelez-vous des anciens MacBook ?).

Denon Home 250 (5).jpg

Toutes ces connectiques sont discrètement placées à l'arrière avec la prise secteur et les boutons d'appairage (Bluetooth et Wifi). À noter, la disposition des touches et de la connectique ne se fait plus en hauteur comme sur la Home 150, mais en largeur, cela afin de laisser la place au radiateur passif situé à l'arrière.

Au sommet, un panneau contrôle sensiblement plus large que celui de la 150 donne accès aux mêmes fonctions. En plaçant la main près du panneau, un capteur de proximité déclenche l'affichage des touches tactiles : 3 dédiées à la navigation/volume, 3 à l'utilisation de fonctions programmables. Ces fonctions programmables se définissent en appuyant quelques secondes dans un état précis de l'appareil. Le faire en lisant un album renverra vers la lecture de l'album en cas de pression simple, par exemple.

La marque a été un peu avare. En effet le panneau de la Home 250 aurait largement pu accueillir des boutons de passages de piste, ou simplement des touches de présélections supplémentaires. Pour cette dernière demande il faudra passer sur la Home 350 qui en possède 6. À ce titre, l'ergonomie juste égale à sa petite sœur amène une pointe de déception.

Denon Home 250 (3).jpg

Enfin, deux micros sont présents sur le dessus, pour le moment inactifs. Une mise jour Firmware prévu pour cette année permettra d'utiliser le produit en tant qu'assistant vocal.

Pour le reste, l'enceinte est parfaitement pilotable à partir d'un assistant vocal compatible Google Assistant, Alexa ou Siri (via Airplay 2).

La configuration pour tous.

Aussi simple que la configuration avec Home 150, la reconnaissance d'une Denon Home 250 se fait sur le même principe. Premièrement un téléchargement de l'application HEOS de Denon, application très simple même si un peu austère. Une fois l'application démarrée, il suffit d'aller sur l'onglet ajouter (ou laisser l'appli nous guider s'il détecte déjà une enceinte compatible dans les environs), appuyer sur le bouton de connexion situé à l'arrière de l'enceinte, entrer le code du réseau Wifi ou brancher l'enceinte en Ethernet sur le routeur, puis définir la nom de l'enceinte, correspondant au nom de la pièce. Ce nom est parfaitement personnalisable, il est même possible de laisser le "Home 250" d'origine.

Denon Home 150 Configuration 02.jpg

L'unique souci est exactement le même qu'avec une Home 150, celui d'une reconfiguration en cas de changement de réseau. Dans ce cas, il vaut mieux faire un reset de l'enceinte via un appui long sur les boutons Wifi et Bluetooth.

La reconnaissance du modèle via Airplay 2 est tout aussi simple qu'avec le petit modèle. Seule la présence de groupe d'enceinte pose problème.

HEOS sait faire simple, parfois trop

Nous avons déjà évoqué l'application HEOS dans le test de la Home 150, nous nous contenterons ici de synthétiser les observations.

Denon Home 150 Navigation musique.jpg

S'appuyant sur un principe multiroom, l'application HEOS est presque sous-exploitée en n'utilisant qu'un unique produit. Mais, grâce à sa relative simplicité, elle ne ressemble pas non plus à une usine à gaz.

Construite sur la base de 3 onglets principaux, HEOS permet de :

  • Gérer les différentes enceintes HEOS présentes sur le réseau : groupes, appairage stéréo ou plus (enceintes en mode Surround, utilisation d'un caisson de basses, etc), et réglages sonores.
  • Configurer l'accès aux applications de lecture (streaming, réseau local, entrée USB et filaire)
  • Servir de lecteur musical.

