McIntosh annonce le MTi100, une platine vinyle avec pré-amplification à tubes

le 26 janvier 2019 à 16h11
0
MTI100-Front-Top-hi-res.jpg

L'américain McIntosh lève le voile sur son MTi100, une platine vinyle avec pré-amplification à tubes qui prend des airs de couteau suisse pour audiophiles. On y trouve notamment des entrées numériques (Coaxiale, Optique et Bluetooth), mais aussi analogique (RCA asymétrique). A cela s'ajoutent des sorties pour enceintes filaires, casque et caisson de basse, note On-Topaudio. Tout ce beau monde a toutefois un prix, il s'élèvera en France à hauteur de 8300 euros.

La grande particularité de ce modèle réside aussi dans son look atypique, avec la présence de deux tubes 12AX7. Ils s'exhibent dans leurs cages métalliques ornées de LEDs vertes, placées directement sur le dessus du châssis, à deux pas du plateau tournant. La signature visuelle de McIntosh est respectée... tout autant que les standards de la marque en matière de produits haut de gamme.

McIntosch_MTI100_platine_ampli_preampli_tubes_highend_04.jpg


Une collaboration fructueuse avec VPI, pour une platine 100% américaine qui ne fait pas les choses à moitié


On apprend notamment que la platine a été réalisée en collaboration étroite avec VPI. Le MTi100 partage ainsi certains points communs avec le tourne-disque Cliffwood de la marque américaine, elle aussi spécialisée dans l'audio haut de gamme. Jusqu'au-boutistes, les deux firmes se sont basées sur un moteur AC synchrone à aimant permanent (de grade industriel est-il précisé) pour permettre au MTi100 de jouer dans la cour des grands. Sa poulie, interchangeable, permet de jongler entre les vitesses 33 et 45 tours, tandis que McIntosh précise avoir travaillé à synchroniser le moteur de sa platine avec son alimentation pour palier à toute perturbation.

Côté plateau tournant, il faut ici tabler sur de l'aluminium usiné. Le plateau pèse par conséquent 3,2 kilos à lui seul. Le bras de lecture, pour sa part, repose sur deux plaques : l'une de verre (9,5mm d'épaisseur), l'autre de métal (6,35mm). L'ensemble est destiné à amoindrir au maximum les vibrations externes et internes qui pourraient gêner le bras dans son exercice, tout en lui conférant une meilleure stabilité. Le bras de lecture du McIntosh MTi100 se pare en outre d'une cellule phono Sumiko Olympia à aimant mobile.

Dans son tour du propriétaire, On-Topaudio détaille enfin que l'ampli intégré au MTi100 peut envoyer jusqu'à 80 et 50 Watts par canal sous 4 et 8 Ohms, respectivement. La prise Jack, disponible en façade de l'appareil, profite par ailleurs d'un ampli casque qui lui est dédié. Une télécommande est également fournie avec le MTi100, elle permet de mettre en marche l'ensemble du dispositif à distance, de régler le volume ou encore de modifier la source sans se lever de son fauteuil.

McIntosch_MTI100_platine_ampli_preampli_tubes_highend_01.jpg
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
AIDA64, l'outil de bench et de diagnostic, disponible en version 6.0
La transition écologique de l'industrie chimique va demander beaucoup d'énergie renouvelable
scroll top