Denon Home 150 Navigation salles.jpg

La configuration des différentes enceintes du réseau est particulièrement simple. Les enceintes apparaissent dans une même colonne, enceintes qu'il est possible de grouper par un simple glisser-déposer. Groupées, ces enceintes peuvent jouer en même temps en tant que plusieurs enceintes mono, mais également être configurées sur la base d'autres modes. Deux enceintes de même référence peuvent être utilisées en mode stéréo (l'une pour le canal gauche, l'autre pour le droit), voire en enceinte surround dans le cas de l'utilisation avec une barre de son HEOS. Dans le cas de notre test, 2 Home 150 et 1 Home 250, il était parfaitement possible d'utiliser les Home 150 en stéréo tout en utilisant la Home 250. Celle-ci n'avait en revanche pas de lien avec les deux autres. Si une deuxième Home 250 avait été présent, il aurait été parfaitement possible de configurer là-aussi un mode stéréo.

L'application HEOS est compatible avec un certain nombre de services musicaux comme Spotify (spotify connect), Amazon Music (là-aussi en natif après configuration sur Alexa), Deezer ou encore Tidal, mais elle oublie au passage Qobuz, Google Music, ou encore Apple Music. Pour ce dernier, il faudra passer par le protocole Airplay, protocole qui ne permet malheureusement pas de sauvegarder la notion de groupe.

Assez simple, HEOS ne se noie pas dans trop de détails même si quelques étrangetés ergonomiques viennent ternir légèrement l'expérience.

Un rendu encore plus Hifi

Passer d'une Home 150 à une Home 250 ne va pas révolutionner l'écoute, mais quelques détails bienvenus permettent de ne pas juste faire passer la grande sœur pour une version plus puissante.

La topologie de la Home 150 était assez simple : un haut-parleur d'aigus, un haut-parleur pour les médiums/basses, et un amplificateur pour chaque. Un modèle 2 voies purement mono.

Denon Home 250 (16).jpg

Celle de la Home 250 est déjà un peu plus évoluée. Nous avons toujours un produit dit 2 voies, c'est-à-dire avec 2 gammes de fréquences séparées sur au moins deux enceintes, mais avec non plus 1 haut-parleur par gamme de fréquences, mais 2. Ainsi nous avons 2 tweeters disposés de chaque côté (d'une même face) de l'enceinte, et deux woofers dédiés aux médiums et aux basses de chaque côté (de la même face). Le tout est propulsé par 4 amplificateurs en classe D, un par haut-parleur donc.

En plus de ces haut-parleurs, l'enceinte utilise un radiateur passif à l'arrière. Pour rappel, nous parlons là (pour simplifier) d'un haut-parleur qui ne serait composé que d'une membrane. Son but est de récupérer l'énergie de l'onde arrière des haut-parleurs basses/médiums afin d'amplifier le signal à certaines basses fréquences. Le principe est une variante un peu plus efficace du Bass reflex.

On peut relever que les haut-parleurs médiums/basses de la Home 250 font un diamètre de 100mm, contre 89mm pour la Home 150, une différence plutôt conséquente à cette échelle. Chemin inverse pour les tweeters, passant de 25mm à 19mm de diamètre.

Denon Home 250 (15).jpg

À l'écoute, la Denon Home 250 s'améliore sur plusieurs tableaux. Les basses, sont mieux maitrisées tout en étant plus nuancées. La Home 150 misait sur un pic assez marqué dans les bas médiums pour tenter de ne pas s'effondrer dans les basses, chose qui fonctionnait plutôt bien. Ici l'impression d'emphase est moins présente, presque légère, mais le modèle descend pourtant plus bas. Un petit ronronnement façon caisson de basses est à peu près possible, le tout sans faire saturer l'enceinte.

Même constat sur les aigus. Le Home 150 était légèrement sombre, mettant ce point moins en avant que la plupart des modèles. La Home 250 n'est pas si éloignée, mais plus détaillée et aérée à ce niveau, principalement grâce à l'utilisation des 2 tweeters montés en stéréo. On aurait pu demander d'aller encore un peu plus loin dans les extrêmes, un léger boost dans les basses et dans les aigus que l'on peut à peu près atteindre en jouant avec l'égaliseur. Le rendu reste pourtant très convaincant, légèrement flatteur et pourtant très technique, jamais fatigant.

Le fait de placer deux canaux séparés va largement améliorer l'ouverture, on peut considérer que le modèle est correct à ce niveau-là, mais vraiment rien de transcendant, pas d'impression de scène démesurée ou d'enveloppement.

Denon Home 150 (20).jpg
Même profondeur, mais sensiblement plus large que la Home 250

Côté puissance il n'y a vraiment rien à redire non plus. La Home 250 peut monter très haut, elle n'aura aucun mal à sonoriser une pièce pour une soirée, à moins de parler d'un salon de 100 mètres carré. Il faut simplement éviter de pousser le potard à fond, ce qui commence à faire grimper la distorsion.

La Home 250 n'est pas la tueuse absolue de sa gamme de prix, surtout si l'on pense en termes de neutralité, mais c'est un modèle déjà très impressionnant, à l'aise avec à peu près tous les styles et partants dans une proposition plus Hifi que la moyenne. Un très bon niveau de détail, une excellente faculté à séparer les petits détails les uns des autres, une sorte de petit grain très agréable dans l'écoute, toutes ces petites choses font que le produit mise sur la qualité avant le spectaculaire.

Denon Home 250 (17).jpg
Déclinaison blanc/grise de l'enceinte. Un côté plus Bose et un peu moins triste

À ce titre, elle s'adresse tout de même à une cible bien précise. Beaucoup préféreront un système Hifi classique ou une enceinte connectée balayant totalement la pièce à 360°. Mais on peut aussi retourner le problème, puisque les enceintes omnidirectionnelles gagnent en aération ce qu'elle perdent en précision, et qu'un vrai système Hifi implique un coût lié à d'autres éléments (source + ampli ).

Inutile de comparer ce modèle aux enceintes Amazon, Google ou Apple, toutes moins chères mais une gamme en-dessous.

Pour comparer avec un modèle de prix équivalent, la Bose Home Speaker 500 ne parait pas larguée en comparaison, car allant un peu plus loin dans les aigus et dans les basses, mais de manière plus poussive. Le grave va plus loin, mais en débordant un peu, en étant presque lent. Les aigus plus mis en avant, mais sonnent de manière un peu artificielle et plus fatigante. La Bose impressionne davantage, mais n'a pas le niveau de maitrise de la Denon Home 250.

Denon Home 250 (18).jpg

Au final la Denon Home 250 est une sorte de bon compromis sonore. Une enceinte de très bonne qualité, sonnant de manière légèrement chaude, presque équilibrée, parfaite pour des salons de 25-30 m². Le prix reste assez élevé, et quelques compromis restent là, sa concurrence va surtout se placer sur des questions de design, de signature sonore et d'aération du son que sur la pure qualité technique.

Un duo de Home 150 (même prix qu'un seul Home 250) ne sera par exemple pas aussi brillant techniquement, mais va clairement faire passer un cap à la scène sonore. Le choix n'est donc pas forcément simple.
Un dernier mot sur l'utilisation en Bluetooth, facile à configurer, mais ne réglant pas le problème de l'immense latence déjà aperçue sur la Home 150.

Denon Home 250 : le verdict de Clubic

À l'image de la Home 150, la Home 250 de Denon propose un modèle pas parfait, mais très abouti. Quelques compromis et beaucoup de sobriété, mais une sonorité vraiment à la hauteur des attentes, même en tenant compte du prix déjà élevé. Un produit se plaçant idéalement pour qui voudrait un modèle stéréo convaincant et sans les artifices d'une sonorité type 360°.

Denon Home 250

Les plus
+ Un son riche et agréable
+ Signature sonore moins fatigante que la moyenne
+ Excellente tenue en puissance
+ Bluetooth, Ethernet et entrée AUX
+ Configuration Stéréo et multiroom très simple
Les moins
- Scène stéréo un peu étriquée
- Fonction assistant vocal absente (avant MAJ)
- Aucune entrée numérique ni compatibilité Chromecast
- Latence colossale en Bluetooth
- Pas encore tous les services (Google Music, Apple Music, Qobuz...)
Construction
Connectivité
Ergonomie
Son
4

Acheter Denon Home 250 sur Son-Video
Acheter Denon Home 250 sur Boulanger
Modifié le 13/03/2020 à 11h53
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
scroll top